Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Service diocésain de la catéchèse et  du catéchuménat Service diocésain de la catéchèse et du catéchuménat

4503 baptêmes

Cette année en France, 4 503 adultes seront baptisés durant la nuit de Pâques. À l’issue de leur chemin de catéchuménat, vécu depuis plusieurs années, cette nuit pascale constitue un sommet pour leur initiation chrétienne. C’est aussi durant cette veillée - « une veille en l’honneur du Seigneur », que les chrétiens célèbrent le passage des ténèbres à la lumière, la victoire du Christ sur la mort. Ces baptêmes d’adultes sont l’occasion pour les fidèles de renouveler les promesses de leur baptême.

Sur le diocèse d'Annecy, 42 adultes seront baptisés dans la nuit de Pâques, sans compter les jeunes.

À Pâques, la célébration des baptêmes, notamment d’adultes mais aussi de jeunes, manifeste davantage le sens profond de cette grande fête chrétienne. C’est Jésus, le Christ qui, par sa mort et sa résurrection, ouvre le croyant à une nouvelle naissance pour vivre en alliance avec Dieu. C’est le don du Christ qui est chemin, vérité et vie.

La célébration de la nuit du Samedi Saint au dimanche de Pâques est « une veille en l’honneur du Seigneur » durant laquelle les catholiques célèbrent Pâques, passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu nouveau et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles. C’est aussi durant cette veillée – ou Vigile pascale – que sont célébrés les baptêmes d’adultes. Ils sont l’occasion pour les fidèles de renouveler les promesses de leur baptême. À l’issue de leur chemin de catéchuménat, vécu depuis plusieurs années, cette nuit pascale constitue un sommet pour leur initiation chrétienne.

Au coeur de la vigile, les rites spécifiques aux sacrements d’initiation sont parlants : la plongée dans l’eau, symbole de mort et de vie, passage à la résurrection dans le Christ. On est baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Au sortir de l’eau, les nouveaux baptisés seront revêtus du vêtement blanc. Ils le porteront au cours de certaines célébrations du temps pascal. S’ils sont confirmés ce soir-là, il y aura le rite avec le saint chrême, la marque de l’Esprit Saint. Avec toute l’assemblée, ils recevront le cierge allumé. Tels des porteurs de la lumière de foi dans leur vie, ils participent à la liturgie
eucharistique et communient pour la première fois.

Ce qui est beau à voir et non moins significatif, c’est la joie rayonnante de ces nouveaux baptisés. Cette émotion profonde et toute simple mais qui en dit long sur la transformation humaine et spirituelle qu’ils sont en train de vivre. Ils sont les mêmes hommes, les mêmes femmes qu’auparavant mais tout autre quand même puisque résolument disciples de Jésus de Nazareth.

4503 adultes en France, 4208 en métropole : une hausse qui se confirme
Les données statistiques recueillies cette année par le Service national de la catéchèse et du catéchuménat (SNCC) montrent une nouvelle progression de la demande de célébrations des sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation et eucharistie). L’augmentationest de 5,58% depuis l’an passé, 42,26% sur les cinq dernières années, et 55,39% sur dix ans. Consulter le dossier de presse de la CEF ici

Témoignage

"Plus jeune, j’avais un intérêt marqué pour les questions religieuses. Le déclic s'est fait lors du baptême du fils d'une amie. On me demanda de lire, un très beau texte qui me transporta par sa beauté.
A cet instant, je me sentis touchée par la grâce. Après une riche année de catéchuménat, j’ai eu besoin de digérer et de m’approprier les enseignements que j’avais reçus. Aussi, le baptême m’a donné toute ma place au sein de l’Église.

Des demandes qui bousculent les uns et les autres

Accompagner des personnes qui demandent à vivre avec le Christ dans l’Église n’est pas une mince affaire. Mais qui va faire route avec eux sur ce chemin de découvertes ? Il faut trouver des accompagnateurs, et faire en sorte qu’ils se forment, qu’ils comprennent qu’il ne s’agit pas seulement de donner un enseignement mais d’être des témoins de la foi vécue. L’accompagnateur que la communauté locale choisit pour soutenir le catéchumène, est lui aussi un disciple en chemin pour vivre du Christ. C’est bien sur le terrain de la vie familiale, professionnelle, de quartier… que le Christ va se révéler progressivement. Une écoute attentive des catéchumènes permet de discerner avec eux les appels du Christ pour aller plus loin dans la relation avec lui. Relecture de la vie et familiarité avec les récits biblique se conjuguent en ouvrant la porte à la rencontre en vérité et en profondeur avec le Christ. C’est le cheminement de la conversion qui progresse. En route
avec le catéchumène, l’accompagnateur est également renvoyé à scruter son propre cheminement intérieur. Et cette démarche personnelle est à vivre indissolublement en équipe.
L’ensemble des catéchumènes et des accompagnateurs forme une cellule d’Église où se développe la vie fraternelle et spirituelle, ainsi que la connaissance de Dieu. C’est à la fois l’école de la prière et de la charité. Et comme toujours pour ces deux dimensions, la vie d’équipe sera un espace de vérité et de croissance pour tous les participants.
Et cette équipe, quelle que soit la richesse de sa vie, ne peut pas être repliée ou fermée sur elle-même. Il s’agit aussi que le catéchumène trouve sa place dans la communauté chrétienne locale, sa paroisse et que l’assemblée chrétienne accueille ses nouveaux membres.
Elle porte ainsi, de manière collective, la responsabilité de sa croissance et de transmettre la joie de l’Évangile.

Photos baptêmes d'adultes à Annemasse en 2016