Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Sainte-Famille de la Mandallaz Paroisse Sainte-Famille de la Mandallaz

Le Pape écrit à Bachar-al-Assad

Le Pape prie pour le peuple d’Alep et les victimes d’attentats. Après la prière de l’Angelus dimanche 11 décembre place Saint-Pierre, le Pape a évoqué la situation en Syrie. Il a fait part, en particulier, de sa proximité, par la prière, aux personnes qui vivent à Alep...

 ...Une offensive a été lancée par le régime syrien sur les quartiers orientaux de l’ancienne capitale économique de Syrie, dans le nord du pays. Des milliers de civils continuent de fuir les zones rebelles, bombardées par les raids syriens et russes.

Dans ce contexte, le Saint-Père a appelé à ne pas oublier que «Alep est une ville où vivent des familles, des enfants, des personnes âgées ou malades». Il déplore que « nous nous soyons habitués à la guerre, à la destruction, mais nous ne devons pas oublier que la Syrie est un pays plein d’histoire, de culture et de foi » insiste le Pape. Un patrimoine et un peuple qui sont niés par la guerre, « accumulation d'injustices et des mensonges ». Pour la Syrie, le Saint-Père en appelle « à l'engagement de tous, parce que nous faisons face à un choix de civilisation ». Il appelle à dire « non à la destruction, oui à la paix, oui au peuple d'Alep et à la Syrie ».

Le souverain pontife a ensuite appelé à prier pour les victimes des différentes attaques terroristes qui ont frappé plusieurs pays «dans les dernières heures». « Les lieux sont différents, mais malheureusement la violence qui sème la mort et la destruction est unique » a déploré le Saint-Père qui appelle à une « réponse aussi unique: la foi en Dieu et l'unité dans les valeurs humaines et civiles ». Il a exprimé sa proximité toute particulière pour son « cher frère le pape Tawadros II et sa communauté » et sa prière pour les morts et les blessés. Le Pape Tawadros II est la principale autorité de l'Église copte orthodoxe, frappée ce dimanche 11 décembre par un attentat suicide dans une église du Caire, en Egypte, faisant des dizaines de morts.

Le Pape François a remis ce lundi 12 décembre 2016 par l’intermédiaire du cardinal Mario Zenari, nonce apostolique à Damas, une lettre au président syrien Bachar al-Assad.

Profitant de la nomination du représentant du Saint-Siège au sein du Collège cardinalice, le Pape a voulu donner un signe d’affection au peuple syrien « tant aimé » et si éprouvé ces dernières années. François a lancé de nouveau un appel au président syrien et à la communauté internationale pour que soit mis fin aux violences et qu’une solution pacifique aux hostilités soit trouvée. Il a condamné une fois de plus toutes les formes d’extrémisme et de terrorisme d’où qu’elles viennent et a exhorté le chef de l’État à ce que le droit humanitaire international soit pleinement respecté, demandant que les civils soient protégés et qu’ils aient accès à l’aide humanitaire.