Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Service  diocésain des vocations Service diocésain des vocations

20 mai : jour de fête à Allinges !

Albert Vautey sera ordonné diacre permanent ce 20 mai à 15h aux Allinges (salle des fêtes). Un diacre permanent est un homme, marié, père de famille, ou célibataire bien inséré dans la vie sociale et professionnelle et dont les qualités humaines, familiales, professionnelles et spirituelles sont reconnues par les personnes qui le connaissent. Il est envoyé par l'évêque dans différents ministères.

Ce mot ne fait pas partie du langage français courant. Il n'a pas d'équivalent en dehors du christianisme, il vient tout droit de la langue des apôtres et des origines de l'Eglise. Le concile Vatican II a restauré le diaconat permanent, disparu depuis longtemps, pour rendre à l’Église la plénitude du sacrement de l’ordre.
Le diacre est "auprès de l’évêque pour se consacrer à tout le peuple de Dieu, et prendre soin des malades et des pauvres" (Paul VI). Il n’est donc ni un "sous-prêtre", ni un "super laïc", mais à son rang, ministre ordonné appelé à vivre les trois dimensions de la diaconie : le service de la charité, le service de la parole, le service de la liturgie. Tout cela en communion avec l’évêque dont il reçoit sa mission et en collaboration avec les pasteurs. Notre diocèse compte actuellement une vingtaine de diacres.

 

Portrait d'Albert Vautey

 Albert Vautey a 52 ans. Il est marié à Marie-Noelle, et le couple habite à Allinges dont Albert est originaire. Il ont deux filles Elsa 28 ans infirmière mariée à Jonathan Laudet également infirmier, et Chloé 25 ans, conseillère pénitentière d'insertion et de probation
Albert et Marie-Noël sont artisant-commerçant à Thonon.

Il donnera son témoignage dans la revue « Eglise d’Annecy » du mois de juin. En voici un petit extrait : « Être diacre, c’est vivre l’Évangile au quotidien dans sa vie familiale, professionnelle, sociale. Bref, ce qu’est censé vivre tout chrétien, avec la prière des heures en plus : alors, quelle différence ? Le fait d’être connu comme catholique pratiquant me permet parfois de parler religion, d’exprimer un peu ma foi, mais sans engager formellement l’Église. Être diacre me permet d’aller plus loin dans l’expression de la foi de l’Église. Depuis l’annonce de mon ordination, j’ai pu expérimenter la facilité nouvelle de personnes à me parler de ce qu’elles vivent en Dieu ou de leur vie : le diacre peut être aussi une « oreille » à l’écoute… »

Plus d'info sur le diaconat : www.diaconat.cef.fr