Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Service  diocésain des vocations Service diocésain des vocations

Thérèse d'Avila

Une exposition vient d'ouvrir à la bibliothèque de la Maison du diocèse à Annecy sur sainte Thérèse d'Avila à l'occasion du 500 ème anniversaire de sa naissance : sa vie, son oeuvre et sa postérité. Elle est visible jusqu'au 2 mai prochain..

Lieu : Maison du diocèse-La Puya 4 avenue de la Visitation Annecy - site pour consulter les horaires d'ouverture

Durant la durée des travaux de la Maison diocésaine–La Puya, la Bibliothèque de Sciences Religieuses reste ouverte. Si vous voulez approfondir votre vie spirituelle, vos connaissances théologiques, vos savoirs bibliques…, vous pouvez consulter, emprunter les livres, revues, DVD qui sont à votre disposition à la bibliothèque. Le catalogue de la bibliothèque est consultable sur le site en cliquant ici.

Thérèse d'Avila

Le 28 mars 1515, naissait à Avila (Espagne) Teresa de Ahumada, membre de la noblesse castillane bien chrétienne, avec une ascendance marrane (juif converti au catholicisme).

Le XVIe siècle en Espagne est le siècle d'or, c'est l'apogée de la puissance politique (Charles Quint) et du rayonnement culturel en Europe et dans le monde (Amériques). En 1535, la religieuse Thérèse de Jésus rentre au monastère des Carmélites de l'Incarnation d'Avila. D'abord, Thérèse est dans une ferveur relative puis vers 1558 elle éprouve une conversion radicale spirituelle.

Dans une profonde humilité, elle fait le récit de sa "Vie", livre écrit de 1562 à 1565.

En 1562, elle entre au couvent Saint-Joseph d'Avila. Elle veut vivre la Règle primitive du Carmel dans toute sa rigueur de silence, de clôture et de pauvreté. Elle écrit "Chemin de perfection", un livre de pédagogie de la vie d'oraison. Elle est la Réformatrice du Carmel.

De 1567 à sa mort, avec quelques années d'interruption, elle parcourt les routes de Castille, de la Mancha, de l'Andalousie pour fonder des couvents (le livre "Fondations") et des monastères de Carmes déchaussés avec saint Jean de la Croix. 16 couvents de carmélites et 300 monastères de carmes déchaux sont fondés. Elle déploie une activité débordante en négociations, en luttes et en correspondances.

Sa vie contemplative progressant, elle écrit son chef-d'oeuvre "Château de l'âme" ou "Livre des demeures", qui est la somme de son expérience spirituelle.

  • De 1571 à 1574, elle est prieure d'Avila. De 1576 à 1580, elle suspend ses voyages, car les persécutions contre la Réforme sont très violentes en Espagne.
  • Le 4 octobre 1582, elle meurt à Albe.
  • Le 24 avril 1614, elle est béatifiée par le Pape Paul V.
  • En 1617, elle est déclarée patronne de l'Espagne.
  • Le 12 mars 1622, elle est canonisée par le Pape Grégoire XV.
  • En 1970, c'est la première femme à être proclamée docteur de l'Eglise par le Pape Paul VI.

Ecrivain et théologienne spirituelle d'influence considérable, saint François de Sales s'en inspire dans sa vie spirituelle et pour écrire notamment le "Traité de l'Amour de Dieu", publié en 1616.

Une émission de KTO sur sainte Thérèse d'Avila :