Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pastorale des Migrants diocèse d'Annecy Pastorale des Migrants diocèse d'Annecy

Rencontre à Paris

Les délégués de la Pastorale des Migrants dans les grandes villes d'Europe se sont retrouvés du 6 au 9 mars 2016 à Paris pour leur rencontre annuelle, avec le thème : « La pastorale des migrants confrontée à l'arrivée des réfugiés : une pastorale d'accueil ? Une pastorale de communion ? » Un certain nombre de délégués diocésains français ont pu y participer, à côté de leurs homologues autrichiens, belges, espagnols, italiens, suisses,... Interventions de grande qualité, témoignages, partages et rencontres ont rythmé les journées.


Dans leur communiqué final, ils affirment la conviction « que l'accueil des réfugiés touche à l'essence même de notre humanité ». Ils invitent les communautés chrétiennes  à inventer et à vivre des moments de rencontre et de partage avec nos frères et sœurs venus d'ailleurs et soulignent la richesse et la fécondité des rencontres avec les migrants. « Le défi humanitaire auquel nous devons et devrons faire face, demande des prises de paroles vraies, des actions significatives et une implication forte et audacieuse de la part des institutions religieuses et politiques, locales, nationale, et européenne. »

Le Vicariat pour la Solidarité du Diocèse de Paris a organisé la rencontre annuelle des délégués à la Pastorale des Migrants des grandes villes d’Europe du 6 au 9 mars au cours d’un colloque au Collège des Bernardins qui a rassemblé 110 participants.

Plus de cinquante prêtres, diacres et laïcs de Belgique, d’Autriche, d’Italie, d’Espagne et de France ont échangé durant 3 jours sur le thème : La pastorale des migrants confrontée à l’arrivée des réfugiés : Une pastorale d’accueil ? Une pastorale de communion ? Regrettant l’incapacité de l’Europe à faire face à l’afflux des migrants, les délégations des neuf diocèses européens et des dix-neuf diocèses français affirment leur conviction que l’accueil des réfugiés touche à l’essence même de notre humanité. Ils insistent sur l’importance de la rencontre concrète avec les migrants. Accueillir les migrants, c’est les considérer comme des frères venus d’ailleurs avec leur histoire, leur humanité, leur religion, leurs différences, leurs richesses et leur quête d’espérance. Les communautés chrétiennes sont invitées à inventer et à vivre des moments de rencontre et de partage pour les découvrir, et ainsi à entrer dans un chemin de communion avec eux (une commune union). Ils rappellent que personne n’est propriétaire ni de la terre, ni des civilisations ou cultures dont il hérite, mais que chacun est responsable du vivre ensemble auquel il contribue en vue du Royaume. Ils soulignent aussi que l’humanité s’est construite dès les origines, dans des mouvements successifs de migrations. Sans nier les difficultés de l’interculturalité et de l’interreligieux, ils constatent que la richesse et la fécondité des rencontres avec les migrants, est porteuse d’Espérance dans les communautés chrétiennes. Les participants souhaitent vivement qu'en réponse à la crise migratoire durable, des femmes et des hommes de bonne volonté, au sein des institutions civiles et religieuses, d'associations confessionnelles ou non, travaillent ensemble en bonne intelligence pour construire la fraternité. Le défi humanitaire auquel nous devons et devrons faire face, demande des prises de paroles vraies, des actions significatives et une implication forte et audacieuse de la part des institutions religieuses et politiques, locales, nationale, et européenne. Les participants souhaitent qu'ensemble, migrants et citoyens résidents, construisent un monde juste et fraternel pour l’humanité de demain.

Vicariat pour la Solidarité - Diocèse de Paris

vicariat.solidarite@diocese-paris.net
01 78 91 92 40