Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Tourisme religieux en Haute-Savoie Tourisme religieux en Haute-Savoie

Haut-Giffre

Credit : Bruno monginoux - www.photo-paysage.com

Le Haut-Giffre est le seul endroit en Haute-Savoie où l'on trouve des sommets dépassant, en dehors du massif du Mont-Blanc. Les paroisses du Haut-Giffre proposent des temps de ressourcement, des concerts dans les églises, des pèlerinages autour des chapelles des bords du lac, en montagne ou en alpage... Retrouvez les propositions ci-dessous ou en vous connectant sur les sites des paroisses.

Paroisse Bienheureux-Ponce

Maison paroissiale, 1 rue des Chanoines 74340 Samöens
04 50 34 42 37 - bx-ponce@diocese-annecy.frwww.diocese-annecy.fr/bx-ponce

Samoëns, église Notre-Dame de l'Assomption

L'église de Samoëns, marquée par le travail des tailleurs de pierre, est le symbole du village. Ancienne collègiale du diocèse de Genève, l'église actuelle a été construite sur les ruines de l'ancienne église détruite en 1476 lors de l'invasion des Bernois. De cette église d'origine, ne semblent subsister que la partie inférieure de la tour-clocher (XIIIe siècle) ainsi que la chapelle Saint-Claude (XVe siècle). Il fallut attendre 1555 pour voir s'achever les travaux de construction (porche, bas-côté droit) suivis par ceux du choeur (1605), du bas-côté gauche (1621) puis de la sacristie (1840).
Les chantiers de l'église et les éléments de décoration ont été l'oeuvre des Maçons de Samoëns, tailleurs de pierre réputés en Savoie et en France, auxquels Vauban, Voltaire et Bonaparte ont fait appel pour de multiples travaux. Les bâtisseurs du Giffre ont laissé dans l'église les traces de leur savoir-faire.
En 1917, Marie-Louise Cognacq-Jaÿ, fondatrice des grands magasins de la Samaritaine à Paris, accepta de subventionner la rénovation de l'intérieur de l'église de son village natal, décorée selon le style de l'époque, en staff d'inspiration néo-gothique. Ce décor en plâtre armé devenu à son tour vétuste, on entreprit une seconde rénovation générale de l'édifice entre 1978 et 1982 ; d'où l'aspect moderne de l'église contemporaine.

Samoëns : Chalet Béthanie 
Communauté de l'Épiphanie et de la Croix

Particier aux offices de la communauté, bénéficier d'un accueil spirituel avec un membre de la communauté,se ressourcer à l'oratoire pour un temps de silence, de recueillement ou d'adoration. Partager un repas une fois dans la semaine avec la fraternité. Disposer d'un appartement pour une semaine ou plus… Profiter de la nature environnante et des nombreux équipements de la station.

Communauté de l’Épiphanie et de la Croix - 74340 Samoëns
Partages - moments de vie - prière - temps forts – détente.
Contact : 04 50 34 48 54 -
courriel 
Site : 
http://epiphaniecroix.com

SIXT - un site unique

Le pays des Cascades

Sa situation géographique assure au Haut-Giffre des précipitations importantes. Cela ajouté au fait que les plis géologiques de ce massif calcaire convergent dans la vallée de Sixt tout cela a créé un réseau hydrographique dense, alimentant de nombreuses cascades, toutes, spectaculaires.

Culture & Découverte

Au détour d’une visite guidée du village de Sixt avec les guides du patrimoine des pays de Savoie locaux, ou d’un arrêt à la maison de la réserve naturelle de Sixt, vous serez transportés par cette richesse architecturale, faunistique ou floristique de cette vallée…

L'Abbaye de Sixt Fer à Cheval

L'abbaye de Sixt, de l'ordre des chanoines réguliers de Saint-Augustin, est fondée vers 1140 et rayonne au cœur des montagnes du haut Giffre jusqu'à la Révolution française. Dès lors, les bâtiments sont tour à tour le siège de l'administration d'une exploitation de mines de fer et d'un hôtel jusqu'à la fin du XXe siècle. Les bâtiments actuels sont donc le fruit de huit siècles d'occupation amenant son cortège d'agrandissements, de démolitions et de modifications... L'Abbaye de Sixt est actuellement en cour de rénnovation; n'hésitez pas à consulter le site internet suivant pour en savoir plus : http://www.phenix-renaissancedespatrimoines.fr/ 

www.sixtferacheval.com

Taninges, bourg médiéval

Taninges, situé au croisement des routes d’Annemasse / Sixt et Cluses / Thonon et au confluent du Giffre et du Foron, a connu au fil des siècles un développement commercial intense. Le bourg, autrefois installé au hameau de Flérier, s’est déplacé et s’est organisé autour de la place du marché, dont le plan est inchangé depuis 1730.
À découvrir : la chapelle Sainte-Anne, les maisons bourgeoises, le vieux pont en dos d’âne, les quais du Foron et l’église Saint Jean-Baptiste.

