Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse d'Annecy Haute Savoie et Val d’ArlyDiocèse d'Annecy

Le baptême

  • enfant-bible
  • fontaine
  • objet-liturgique
Par le baptême, devenir Enfant de Dieu. Devenir enfant de Dieu, c'est la certitude d’être aimé de Dieu.

La demande de baptême se fait en contactant sa paroisse

" Celui-ci est mon Fils Bien Aimé ; en lui j'ai mis tout mon amour " Mt 3,17

>>> Je demande à ma paroisse

" Celui-ci est mon Fils Bien Aimé ; en lui j'ai mis tout mon amour " Mt 3,17 nous dit l'Evangile lors du baptême de Jésus. Chacun est unique et Dieu aime chacun comme il est, d'un amour infini.

Devenir enfant de Dieu, c'est entrer dans la communauté des chrétiens, faire partie de l'Eglise, en devenir membre à part entière et acteur aussi. Au jour de notre baptême, cette communauté nous accueille.
Devenir enfant de Dieu, c'est recevoir l'Esprit Saint, accueillir la présence vivante et invisible de Dieu en nous qui nous aidera, tout au long de notre vie, à entendre ce que Dieu attend de nous, à faire des choix synonymes de bonheur durable, à construire une relation avec les autres basée sur l'amour, à la manière du Christ : " Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ". Jn 13,34
Devenir enfant de Dieu, c'est une grande joie, celle de choisir la Vie

"Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit"

Pour la première fois, le prêtre ou le diacre trace le signe de la Croix sur le baptisé et prononce ces paroles.

Par ce geste que font tous les chrétiens, il marque l’entrée dans l’Eglise et rappelle que Dieu qui a tout créé, son Fils Jésus qu’il nous a donné et son Esprit qui habite en nos cœurs, sont un seul et même Dieu.
Oui, Dieu s’invite chez moi.

Source de vie, risque de mort…

Plongés dans l’eau, nous mourons à ce qui nous sépare de Dieu et de nos frères.

En sortant de l’eau, nous renaissons à la vie, une vie d’amour, d’émerveillement, de louange et de partage. L’eau du baptême est une eau qui ne tarit pas.

Viens Esprit Saint

Huile parfumée posée sur le front, elle me dit qu’il «sent bon » être enfant de Dieu. Elle se répand comme l’Esprit Saint qui pénètre en moi et me transforme du dedans.

Présence de Dieu, l’Esprit accomplit son œuvre en moi et avec moi.
Il est la force qui m’aide à garder le cap en toutes circonstances.
Non, je ne suis plus jamais seul.

Resplendis !

Quoi de plus éclatant, de plus éblouissant que le blanc !

Signe de fête, de pureté, de renouveau ! Couleur de Dieu ! Revêtir ce vêtement blanc, c’est dire « j’ai revêtu le Christ », je marche à sa suite et çà se voit.

Suis-moi !

Sans lumière, pas de vie. Sans elle, comment avancer sans se perdre, sans heurter le premier obstacle venu ?

Le cierge du baptême nous dit que Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit est désormais cette lumière qui nous guide sur le chemin de la vie. A nous de l’entretenir pour qu’elle brille et jamais ne s’éteigne.