Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pastorale de la santé Pastorale de la santé

Le logis Ozanam

Le logis Ozanam, refait à neuf, a été inauguré. Ouvert depuis les années 2000 par la Société Saint-Vincent de Paul d'Annecy, il a déjà abrité 560 personnes pour 1775 nuitées et ce dans un unique but : permettre aux familles des personnes hospitalisées de rester proches de leurs malades...

C'est en présence de Christian Bert-Erboul, directeur adjoint de l'hôpital d'Annecy, de  Jean-Luc Gervet, membre de l'équipe nationale de la Société Saint-Vincent de Paul, de Michel Filamoz, président pour la Haute-Savoie, et de bénévoles d'Annecy que la logis Ozanam a réouvert ces portes après quelques travaux de rafraîchissement et d'embellisement dont une nouvelle cuisine et une salle de bain équipée de neuf.

Ce logement de 3 chambres, pouvant accueillir jusqu'à 7 personnes se situe idéalement à 10' à peine de l'hôpital, avec au pied de l'immeuble un arrêt de bus de la ligne directe. Il est réservé à l'accueil des familles de personnes hospitalisées, ne résidant pas sur l'agglomération. Le logis Ozanam est animé par une équipe de bénévoles dont Madame Janin est la responsable. Cette équipe accueille les personnes dans le logement, s'assure de leur bien-être, s'occupe du ménage et de fournir le linge, et ce toute l'année (en 2011 : 250 nuitées ont été  ainsi assurées.)

Les Vincentiens ne font pas beaucoup ni souvent parler d'eux, ils préfèrent agir. Ainsi, la Société Saint-Vincent de Paul est présente dans 148 pays et leurs actions de solidarité se diversifient en plus de 157 activités, dont les logis Ozanam. La France compte 18000 membres, et ils sont 700000 dans le monde entier !

Logis Ozanam 17 ave de la Plaine à Annecy -                    C. Bert-Erboul et Mme Janin
 
 
Au centre Michel Filamaz et des bénévoles - vue d'une chambre
 

Amis pour aimer

C’est la devise des membres de la Société Saint-Vincent de Paul dont l’Assemblée générale s’est tenue dernièrement dans le Chablais, à Evian. Une occasion de faire connaître cette association qui, dans l’ombre et sans bruit, fait un énorme travail auprès des personnes isolées et des plus démunis.

La société Saint-Vincent-de-Paul compte 7 conférences en Haute-Savoie : 5 sur Annecy, 1 à Thonon, et 1 à Évian ; 97 vincentiens en Haute Savoie, 1/4 ont plus 50 ans, 1/3 ont plus de 75 ans … association vieillissante, mais bien vivante !

De nombreuses actions sont menées tout au long de l’année, l’essentiel étant la visite à domicile, spécificité de la SSVP, qui gère aussi sur Annecy le Logis Ozanam (accueille des familles dont l’un des membres est hospitalisé ) et différentes activités pour lutter contre la solitude et aussi des aides alimentaires. 
Aucune souffrance n’est étrangère à la SSVP ( Monsieur Fillon a d’ailleurs félicité la SSVP pour « l’action contre la solitude », grande cause nationale en 2011). Le travail se fait le plus souvent en lien avec les différents services sociaux et les Assistantes Sociales font de plus en plus souvent appel aux membres de l’association.

Les autorités locales reconnaissent l’importance du rôle de la SSVP, la complémentarité entre les différents organismes qui œuvrent auprès des démunis ; et encouragent les Vincentiens à se faire connaître davantage.


« A l’avenir, les vincentiens seront les samaritains de l’Eglise. »
Frédéric Ozanam – 1848
C.D.-M-C.C.
 
Plus d'info sur la SSVP en Haute-Savoie en cliquant ici
Site national : www.ssvp.fr
 
 

L’Assemblée Générale de la Société Saint Vincent de Paul de Haute Savoie s’est tenue le 21 avril dernier au FJT d’Evian.
Cette année, les confrères d’Annecy et de THONON se sont déplacés de ce côté-ci de la Dranse pour faire le point moral et financier de toutes les activités qui ont eu lieu en 2011. Etaient présents : 53 membres de l’association, Madame TEDETTI, adjointe, qui représentait la municipalité d’EVIAN, et Monsieur DURET, maire de NEUVECELLE ; Mr LACROIX avait été empêché.
La journée s’est terminée par une messe à l’église d’Evian, dans l’Esprit de l’association, célébrée par le Père Henri DUPERTHUY aumônier de la conférence d’Evian, animée également par le diacre Gilbert DOMENGE, aumônier de l’association.

 


 

Témoignage d'un bénévole

Samuel, une goutte d’eau au service des autres !
Samuel Goubin, jeune bénévole de la SSVP, s’implique beaucoup dans l’association à Chambéry. Le Rotary Club a notamment remis, à deux reprises, une aide conséquente à la Conférence, grâce au dynamisme de ses bénévoles.

 

" J'ai intégré une Conférence sur le secteur de Chambéry, à un moment où je m’interrogeais sur l’association dans laquelle je voulais m'engager. Et puis j'ai pris un tract au fond d'une église et on m'a accueilli. Comme quoi les tracts, c'est utile... L'équipe m'a sollicité pour devenir secrétaire, et j'ai suivi un jeune en soutien scolaire une fois par semaine. Lorsque j'ai déménagé, j'ai intégré une autre Conférence qui se portait un peu mal, et nous avons finalement fusionné deux Conférences pour n'en faire qu'une, qui couvre la ville de Chambéry. Elle regroupe une vingtaine de personnes et on m'a demandé d'en être le président. Depuis trois ans, je rencontre un couple de personnes âgées en solitude, le handicap du monsieur et la vue déficiente de la dame les privant de toute sortie, à moins d'être accompagnés. Pas évident d'apporter un peu de bonheur dans cette situation, mais je crois que mon écoute les soutient. Le monsieur est décédé cette année, mais je continue à rencontrer la dame, en général une fois par semaine. Nous avons bien sympathisé depuis le temps, et il me serait difficile de ne plus y aller. On se fait du bien mutuellement je pense.
Conférence jeunes actifs : Ah oui, important ! La Conférence jeunes actifs est lancée depuis presqu'un an. Après pas mal de difficultés, c'est bien parti. Nous avons trouvé des activités concrètes et des personnes à visiter, chacun a du pain sur la planche. »


Propos recueillis par Marie-Camille Raffin
 

 

 

Vincent de Paul ou Vincent Depaul né au village près de Dax le 24 avril 1581 ou 1576 - mort le 27 septembre 1660, est un prêtre catholique français.

Aumônier de la reine Marguerite, épouse de Henri IV, puis curé de campagne à Clichy, précepteur des enfants du marquis de Belle-Isle, frère de Jean-François de Gondi, l'archevêque de Paris. Il fonda deux sociétés de vie apostolique : la Congrégation de la Mission, dont les membres seront couramment appelés lazaristes et la Compagnie des filles de la Charité, souvent connues comme les Sœurs de Saint Vincent de Paul. Renommé pour sa charité, qu'il exerça notamment auprès des galériens – dont il était aumônier –, des enfants trouvés et des populations rurales, il est canonisé en 1737.