Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Service diocésain de la catéchèse et  du catéchuménat Service diocésain de la catéchèse et du catéchuménat

Quelle catéchèse pour demain ?

Le 14 mars dernier, plus de cent haut-savoyards ont travaillé sur les enjeux de la catéchèse, à l'invitation du SDCC (Service diocésain de Catéchèse et Catéchuménat. Ils participent ainsi à une réflexion nationale prospective. Vanessa Sansone, de RCF, a interviewé les acteurs de cette journée. Reportage ci-dessous...

En 2006, les évêques de France publiaient Le Texte National pour l'Orientation de la Catéchèse en France. Deux ans plus tard, Mgr Yves Boivineau, l'évêque d'Annecy, précisait les orientations pour notre diocèse dans un texte intitulé Saveurs d'Evangile.

Les orientations précisées dans ces textes sont toujours valables, pour les responsables de l'Eglise Catholique. Mais comment continuer de les mettre en oeuvre aujourd'hui, alors que les jeunes parents n'ont pas baigné dans une "culture religieuse" ?  
C'était la question posée aux participants de cette journée de réflexion mardi. 

La catéchèse, aujourd'hui : c'est comme un hôpital qui comporterait 95%
de pédiatres !

Une image employée par le Père Pietro Biaggi, directeur adjoint du Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat. Un diagnostic partagé par Anne Pittet, responsable de la catéchèse dans le département : "Les parents des enfants catéchisés sont en demande, ils découvrent ou redécouvrent la foi avec leurs enfants". Idem pour les fiancés ou les chrétiens qui se rapprochent de l'Eglise à l'occasion de funérailles : des adultes en quête de sens, pour qui le parcours de foi s'est souvent arrêté à la première communion. 

Des adultes qui n'ont pas toujours envie de suivre un parcours catéchétique classique. Ils sont plus attirés par des soirées d'initiation chrétienne du type "parcours Alpha". 

D'ailleurs, de plus en plus de paroisses ont senti ces attentes et tentent d'y répondre avec des propositions d'initiation chrétienne. "Il faut oser, ne pas avoir peur d'avancer par petits pas et ne pas avoir peur des petits nombres : aux débuts de l'Eglise, les chrétiens n'étaient pas nombreux !" affirme le Père Gilles Chassé, curé de paroisse et accompagnateur du Service Catéchèse et Catéchuménat. 

Alors, comment proposer
une catéchèse à tous les âges de la vie ? 

L'Eglise de France s'est donné deux ans pour répondre à la question. Tous les diocèses sont invités à participer à la réflexion. En Haute-Savoie, une autre réunion est programmée. L'occasion, pour les nouveaux catéchistes, de découvrir ces textes d'orientation écrits il y a une dizaine d'années. Et l'occasion, pour tous les catéchistes, de comprendre les enjeux de leur mission. Celle de proposer à tous une rencontre personnelle avec le Christ. 
Pour tous les catéchistes... et même pour tous les chrétiens. Car l'Annonce est l'un des trois pilliers de la vie chrétienne. "Osons témoigner joyeusement de notre foi, en respectant les autres : nous sommes tous responsables de la première Annonce !" rappelle le Père Pietro Biaggi. 

En studio : 
Anne Pittet, responsable du Service Diocésain de catéchèse et catéchuménat
Père Gilles Chassé, prêtre accompagnateur de la catéchèse et du catéchuménat dans le diocèse d'Annecy
Juliette Bay, chargée de mission pour le catéchuménat pour le diocèse 
Père Pietro Biaggi, directeur adjoint du Service National de la catéchèse et du catéchuménat, notamment en charge de la Première Annonce