Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Sur les pas de François de Sales Sur les pas de François de Sales

Missionnaires : qui êtes-vous ?

La congrégation des Missionnaires de Saint François de Sales a été fondée il y a 180 ans en Haute-Savoie ! Avec quelques prêtres. Ils sont près de 1500 aujourd'hui sur les cinq continents. Une émission de RCF Haute-Saoie, présentée par Vanessa Sansone.

UNE FAMILLE, DES MISSIONS

Dès la fondation de la congrégation, les Missionnaires du Père Pierre-Marie Mermier sont placés sous le patronnage de Saint François de Sales. Le Saint des communicants, le missionnaire en Chablais. Charisme de la congrégation : la prédication itinérante, la mission auprès des non-chrétiens et l’éducation de la jeunesse. "Où que l'on soit dans le monde, lorsqu'on arrive dans une communauté de Missionnaires de Saint François de Sales, on sent que l'on appartient à cette famille" témoigne le Père Yves Carron, Provincial en France et en Suisse.  

"DANS LA COMMUNAUTÉ, NOUS PARTAGEONS LE QUOTIDIEN, LA PRIÈRE. ET NOS SOUCIS !"

Et pourtant, selon les pays où ils sont envoyés, les Missionnaires ont des réalités de vie bien différentes ! Exemple avec l'itinéraire du Père Jose Thomas : Indien, il a d'abord été envoyé au Tchad pour une mission de première évangélisation. Puis le voilà en Haute-Savoie, où il doit s'adapter à la structure de l'Eglise locale et assumer le rôle de curé de paroisse. 
Pour aider les religieux dans cette mission : la spiritualité salésienne et la vie communautaire. "Dans la communauté, nous partageons le quotidien, la prière. Et nos soucis !" confie le Père Jose. 

"POUR ANNONCER LA BONNE NOUVELLE, IL FAUT SE PRÉOCCUPER DES AUTRES. ET DONC VIVRE UN DÉRACINEMENT INTÉRIEUR OU EXTÉRIEUR... OU LES DEUX !"

"Je suis disponible. Quand je suis devenu missionnaire, j'ai accepté de partir à l'aventure et de servir là où la congrégation m'appellerait" résume le Père Jose. "Où que je sois, je dois témoigner de l'amour de Dieu. Et pour partager ce message, il faut d'abord rencontrer l'autre, le comprendre et comprendre sa culture" ajoute le prêtre indien.
"Pour annoncer la Bonne Nouvelle, il faut se préoccuper des autres. Et donc vivre un déracinement intérieur ou extérieur... ou les deux !" renchrérit le Père Yves Carron. "Etre missionnaire aujourd'hui, c'est avoir rencontré Jésus dans sa vie. Et témoigner du bonheur que cela apporte" ajoute le Provincial. 

Etre missionnaire, finalement, c'est un état d'esprit. Celui de ces religieux... et celui auquel sont appelés tous les chrétiens.