Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Bruno en vallée d'Arve Paroisse Saint-Bruno en vallée d'Arve

L'animation pastorale

Monsieur Matignon est une figure incontournable du collège st Jean Bosco :De nombreuses fois par jour, on peut le croiser, passant d’une classe à l’autre, apportant des infos, étant à l’écoute de tel ou tel jeune… Rencontre avec l'Animateur en Pastorale du collège.

dscf2324-copie-1.jpg

 

Vous êtes là depuis longtemps...« Oui, cela fait 22 ans ! Je commence à voir arriver les enfants de mes premiers élèves, cela ne me rajeunit pas, mais c’est une joie ».

Monsieur Matignon a commencé en tant que surveillant, métier qui a évolué au fil des années. Depuis huit ans, il fait un cours de “découverte de la médiation” à tous les sixièmes “C’est une matière porteuse de changement, où nous avons plusieurs projets : –apprendre à se connaitre – reconnaitre le fonctionnement d’un conflit – connaitre des rudiments de communication – apprendre à sortir d’un conflit”. Cette matière lui permet d’avoir vu tous les élèves, si bien qu’il les connait tous par leur prénom, ce qui fait pas moins de 680 !

Vous êtes un référent dans l’enceinte de l’établissement ? « C’est vrai qu’une confiance s’est installée peu à peu avec les élèves, même ceux qui traversent une difficulté. Ils viennent me voir facilement ». Et quand on lui demande comment il voit grandir tous ces jeunes il nous confie « je les vois passer de l’enfance à l’adolescence. La relation de confiance est bien là, et nous sortons des conflits d’autant mieux qu’ils ont appris à les gérer. »

La pastorale... Annoncer le Christ au sein d’un établissement privé. « C’est beaucoup d’investissement, mais je vis très bien ces deux postes complémentaires : Pour la pastorale, – Je prépare et organise des temps de prière pour les classes de primaires deux fois par semaine de manière à ce qu’ils passent tous une fois par quinzaine – Il y a aussi les grandes fêtes liturgiques, des préparations de célébrations  – au niveau du collège, je m’occupe des sixièmes et cinquièmes une fois par semaine »

Sortir des murs... Monsieur Matignon organise un grand nombre de week-end, certains organisés avec l’aumônerie, par niveaux, deux fois par an. « C’est d’une grande richesse et c’est assez rare que les collèges publics et privé travaillent ensemble. Sans complexes, Monsieur Matignon voit cette collaboration avec sérénité. « Nous gardons un bon lien, nous sommes complémentaires ! » Il y a aussi des sorties pour tous comme le grand week-end à la Salette «  ça se passe toujours bien, c’est toujours une expérience inoubliable »

Des personnes pour aider : «En primaire, je suis assisté par l’équipe éducative et Mme Lansart, directrice ; en collège, M.Cochet, professeur dans l’établissement s’occupe des quatrièmes et le Père Ludovic des troisièmes. Il est bien connu dans le collège par les élèves. Ils le reconnaissent comme prêtre ». Sans oublier des réunions en équipe diocésaine avec ses collègues animateurs en pastorale, et la formation Théophile, proposée par le diocèse sur deux années « Cette formation me prend beaucoup de temps mais elle est très riche et me permet d’être en lien avec l’Eglise, aussi bien avec des personnes de la paroisse que plus largement ».

La préparation des sacrements dans l’établissement : Deux groupes existent depuis des années où les jeunes se préparent sur deux ans à recevoir le baptême ou à faire leur première communion. « Depuis le début, je le fais avec Mme Bernet, de la paroisse. Nous faisons une catéchèse adaptée, avec un week-end spécialement pour eux ». Monsieur Matignon observe une plus forte demande de ces sacrements pendant les années collège. « C’est presque toujours de leur propre initiative. Souvent, ils sont curieux d’autres camarades qui ont vécu un week-end de pastorale, Ils se sentent interpelés : On est loin des moqueries. Les élèves entre eux sont souvent porteurs de ce qu’ils vivent et les meilleurs témoins». Il y a aussi des familles qui servent de repères, une grande sœur qui a vécu de belles expériences de pastorale dont le petit frère ou la petite sœur est très curieux de s’inscrire à la pastorale.

Des signes visibles dans l’établissement...C’est le cas de la crèche installée depuis peu dans le couloir de son bureau. « Tous les jeunes passent devant à un moment ou à un autre et se questionnent parfois ». L’an dernier, Monsieur Matignon avait affiché un chemin de croix dans la cour, avec des stations devant les différents bâtiments, une image, une Parole et ce que cela nous disait aujourd’hui. « C’était intéressant de voir les discussions qui pouvaient s’engager quand on passait devant ». 

Nous voyons combien il est important de pouvoir connaitre le Christ dans un établissement privé, c’est ce qui fait sa spécificité. D’ailleurs, le nouveau directeur, Monsieur Wallart, a tenu à adresser un courrier à tous les parents en début d’année pour le rappeler.