Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pastorale de la santé Pastorale de la santé

La fragilité, force de révélation

Cette rencontre a nourrie notre réflexion et apporté des éléments de réponses aux questions que nous pouvions nous poser : En quoi sommes-nous tous fragiles ? Comment notre fragilité nous est-elle révélée, comment la révélons- nous à nos frères? Comment le Christ rejoint-il chacun de nous dans sa fragilité ? Écouter les conférences données le 16 février sur la fragilité, voir les photos....

 

Écouter les conférences données le 16 février sur la fragilité, voir les photos en cliquant ici


 Des exposés, des débats, des témoignages, des ateliers forment la trame de cette journée. Nous ne partirons pas comme nous sommes venus : reconnaître sa fragilité ne signifie-t-il pas être déjà en chemin pour l’assumer, la dépasser ? Cette prise de conscience n’ouvre-t-elle pas un chemin de liberté, auquel chacun aspire ?

 

Témoignage de Xavier Lepichon

La fragilité ça ne se raconte pas, ça se vit ,et bien souvent lors d’une rencontre. Alors la fragilité devient échange dans la beauté, miracle de la créativité humaine.
La fragilité se vit dans la rencontre mais pas dans n’importe quelle rencontre et ce n’est pas nous qui choisissons. . Le cœur attiré par la misère devient créateur. Les cieux nouveaux et les terres nouvelles, c’est à nous de les créer. Par la confusion introduite par l’homme, Dieu recrée par la miséricorde. C’est important de convertir notre regard pour pouvoir témoigner de recréation. C’est important ! Avoir à nouveau ce regard qui sait voir l’œuvre de Dieu.
Je voudrais vous partager l’expérience de mes parents. Maman a vécu la maladie d’Alzheimer. Elle notait jour après jour : « où suis-je ? » Pendant 10 ans, mon père a dû recréer une nouvelle relation. Elle ne le reconnaissait pas mais le nommait Jean, « celui qu’elle a besoin ». Ce Jean était devenu cette dernière ancre qui l’ancrait dans la réalité.
Mon père, homme d’action, est devenu l’homme de service avec un nouveau nom. Il a fait don de son temps. Ils ont recréé leur mariage.
Mon père disait : « je commence tout juste à comprendre le mystère du mariage avec sa fécondité et son inventivité du cœur. » Lors d’une rencontre, nous pouvons nous interroger : est-ce que j’aime lui donner du temps ?
Ce temps qui est compté.
L’inventivité du cœur. Le soir, ma mère était agitée. Mon père a commencé à prier en français mais ça ne marchait pas alors il a réfléchi ….Elle était comme une enfant qui a peur de la nuit alors il s’est interrogé sur ce qui la rassurait en ce temps. Il a prié en latin et ça a marché :elle s’endormait paisiblement!
L’Esprit Saint préside toujours à ces échanges pour créer la communion. C’est quand on va vers l’autre, que l’on se laisse accueillir par l’autre, que l’Esprit Saint se manifeste. Même les non-croyants savent ressentir la transcendance.