Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Sainte-Anne d'Arly - Montjoie Paroisse Sainte-Anne d'Arly - Montjoie

Sacrement des malades

Avec la maladie, la vie bascule parce que le corps ne répond plus. Coupé du monde, le malade se sent inutile, seul et encombrant. Dans ces moments parfois terribles, il est important de se rappeler que le Christ a traversé lui aussi de terribles souffrances, et que mieux que tout autre, il peut être le compagnon de route, tout au long de ce chemin de croix.

Le sacrement des malades

Le sacrement des malades est un moyen pour celles et ceux qui souffrent, dans leur cœur, dans leur corps, de goûter la force de Dieu, sa tendresse, son amour. Nous prenons conscience que Dieu nous accompagne chaque jour de notre vie, à travers nos joies, mais aussi à travers nos peines, nos souffrances, nos épreuves.
Même si, parfois, l'épreuve nous fait douter, il nous faut sans cesse nous redire : « Dieu m'accompagne, il ne m'abandonne jamais, il me donne sa force. »

Ce sacrement peut être reçu autant de fois que nous le désirons, à n'importe quel âge, parce que nous sommes dans un état de souffrance, que nous traversons une épreuve, qu'en nous s'opère un blocage, que nous avons besoin de réentendre Dieu nous dire : « Je suis avec toi, je ne t'abandonne pas, tu peux compter sur moi. »

« Seigneur, tu viens vers moi, toi qui connais tout de moi : mes qualités, mes refus, mes gestes d’amour, mes révoltes, mes découragements… Tu viens me toucher, m’oindre de ton huile sainte par les mains du prêtre. Tu ne viens pas supprimer la souffrance et la maladie, ni même lui donner un sens, tu viens la vivre avec moi. Garde-moi de la tentative de la désespérance en m’aidant à contempler le Christ en croix et à trouver la paix. »

Un geste d'amour, de compassion et de tendresse

Le prêtre pose ses mains sur ma tête, pour me bénir à la manière et au nom du Christ. Ce geste plein d’amour et de tendresse, me donne envie, comme un tout petit enfant, de me jeter dans les bras de mon Père pour recevoir sa force et sa protection. Il n’est accompagné d’aucune parole, comme une étreinte entre deux êtres qui s’aiment.

Par cette onction sainte, que le Seigneur te réconforte

Le prêtre trace le signe de croix sur mon front et mes mains ouvertes avec le Saint Chrême, l’huile parfumée, celle utilisée le jour de mon baptême.  Ce geste veut me dire que même malade, il « sent bon » être enfant de Dieu. Cette odeur se répand comme l’Esprit saint qui pénètre en moi. Il est la force qui m’aide à garder le cap, malgré l’épreuve de la souffrance et de la solitude.

Le sacrement du frère

De nombreuses personnes, appelées « visiteurs de malades » collaborent à la mission des prêtres auprès des personnes malades. Dans notre département, ils sont environ 600, répartis en une soixantaine d’équipes.
Les visiteurs de malades sont formés et envoyés en mission par l’Église auprès des malades et de leurs familles, mais aussi auprès du personnel hospitalier et des maisons de retraite. Ils visitent la personne malade, lui portent la communion, et la bénissent, c’est à dire qu’ils la recommandent à Dieu. Cet accompagnement s’appelle le « sacrement du frère ».

 

Je suis avec toi pour lutter contre la maladie et le découragement.

Afin d’accueillir dans notre vie, au cœur de la souffrance de malade, cette parole du Christ et de son Église, il est possible de demander à ses proches ou au sein du service hospitalier à rencontrer un Visiteur de malade, envoyé en mission par l’Église.

Pour ce faire, contacter la paroisse : Tél. 04 50 21 22 11 
ou la Pastorale de la santé : www.diocese-annecy.fr/sante

Personnes vivant chez vous, à la maison de retraite ou en maison de convalescence : la communauté paroissiale vous soutient, vous accompagne. Exprimez vos besoins, vos souhaits . Des membres de la Pastorale de la santé peuvent vous rendre visite. Ces rencontres de personne à personne sont un lieu de dialogue et d'amitié. Elles peuvent être un temps de réflexion et de prière. Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir la Communion.

A Megève
A la maisonde retraite, chaque mercredi, prière du chapelet à 15h00
Tous les 2èmes mercredi du mois, messe à 15h00

A Flumet
A la maison de retraite, tous les quinze jours, messe à 16h00.

Consultez les horaires des messes...