www.savoie-mont-blanc.com

 

L'église Saint-Jean Baptiste

Son riche décor intérieur en trompe l'oeil, typique du style néo-classique est remarquable.Edifiée entre 1824 et 1834, par l'architecte annécien Prosper Dunant, l’église Saint Jean-Baptiste est représentative du dernier courant architectural des Etats de Savoie : le néo-classique sarde. A l'époque, elle était la plus vaste du diocèse d'Annecy : 58 m de long, 27 m de large et 18 m de hauteur sous voûte.
 

Eglise Saint Jean-Baptiste de Taninges 74440 Taninges
Office de tourisme de Taninges Praz-de-Lys : 04 50 34 25 05 - www.prazdelys-sommand.com - Paroisse Bienheureux Ponce - www.diocese-annecy.fr/bx-ponce

Taninges : Chartreuse de Mélan 

Un site de plus de 700 ans et riche de 650 ans d'Histoire qui fut tour à tour chartreuse de moniales, petit séminaire, orphelinat départemental et aujourd'hui pôle départemental d'art contemporain et salle de concerts réputée. Cette ancienne nécropole princière, fondée au XIIIème siècle par la Grande Dauphine Béatrix de Faucigny, a connu et connait encore aujourd'hui une histoire riche. Ancien couvent de moniales chartreuses jusqu'à la Révolution française, les bâtiments accueillirent par la suite diverses congrégations religieuses, puis un orphelinat départemental après la première guerre mondiale. En 1967, après un incendie tragique, la Chartreuse de Mélan perdra une partie de ses bâtiments : ne seront conservés que l'église flanquées de chapelles latérales et le magnifique cloître gothique du XVIème siècle. Aujourd'hui la Chartreuse de Mélan est le pôle départemental d'art contemporain : son parc accueille une collection de sculptures contemporaines et chaque été, l'église et le cloître deviennent un site d'exposition où des artistes contemporains sont invités à créer des œuvres "in sitù", c'est à dire pour et en fonction du site. La Chartreuse est aussi un site connu des mélomanes : des concerts de qualité (musique classique, voix et parfois jazz) sont organisés tout au long de l'année.

Chartreuse de Mélan - 74440 TANINGES Domaine départemental d'art et de culture
Ouvert du 1er juillet au 31 août - en septembre : uniquement les week-ends de 10h à 12h et de 14h à 18h. 
Visite libre ou bien visite commentée, proposée par les médiatrices de la Chartreuse et du parc de sculptures.
L’entrée est gratuite.Possibilité également de visite guidée, proposée par les guides du patrimoine des Pays de Savoie,
tous les mercredis à 17h00, tarif unique 3 € (renseignements et inscriptions auprès de l’Office du Tourisme de Taninges - Praz de Lys - Tél : 04 50 34 25 05). Office du Tourisme de Taninges Praz de Lys - Tél : 04 50 34 25 05 - www.prazdelys-sommand.com - Paroisse : www.diocese-annecy.fr/bx-ponce

Le carillon de Taninges et musée de l'harmonium

Le Carillon de Taninges, installé dans le clocher de l'église et le plus grand du département : il compte 40 cloches et accueille chaque année des carillonneurs de renommée internationale pour des concerts. Il renferme également une collection d'harmoniums.

C'est à l'abbé Bastard-Boghain, curé de l'époque que l'on doit le carillon de Taninges. Ce musicien dans l'âme lança une souscription aux paroissiens qui lui permit en 1939 d'installé 15 cloches et un clavier de 30 touches. L'abbé Bastard-Boghain en jouait à l'occasion des fêtes religieuses, des cérémonies de baptêmes et de mariages, ainsi que le dimanche.Après son départ, en 1967, le carillon tomba dans l'oubli. Il fallu attendre 1985 et la création de l'Association du Carillon de Taninges pour voir revivre cet instrument, grâce à la volonté d'une poignée de bénévoles. Au fil des ans, le nombre de cloches a augmenté sucessivement pour atteindre le nombre de 40. En gravissant les 127 marches menant au clavier, les visiteurs pourront découvrir une exposition permanente sur l'art campanaire et une collection d'harmoniums et guide-chant.

Carillon de Taninges et musée de l'harmonium - église - 74440 Taninges
Ouvert : du 16/06 au 15/09, tous les mardis et jeudis.
Les mardis à 17h45 et les jeudis à 10h30.
Office de tourisme de Taninges Praz-de-Lys : 04 50 34 25 05 - www.prazdelys-sommand.com