Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Service diocésain de Formation (Sedifor) Service diocésain de Formation (Sedifor)

Écologie intégrale

Sauvegarde de la « maison commune », de Jean-Paul II à François. L’encyclique du Pape François sur l’écologie humaine est rendue publique le 18 juin.

 

Sauvegarde de la « maison commune », de Jean-Paul II à François

 

(RV) Entretien – L’encyclique du Pape François sur l’écologie humaine est rendue publique le 18 juin. Elle doit être présentée en salle de presse du Saint-Siège à 11h00 (heure de Rome), en présence notamment  du cardinal Peter Turkson, président du Conseil pontifical Justice et paix, et du théologien Johannis Zizioulas, métropolite orthodoxe de Pergame, qui représente le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée Ier.

Un document pontifical très attendu, bien au-delà de la seule sphère catholique. Il s’agit de la première encyclique véritablement personnelle du Pape François, après Lumen Fidei, Lumière de la foi, écrite à quatre mains avec Benoît XVI.

Pour l’aider dans la rédaction de Laudato Si’, le Saint-Père a fait appel à de nombreux experts et scientifiques et a collaboré étroitement avec le Conseil pontifical Justice et Paix. Cette encyclique s’adresse « à tous » a tenu à préciser le Pape dimanche dernier, à l’issue de la prière de l’angélus.

Sa publication intervient à un moment clé : six mois avant la conférence de Paris sur le changement climatique. Elle pourrait donc être un outil très important. Si cette encyclique est la première entièrement consacrée à « la sauvegarde de la maison commune », les papes Jean-Paul II et Benoît XVI avaient, tout au long de leur pontificat, posé de nombreux jalons. C’est ce que nous explique l’écrivain et éditorialiste Patrice de Plunkett, auteur de « Cathos, écolos, mêmes combats ? », aux éditions du Peuple libre. Il est interrogé par Hélène Destombes 

Radio Vatican