Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-André en Gavot-Léman Paroisse Saint-André en Gavot-Léman

Un nouveau custode en Terre Sainte

Le nouveau "Gardien du Mont Sion et du Saint Sépulcre" a fait son entrée solennelle dans la basilique de la Résurrection.

Mardi 7 juin, le père Francesco PATTON, a fait son entrée officielle à Jérusalem comme nouveau Gardien de Terre sainte. La procession solennelle, partie de la porte de Jaffa, est passée par les rues de la vieille ville, se dirigeant ensuite vers le Couvent du Saint-Sauveur, où il a été accueilli par le Gardien du couvent, le Visiteur général, et son prédécesseur à la tête de la Custodie pendant douze ans, le père Pizzaballa. Dernière étape du rituel: visite à la basilique du Saint-Sépulcre.

« Je viens vers vous sur la pointe des pieds, sachant que j’aurai besoin de temps pour vous connaître et visiter vos lieux de travail », a déclaré le nouveau Gardien de Terre Sainte. Francesco Patton s’est qualifié de «  novice » dans ce «  nouvel appel » à une tâche qu’il considère «  complexe et délicate » et pour laquelle il a demandé aux franciscains de « l’accueillir comme un nouveau frère ».  « Je tacherai de prendre soin de chacun d’entre vous – a-t-il poursuivi – en ayant bien à l’esprit tout ce que nous a dit notre père Saint François : que l’autorité est un service, un service qui consiste à laver les pieds de ses frères ».

Qu'est-ce que le custode ?

Le Custode de la Terre Sainte est le ministre provincial (c’est-à-dire le supérieur majeur) des Franciscains de presque tout le Moyen-Orient. Sa principale tâche, hormis l’animation de la vie des Frères, est de coordonner et diriger l’accueil des pèlerins qui viennent en Terre Sainte. Cette responsabilité a été confiée aux Franciscains par le Saint-Siège il y a plus de 600 ans. Le terme utilisé à cette époque pour désigner cet office était « Custodie des lieux saints », du latin custodire = garder, d’où dérivent les termes de « Custodie » et « Custode ».

Le premier et le plus important rôle du Custode est donc de recevoir les pèlerins au Saint-Sépulcre, leur offrant les espaces et la possibilité pour prier tout en veillant à fournir le gîte à ceux qui n’ont pas les moyens de résider dans des hôtels onéreux, c’est l’œuvre des hôtelleries appelées « Casa Nova ».

Petit historique de la custodie en Terre Sainte

La custodie a été fondée en 1342. Cependant l'ordre franciscain était présent en Terre sainte depuis son origine vers 1220. Quelques frères obtiennent une petite maison en 1229 donnant sur la Ve station de la Via Dolorosa.

En 1291, la ville de Saint-Jean-d’Acre, dernière place forte des croisés, tombe aux mains des musulmans. Cependant les franciscains, qui s’étaient réfugiés à Chypre, où se trouvait le siège de la province d’Orient, s’efforcent d’assurer une présence à Jérusalem et dans les autres secteurs de sanctuaires en Palestine.  En 1333, ils font l’acquisition du Cénacle auprès du sultan d’Égypte, et obtiennent le droit d’officier au Saint-Sépulcre.3 ans plus tard, il se rétablissent définitivement en Terre sainte.

En 1560, ils acquièrent l'actuel couvent du Saint-Sauveur de Jérusalem où ils transfèrent leur custodie.

La vocation franciscaine en Terre sainte s’articule sur trois axes principaux :

  • La prière sur les Lieux saints
  • Le service des Chrétiens du pays
  • Et l’accueil des pèlerins

Pour plus d'informations, cliquez ici.