Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pastorale de la santé Pastorale de la santé

Inter religieux

Création d'un lieu inter religieux au centre hospitalier de la région d'Annemasse. Cet espace est le fruit d’un groupe de travail entre chrétiens, juifs et musulmans. Ce groupe s’est réuni mensuellement durant 15 mois avant l’ouverture du centre hospitalier. Un tel lieu existe depuis quelques années au centre hospitalier de la région annécienne.


Il a nécessité de nombreuses discussions, partages et conciliations pour aboutir au résultat actuel. La réalisation des objets et peintures choisis et validés par tous ont pris du temps. En effet, le projet a aussi tenu à impliquer des partenaires locaux. Le CECAM établissement technique de St Jeoire à fabriquer tout le mobilier en bois (pupitre, menora, mihrab, tabernacle, table). En contre partie, le groupe s’est engagé à des rencontres avec les élèves autour de sujet comme la maladie, la souffrance, l’interreligieux… Une artiste verrier de St Pierre en Faucigny à réaliser la croix dessiné par une étudiante en design. Le vitrail autour du symbole de la croix illustre le tourbillon de la maladie et de la souffrance traversé par la lumière de l’Espérance. Une restauratrice en peinture murale et dorure à peint les écritures des trois versets, un de la Torah, un de la Bible et un du Coran ainsi que les calligraphies par un pasteur protestant. Il s’agit de 3 colombes en plein vol qui signifie le mot paix en hébreux, en français et en arabe. L’établissement a fourni les fauteuils confortables et le paravent.

Je vous remercie d’avoir créé un lieu de culte dans un établissement public en France, c’est très rare. Je pense qu’on avance vers le progrès. 



Dans cet espace chacune des trois religions du livre ont des signes spécifiques, mais ce n’est ni une Synagogue, ni une Eglise, ni une Mosquée, il se veut ouvert à tous. Il n’est pas un lieu de célébration, mais un lieu de silence, de prière et de paix ou ceux et celles qui viennent peuvent puiser un peu de force pour eux-mêmes et pour leurs proches. Un livre d’or recueille les impressions et les prières. C’est déjà le 4ème en cours révélateur de la fréquentation et de la nécessité d’un tel lieu que ce soit pour les malades, les familles, les soignants. Voici quelques écrits relevés :




Lors de votre prochain passage au CHAL n’hésitez pas à venir passer quelques instants dans ce lieu discret qui se trouve proche de l’entrée et de la cafétéria.

- « Ce lieu de recueillement permet aussi de « sortir » l’espace d’un moment du cadre de l’hôpital et de se ressourcer dans le silence de la prière »
- « Merci pour ce lieu, je pratique le Bouddhisme, mais ça ne m’a pas empêché de trouver refuge ici pour ma méditation. Mille mercis ! Cet espace est un oasis dans ce grand hôpital. »