Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Jean-Baptiste en Chablais Paroisse Saint-Jean-Baptiste en Chablais

EXCENEVEX

Église consacrée à Saint Symphorien.

Un peu d’Histoire 

Tirée du livre "Histoire des Communes du Chablais" 
de Mr H.Baud et Mr J.Y.Mariotte
édité en 1980 aux éditions Horvath

Vers 1180, les moines de l’abbaye de Filly font construire à « Essenevay » une chapelle pour desservir la population.
La paroisse d’Excenevex est mentionnée dans la bulle du pape Innocent IV de 1250 comme dépendant de l’abbaye de Filly. Jusqu’au XVI siècle, la paroisse comptait de 22 à 24 feux.

Dotée d’un ministre protestant pendant la période d’occupation bernoise, elle fut réunie à Yvoire au retour du catholicisme, union qui dura jusqu’en 1850. On sait qu’une église y avait  été construite en 1150, invoquant le patronage de St Symphorien. Existant encore à la fin du XIX siècle, c’était un des rares spécimens de l’architecture romane en Savoie du nord, elle était composée d’une nef, d’un chœur rectangulaire terminé par une petite abside semi-circulaire. Un clocher-arcade à deux baies surmontait l’arc triomphal du chœur.

En 1851, la commune d’Excenevex demande à être séparée d’Yvoire pour le spirituel et demande l’érection de la chapelle en église paroissiale. Comme la population augmentait, il a été décidé de construire une nouvelle église dont les travaux commenceront en 1805. Une nouvelle église fut alors construite par l’architecte Pompée, elle comporte des voûtes romanes à nervure gothique, des chapiteaux gothiques à crochets et trois fenêtres et un oculus à la façade. Le bâtiment sera consacré en 1874 Le clocher commencé ne pourra être achevé faute de moyens.

En 1908, une malheureuse décision municipale entraîne la destruction de la chapelle pour laisser la place à la route départementale.

La paroisse se développe, son église est restaurée intérieurement et extérieurement et plus de cent vingt ans après sa construction, elle est dotée du clocher actuel, parfaitement intégré à l’édifice et inauguré en 1992.

L’église d’Excenevex est consacrée à St Symphorien. St Symphorien fut décapité à Autun vers l’an 200 pour avoir refusé de renier sa foi. Ses reliques, recueillies à l’église St Dominique de Genève, furent partiellement confiées à la chapelle d’Excenevex.

 
ORATOIRE NOTRE DAME DU CIEL DE CHEVILLY

Selon un recensement du Conseil général de la Haute-Savoie de 1991, nous trouvons l'oratoire baptisé "Oratoire Notre Dame du Ciel" et, au-dessus de la niche de la vierge, on aurait pu lire à l'époque : "Marie, Reine du Ciel, intercédez pour nous".

Construit en 1887 sur un terrain appartenant à M. François CROTTET, mort en 1893, cet oratoire a été restauré une première fois en 1954.

Ce petit édifice a été construit à la fin du XIXème pour de multiples raisons, en particulier :
- demander la protection de la Vierge contre les fléaux naturels et contre les épidémies,
- en remerciement pour une guérison,
- en remerciement pour l'exaucement d'un vœu,
- à la mémoire et pour le souvenir d'un défunt.


 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis quelques années, l'oratoire marial était devenu comme un îlot perdu et abandonné, à la croisée des routes d'Excenevex, Chevilly et Essert. En mauvais état, il n'aurait probablement pas supporté quelques hivers supplémentaires... C'est pourquoi un groupe de bénévoles du village de Chevilly a décidé de lui redonner un coup de neuf.

Très efficaces, ils ont débroussaillé, refait la maçonnerie et la peinture, puis ont aménagé les abords, rendant l'oratoire à nouveau très accueillant pour le passant.

Il a été béni par le Père Dieudonné NSENGIMANA, le 16 août 2014.