Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Luc entre Fier et Mandallaz Paroisse Saint-Luc entre Fier et Mandallaz

Accueil des réfugiés sur la paroisse

Suivi de l'accueil d'une famille de réfugiés sur Poisy depuis avril 2016

La famille accueillie a quitté le logement mis à sa disposition car elle a trouvé un logement. Bonne route à elle.

 

La Journée mondiale du migrant et du réfugié vécue en paroisse le 15 et 22 janvier 2017

Un appel du pape François pour un accueil dans toutes les paroisses, des compétences et savoir-faire du Secours Catholique, une équipe diocésaine "Servir la fraternité" ... tout cela peut aider, mais l'indispensable est bien l'engagement concret de quelques-uns pour permettre qu'un tel projet se réalise ... et contribue au projet pastoral de notre paroisse : "L'ACCUEIL" !

En ces 2 dimanches 15 et 22 janvier 2017, ayons à cœur d'aider tous nos frères et sœurs paroissiens à prendre part à ce projet ... chacun à leur manière, sans oublier une participation financière à vivre comme un don ! don à la paroisse, don pour aider matériellement à ce que nécessite l'accueil d'une famille de réfugiés.
Rappelons-nous que la qualité de ce que l'on accomplit dépend non seulement de notre volonté d'agir, mais aussi de notre manière d'être :
        mettons de la saveur dans nos mots avant de parler,
        mettons de la lumière dans nos yeux avant de regarder,
        mettons de la détermination dans notre engagement avant d'agir,
        mettons de la Joie dans notre don avant d'offrir !

Homélie de Bernard le 15 janvier à Poisy

Après la fête de Noël, la naissance de l'Enfant-Dieu, l'Evangile de ce dimanche nous montre déjà Jésus adulte, au seuil de sa mission, et nous rapporte le témoignage de Jean-Baptiste. « J'ai vu l'Esprit descendre du ciel et demeurer en lui. C'est lui le Fils de Dieu ».

Le pape et l'Eglise nous invitent ce dimanche à prier en communion avec les migrants, et particulièrement les enfants exilés et réfugiés. Car ce Fils de Dieu que Jean-Baptiste désigne, cet Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, il vient pour transformer notre monde réel, notre vie concrète et nos relations sociales et internationales.

« Le Seigneur m'a façonné dans le ventre de ma mère pour que je sois son serviteur ». « Le Seigneur fait de son serviteur la lumière des nations ». La mission de Jésus, annoncée par Isaïe, est une mission prophétique. Le mal existe, et Jésus meurt sur la croix. Sa mort ne met pas fin au mal dans le monde.

On voit bien que le monde reste marqué par la guerre, la corruption et l'égoïsme des riches Mais rien ne peut empêcher que la lumière de l'amour de Jésus et de son Eglise brille chaque jour, et que cette lumière nous appelle tout au long de l'histoire à la conversion et à l'amour. Cet appel est universel. Il franchit toutes les frontières.. Face au mal, la venue de Jésus nous révèle que nous sommes fils d'un même Père, et que le péché n'aura pas le dernier mot. La fraternité est notre destin et notre richesse. Rien n'empêchera que des hommes et des femmes de bonne volonté témoignent tout au long du temps de la présence au milieu de nous de l'Agneau de Dieu, de l'Amour plus fort que la haine.

Il y a un peu plus d'un an, le 6 septembre 2015, le pape François invitait les paroisses et les communautés religieuses de toute l'Europe à accueillir une famille de réfugiés. Cet appel, relayé par les évêques, a été entendu, et la mobilisation qui a suivi a été pour toute l'Eglise en France un motif de joie. A travers la diversité des engagements, c'est la rencontre qui a progressé, cette culture de la rencontre qui vit tout autant de notre capacité à donner à l'autre que de celle de recevoir de lui.

La journée du migrant nous donne l'occasion de célébrer ensemble cette joie de la découverte mutuelle. Elle nous permet de rendre grâce pour tous les liens qui sont tissés avec des hommes et des femmes de bonne volonté, quelque soient leurs convictions personnelles.

Dans notre paroisse, nous avons essayé de nous mettre en chemin à la lumière de l'Evangile et en réponse à l'appel du Pape. L'Association Catholique de Poisy et la paroisse ont proposé un appartement et un accompagnement à une famille de Géorgie. Lana, Giorgi, Nika, Ana et Natali sont arrivés le 2 avril 2016, et depuis ils ont fait toutes sortes de démarches pour s'intégrer.

Nous les avons aidés de notre mieux, et nous avons appris à les connaître. Les enfants sont scolarisés, et cela se passe plutôt bien.

