Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse d'Annecy Haute Savoie et Val d’ArlyDiocèse d'Annecy

L'année liturgique

  • enfant-bible
  • fontaine
  • objet-liturgique
L'année liturgique : le cycle annuel des célébrations ecclésiales. On distingue le temporal et le sanctoral.

 L’année liturgique propose aux chrétiens de revivre l’ensemble de l’histoire du salut et de la vie du Christ, au cours d’une année.Elle reprend les événements principaux de la vie du Christ : sa naissance (Noël) sa mort et sarésurrection (Pâques), le don de l’Esprit (Pentecôte).

Elle invite les chrétiens à accueillir Dieu dans leur vie et à rester tendus vers la venue du Royaume. Elle déploie sur une année, ce que nous affirmons à chaque messe : « Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta Résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire »

Elle commence le 1er dimanche de l’Avent quatre semaines avant Noël. Elle s’achève avec le dimanche du Christ roi (un des derniers dimanches du mois de novembre).

Elle se divise en plusieurs périodes : 

  • Temps de l’Avent (4 semaines)
  • Temps de Noël et de l’Épiphanie, de la fête de 
  • Noël au baptême du Christ
  • Le temps ordinaire débute au baptême du Christ.
  • Temps du Carême commence le mercredi des 
  • Cendres
  • Temps pascal de Pâques à la Pentecôte
  • Suite du temps ordinaire jusqu’à la fin de l’année liturgique, c’est-à-dire le dimanche du Christ roi

Le sanctoral

Le sanctoral comprend toutes les fêtes des saints inscrites au calendrier de l’Église universelle, sans préjudice des fêtes propres à telle ou telle église.Mais les saints ne sont que le cortège de l’Œuvre liturgique centrale, qui est le déroulement annuel du Mystère de salut opéré par le Christ.

Le Temporal

Le temporal comporte deux cycles entre lesquels se succèdent les trente-quatre semaines du temps dit « ordinaire » : le cycle de Noël et le cycle de Pâques.

Noël

Le cycle de Noël inclut : le temps de préparation qu’est l’Avent ; la célébration de la fête de Noël ; le temps de Noël qui la suit immédiatement ; la fête de l’Epiphanie et son « temps » qui dure jusqu’à la fête du Baptême du Seigneur. Cette dernière fête, qui est toujours célébrée le dimanche, clôt le cycle de la Nativité, et l’on commence, dès le lundi, la première semaine du temps ordinaire, interrompu au mercredi des Cendres, pour laisser place au cycle de Pâques.

Pâques

Le cycle de Pâque inclut : le temps de préparation qu’est le Carême ; la Semaine sainte s’achevant par le triduum pascal (du Jeudi saint au soir jusqu’au dimanche de Pâques) ; le temps pascal, au sein duquel trouve place la fête de l’Ascension quarante jours après Pâques, et qui se clôt par la fête de la Pentecôte, dix jours plus tard.

Le temps ordinaire

Le temps ordinaire reprend dès le lendemain. Le dimanche qui suit la Pentecôte est la Solennité de la Sainte Trinité, le jeudi — ou le dimanche — après la Trinité, on célèbre la Fête-Dieu, Solennité du corps et du sang eucharistiques du Christ. La Solennité du Sacré-Cœur de Jésus est fixée au vendredi qui suit le deuxième dimanche après la Pentecôte.

Enfin, le dernier dimanche de l’année liturgique, le trente-quatrième du temps ordinaire, est consacré à la Solennité du Christ-Roi.