Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse d'Annecy Haute Savoie et Val d’ArlyDiocèse d'Annecy

Mon avenir est-il écrit ?

  • enfant-bible
  • fontaine
  • objet-liturgique
Depuis bien longtemps, les hommes se sont interrogés sur leur avenir. Oracles de Delphes consultés par les grecs avant de prendre une décision, horoscopes établis par les astrologues arabes ou chinois en consultant la carte du ciel, lecture dans le marc de café ou les cartes de tarot...tous tentent de lire les signes d'un avenir plus ou moins hypothétique. Pourtant, mon avenir pourrait-il être écrit ? Écrit d'avance ? Écrit où ? Écrit par qui ?

L’homme marche-t-il vers un destin ?

Le destin est, d'après le Petit Robert, "une puissance qui, selon certaines croyances, fixerait de façon irrévocable, le cours des évènements".

Généralement, on l'associe à la fatalité et on utilise ce mot pour décrire des événements malheureux. Si ma vie est « écrite » à l’avance, à quoi bon vivre si je n'ai aucune initiative? Serais-je un pantin obéissant au doigté d’un marionnettiste invisible? Une voiture téléguidée ? Un objet, en somme ? La nature aurait-elle fait des objets pensants et d’autres non ?
Quelle pourrait-être cette puissance qui anéantirait toute liberté de l'homme?
Et pourquoi se fatiguer et oeuvrer pour espérer une vie terrestre meilleure, et plus encore en vue d’une autre Vie, éternelle celle-là !
Ma vie serait-elle une fatalité et mon intelligence une option ? Beaucoup de mots ne voudraient rien dire : comme la liberté, l’amour, la vie, la mort, la dignité, le respect, la joie, le bonheur !

 La décision, c’est
la liberté en acte.

 

Je suis ouvrier de mon avenir

Ma vie, c’est moi qui l’écris, jour après jour, page après page, événement après événement.
 Comme tous les êtres humains, je naîs, m’éveille, raisonne, décide, donne la vie, vieillis... et meurs. Je suis né avec la possibilité d'orienter ma vie. « La décision, c’est la liberté en acte » dit François Varillon.

Constamment, je suis en face de choix à faire. Mon avenir dépend de ces choix . Certains de mes actes ont des conséquences prévisibles, mais jamais écrites d’avance.
Ma liberté me permettra toujours de renoncer à une éventuelle fausse route ou de changer de direction.
Je peux orienter ma vie, lui donner un sens, choisir des valeurs qui me semblent importantes et pour lesquelles je consacre mon énergie.
La vie, ma vie, est donc une succession d’appels auxquels je réponds ou je ne réponds pas.
Je peux « vouer » ma vie à faire fructifier les talents que j'ai reçus, je peux choisir délibérément de donner ma vie au service de quelqu’un, je peux m'investir pour une association, pour défendre une cause...
Mon intelligence, mes choix, mes amours, mes actes, ne sont pas écrits dans les horoscopes, les boules de cristal, ni dictés par un gourou.

Dieu m'accompagne sur mon chemin

Dieu fait l’homme comme la mer fait les continents : en se retirant. 

Dieu n'a pas décidé de mon destin, il me veut libre et heureux.
La vie qu'il m'a donnée, m’a été transmise, elle m’est « prêtée » . Si ce dont elle est remplie, n’est pas « écrit » d’avance, mon nom par contre est écrit sur les paumes des mains de Dieu.
Cela signifie, non seulement que je suis aimé, mais que Dieu a besoin de moi, qu’il attend quelque chose de moi, qu'il compte sur moi.
Je suis toujours libre, à chaque seconde, de me détourner ou d’aller à sa rencontre.

Dieu ne m'abandonne pas sur le chemin de ma vie. Il est libre, lui aussi, de m'accorder des faveurs, des clins d’oeil : une rencontre qui me fera grandir, un choix que je n'imaginais pas, un sourire qui me redonnera confiance...
Ne dit-on pas que le hasard fait bien les choses?

Comme le dit le poète allemand Hölderlin « Dieu fait l’homme comme la mer fait les continents : en se retirant ».
Du premier au dernier souffle l’homme est en chemin, libre.