Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse d'Annecy Haute Savoie et Val d’ArlyDiocèse d'Annecy

Relire l’année pastorale… et aller de l’avant !

Edito de Mgr Yves Boivineau paru dans la revue diocésaine "Catholiques 74" du mois de juin. Cliquez sur l'image pour accéder à l'article.

 

         Le mois de juin est un mois de travail. Il est également un temps privilégié de relecture pour faire le point, formuler des projets et déjà prendre des décisions concernant la rentrée de septembre.

         Dans une Équipe d’animation pastorale, une aumônerie, un service diocésain, etc…, il est souhaitable de se donner le temps de relire l’année pastorale, en se remettant en mémoire les évènements qui ont marqué, les initiatives prises, les points forts et les points faibles, ce qui porte du fruit et ce qui fait difficulté. Pour qu’une telle relecture soit fructueuse, tout est question de regard : il s’agit, en revisitant l’année écoulée, de discerner l’œuvre de Dieu dans nos communautés, dans les personnes, et ce que nous sommes devenus. L’opération est plus complexe qu’il ne semble. Si nous demeurons à la surface des évènements, si nous nous en tenons à une simple énumération des faits, ce sera sans fruit et nous risquons fort de nous laisser gagner par la déception. Or un bon acte de relecture, dans la foi, ouvre toujours à l’espérance, même au milieu des épreuves et des difficultés.

         Saint Paul nous donne quelques clés : « A tous moments et pour toutes choses, rendez grâces à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus, le Christ » (Eph 5,20), même si « ce trésor, nous le portons en nous comme dans des vases d’argile » (2 Co 4,7). Si nous ne voulons voir que les vases d’argile, je crains fort que nous ne percevions pas le trésor ! Bien des échanges demeurent stériles parce que l’on ressasse les fragilités, les difficultés, quand on ne se cabre pas sur des détails qui nous font oublier l’essentiel : l’œuvre de Dieu. On peut ainsi paralyser une équipe, une paroisse,… Faire relecture, ce n’est pas défendre ses idées mais porter sur notre vie le regard de Jésus. Dans l’Évangile, le regard de Jésus toujours relève et remet debout. Prenons appui sur ce qui est bon !

         Nous savons bien que les défis et les difficultés ne manquent pas. Il ne s’agit pas de faire l’autruche. Mais si nous ne commençons par l’action de grâce, si nous n’adoptons pas une posture de bienveillance, nous ne sommes plus dans la logique évangélique, et nous ne nous faisons pas de bien. Les critères que nous donne saint Paul sont incontournables : « Voici ce que produit l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, humilité et maîtrise de soi » (Gal 5,22).

         Je rends grâce au Seigneur en me souvenant du rassemblement « Cap sur la vie » avec les personnes fragiles, de l’assemblée des prêtres à la Flatière, du pèlerinage diocésain à Lourdes, de l’élan accompagné par l’Équipe missionnaire pour une Église de disciples-missionnaires, des temps forts proposés aux jeunes, tant de belles initiatives dans les paroisses, etc… Faire mémoire des dons de Dieu établit dans la paix. Je vous y invite !

Mgr Yves Boivineau
+ évêque d'Annecy