Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Service diocésain de la catéchèse et  du catéchuménat Service diocésain de la catéchèse et du catéchuménat

Cap sur la vie : paroles de vie

Samedi 14 octobre 2017: Cap sur la vie.

Des paroles et des témoignages forts qui ont marqué les participants.

CAP SUR LA VIE : Paroles et témoignages...

CASSER LE MUR

Cedric : dans la relation entres valides et personnes handicapées, je considère que c'est à moi de "casser le mur".
Conseil pour nous "valides": franchir la peur, notre propre peur de nous retrouver en situation de handicap...

Henri et Béatrice : la maladie m'a permis de mieux me connaître.
Ne renoncez pas, battez-vous, faites-vous des sourires entre époux!
"Bonjour, comment allez-vous?" C'est une manière de briser la glace quand on s'adresse aux valides...du coup, ils ne voient plus le handicap, ils arrêtent de se retenir dans leurs mots à cause de ce handicap qui les bloque.
Le handicap, c'est un outil qu'on nous donne, c'est une graine que l'on doit faire pousser, faire germer et même fleurir.
Aux valides : "Ouvrez la porte, laissez-vous guider par ceux qui sont plus fragiles".

Anne et Yves : on a trouvé un "truc" pour casser le mur : c'est de parler aux enfants. Ils s'approchent spontanément du fauteuil d'Yves, qui clignote de partout! Et c'est ainsi que les parents peuvent franchir la distance...
 

CHÉRIR LA BIODIVERSITÉ HUMAINE 

Joseph Schovanec : la diversité humaine a toujours existé, mais les normes se durcissent.
Dans la constitution suisse : La force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres.
Quelle société élimine 97% des trisomiques avant la naissance? La nôtre!

La présence d'un enfant autiste est une chance pour les autres enfants. Dans beaucoup de pays les enfants différents sont tous intégrés, et cela ne pose plus question.
Mettre les enfants spéciaux dans les institutions spéciales  : ce n'est pas une bonne idée. En droit international c'est l'inclusion qui devait être la règle. En Islande, les bureaux de poste sont réaménagés pour donner des logements à des personnes différentes...au centre du village.

Artiste, une seule lettre de différence avec le mot autiste!
 

NOTRE MISSION

Père Boivineaules personnes avec handicap sont le SEL de la terre. En réintrégrant le handicap dans la réalité de l'humain, nous redécouvrons notre vulnérabiité et la manière de vivre ensemble. Une petite pincée de sel, ça change tout, elle met en valeur la saveur des aliments.
Notre mission : témoigner que le bonheur est possible, dans la vie quotidienne, avec ses difficultés.

 

Extraits de notes prises par Anne Pittet
 

Mots-clés associés :