Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pastorale de la santé Pastorale de la santé

Création d'un blog sur la fin de vie

Édité par la CEF (Conférence des évêques de France) dans le cadre du Groupe de travail sur la fin de vie, ce blog est un espace de dialogue, ouvert aux internautes qui souhaitent éclairer leur réflexion sur les questions éthiques liées à la fin de vie. S'appuyant sur l'expérience vécue avec le blog "bioéthique", le blog sur la fin de vie fait appel au respect de la pensée d'autrui et à l'argumentation raisonnée. Animé par le respect des convictions de chacun, le blog est habité par un double constat : le tragique de la mort qui est trop souvent augmenté en raison de situations de fin de vie non accompagnées ; l'espérance en la destinée éternelle de chaque personne, qui est partagée par bon nombre de professionnels et de bénévoles qui accompagnent les personnes en fin de vie...

 

 

Au rythme d'un billet tous les 15 jours, différents contributeurs s'y expriment, tous reconnus dans leurs domaines de compétence (médecins, soignants, aidants, juristes, philosophes, théologiens, membres d'associations, etc.). Sont également prévus des témoignages de personnes en situation de vulnérabilité.

www.findevie.catholique.fr

 

Indispensable dialogue pour l’art de l’accompagnement

En tant que Président du Groupe de travail de la CEF sur la fin de vie, Mgr Pierre d’Ornellas signe le premier billet de ce blog pour rappeler la nécessité d’un véritable dialogue en vue de l’amélioration de la loi Leonetti. Il met aussi en lumière le travail de celles et ceux qui promeuvent la culture palliative, exerçant ainsi l’art de l’accompagnement auprès des personnes en fin de vie.

Le 22 avril 2005, la loi Leonetti fut votée à l’unanimité. Fait rarissime ! Comment ne pas se souvenir de cet événement ? Il ne provoqua aucune blessure dans la société, mais plutôt le sentiment d’un progrès inestimable sur un sujet intime et sociétal qui concerne chacun de nous et de nos proches : les droits des malades et la fin de vie.

Dix ans après, un grand effort doit encore être entrepris pour que cette loi soit appliquée partout et pour tous, et pour que la société en comprenne la richesse. Cette loi met en forme juridique le devoir médical vis-à-vis de la fin de vie. Elle le fait à la lumière de deux phares plurimillénaires qui illuminent nos civilisations : « tu ne tueras pas » et « tu aimeras ».

Voici qu’une promesse électorale du candidat Hollande (voir ci-dessous) ouvre à nouveau le débat législatif. Sans doute des améliorations de la loi sont-elles nécessaires. Est-il illusoire d’espérer que cela se fasse sans blessures dans notre société ? Lire la suite en cliquant ici

 

Proposition n°21 du programme électoral de François Hollande : « Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité. »