Nous savons les limites de cet accueil, mais nous pouvons dire aussi toute la joie que nous avons partagée dans la rencontre de Giorgi, Lana et leurs enfants.

Nous avons mieux pris conscience de ce que représente l'exil, la demande d'asile, les difficultés administratives, l'obstacle de la langue. Mais nous avons surtout découvert la richesse humaine d'une famille, l'importance de la culture, en particulier à travers la musique, les différences de mentalité, de niveau de vie, de consommation. Tout cela a été beau et bon à vivre. Nous avons d'ailleurs eu un échange de courrier avec Rome, pour remercier le pape de nous avoir lancé dans cette aventure.

Nous souhaitons que la paroisse continue sur ce chemin d'accueil, avec sans doute une nouvelle famille dans les prochains mois, et nous appelons toutes les bonnes volontés à participer à l'équipe d'accompagnement ou à la soutenir ponctuellement. Il n'y a pas besoin de compétence particulière.

Afin de permettre au plus grand nombre de manifester leur soutien financier au projet paroissial, des urnes seront mises au fond des églises de la paroisse ce dimanche et les prochains dimanches.

Le psaume de ce jour évoquait la venue du serviteur de Dieu, le Messie :

« Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté ».

Mettons-nous à la suite de Jésus et louons Dieu pour tout ce qu'il nous donne de vivre dans sa lumière.

Le 1er avril 2016, nous avons accueilli au sein de la Paroisse St Luc une famille géorgienne dans l’appartement de l’Association Catholique de Poisy au St Anna. Giorgi, Lana son épouse et Nika, Ana et Nataly sont les membres de cette famille. Depuis cette date, nous avons appris à nous connaître et pour cette démarche une équipe de bénévoles a été mise en place. En raison d’une réunion par mois environ nous avons aidé cette famille dans les différentes démarches administratives (demande de papiers – titre de séjours), inscription dans des maisons d’intérim, rencontre avec Pole emploi, inscriptions scolaires à l’école de Brassilly pour les trois enfants dès la rentrée des vacances de printemps 2016 pour cette démarche nous avons rencontré avec la famille le service inscriptions scolaires à la mairie de Poisy et le directeur de l’école de Brassilly. Pour la rentrée de septembre 2016, nous avons pris contact avec le collège de Poisy dés mai-juin pour l’inscription de Nika.cMais le plus important est le contact sympathique et amical que nous avons lié avec Giorgi et sa famille. Nous avons été invités au printemps pour l’anniversaire de Lana et le 21 octobre pour celui de Nataly, ces moments conviviaux nous ont réservé un accueil chaleureux et surtout le plaisir de découvrir des spécialités géorgiennes préparées par Lana. Giorgi était présent pour la préparation de la kermesse de Poisy en mai, pour le montage et le démontage des stands et pour le jour J pour participer à l’animation et à la tenue d’un stand de jeu. Nous avons eu le plaisir, le lundi le jour du rangement de la kermesse, nous les bénévoles de l’ACP appelés « les retraités actifs » de l’entendre lors du repas partagé ensemble à midi chanter en grégorien, moment très apprécié de tous. Cette famille s’investit à Poisy et c’est avec plaisir que nous les rencontrons régulièrement. Par cet article, je tiens à remercier toutes les personnes de Poisy, mairie, école, collège, mais aussi de la Paroisse St Luc, du Secours Catholique, de la FOL (fédération des œuvres laïques d’Annecy) en charge d’établir le lien avec les autorités et la préfecture qui nous aident dans cette démarche d’accueil et d’accompagnement. Et nous souhaitons bonne route à la famille de Giorgi avec nous.
Article d'église d'Annecy de septembre 2016
Historique du projet d'accueil sur la paroisse St Luc

Lire ici l'histoire du projet et le témoignage de Martine (membre de l'équipe accompagnatrice).

Echanges avec le Vatican autour de cet accueil :

Depuis le 2 avril 2016 une famille de réfugiés est accueillie au sein de la Paroisse St Luc en lien avec l'Association Catholique de Poisy. Bernard Spadone (diacre de la paroisse et membre de l'équipe d'accompagnement), en accord avec le Père Barrel (curé de la paroisse), a écrit au Pape François pour lui signifier notre réponse à sa demande du mois de novembre 2015 concernant l'accueil de familles de réfugiés dans les paroisses de France.

Télécharger la lettre envoyée au Pape François

Suite à cette lettre, nous avons reçu une réponse du Vatican nous remerciant de notre démarche, et nous apportant le soutien dans la prière du Pape François.

Télécharger la lettre de réponse du Vatican