Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Marc du Parmelan Paroisse Saint-Marc du Parmelan

Octobre 2017

Ca y est… nous en parlions. Nous avons commencé… Quoi ? un discernement, afin de nous mettre à l’écoute de l’Esprit Saint, en vue d’élaborer notre futur projet missionnaire de paroisse.
Au fil des étapes, nous vous en tiendrons informés. Cette semaine passée, nous nous sommes réunis avec le Conseil Pastoral de Paroisse (15 membres) et, après avoir prié, nous avons commencé par relire quelques passages des orientations récentes données par le P. Yves, notre évêque. (cf. le premier extrait ci-après). Nous vous invitons à vous associer par la prière à cette démarche qui nous concerne tous. Merci. Que le Seigneur bénisse notre paroisse!

Lettre aux communautés chrétiennes du diocèse d’Annecy (2012) 
 

Au cours de l’année pastorale 2011-2012, notre Église diocésaine a cherché à discerner les intentions de l’Esprit pour ce temps qui est le nôtre. (…) Nous sommes invités à la lucidité : des défis nous attendent. Nous allons devoir vivre l’Église autrement que par le passé. Nous cheminons dans la foi, appuyés sur la promesse du Christ : « Je suis avec vous ».
Nous pourrons faire tous les ajustements institutionnels possibles et élaborer les meilleurs plans pastoraux, tout cela ne sera que coquille vide si ce n’est pas animé de l’intérieur. Lorsque, sur le bord du lac de Tibériade, Jésus appelle Simon-Pierre à le suivre, son expression peut se traduire de deux manières : « Avance en eau profonde » ou « Va au large ». Cette double traduction recouvre deux expériences inséparables : nous ne pouvons aller au large que si nous allons au cœur de notre foi, de même que nous ne pouvons pas aller au cœur de la foi sans aller au large ! Il nous faut tenir ensemble l’ouverture missionnaire et l’approfondissement évangélique. En puisant dans notre foi en Jésus le Christ, nous éviterons toute tentation de repli. (…)

Nous voici invités à entrer dans l’élan de la « nouvelle évangélisation », qu’il nous faut comprendre comme l’actualisation, en ce moment-ci de notre histoire, de la vocation missionnaire de l’Église. L’Église n’est-elle pas devenue elle-même lorsque, poussée par l’Esprit au matin de la Pentecôte, elle est sortie du cénacle ? Les mutations dans la société appellent de nouvelles initiatives. (à suivre…)