Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jeunes du diocèse d'Annecy Jeunes du diocèse d'Annecy

Rencontres de Taizé

Chaque année, des jeunes de toute l’Europe et d’ailleurs sont accueillis par les paroisses et les communautés d'un pays. Cette rencontre rassemble des milliers de jeunes chaque fin année (fin décembre, début janvier). Cette année cette rencontre aura lieu à Bâle en Suisse.

 

Participer aux rencontres européennes à Bâle (en Suisse), c’est prier, chanter et faire silence dans une grande métropole culturelle à la rencontre de 3 pays, au milieu de l’Europe. C’est rejoindre des dizaines de milliers de jeunes adultes à la recherche d’une compréhension plus profonde de la foi et de la vie de l’Eglise. C’est faire l’expérience de l’hospitalité et de la culture locale et échanger avec des témoins de l’Evangile qui cherchent à faire face aux défis d’aujourd’hui…

Les prochaines rencontres européennes auront lieu à Bâle en Suisse à la frontière de la France et de l'Allemagne. C'est la première fois que les participants seront accueillis dans trois pays différents, symbole de réconciliation.

Pour rappel, les rencontres européennes s'adressent aux jeunes adultes de 18 à 35 ans principalement. Elles peuvent aussi être ouvertes à des jeunes de 17 ans sous certaines conditions (nous contacter pour en discuter).

La rencontre aura lieu du 28 décembre 2017 au 1er janvier 2018. Pour être à Bâle le 28/12 au matin, il faudra probablement prévoir un départ dans la nuit de 27 ou 28 sûrement au alentour de 4h du matin (à confirmer plus tard). Pour ce qui est du retour, ça sera le 1er Janvier 2018 en fin de journée. (à confirmer plus tard également)

Un départ en bus est organisé depuis la Haute-Savoie.

Pour plus de faciliter dans cette organisation et pour vous donner un ordre d'idée du tarif, il serait souhaitable de nous informer au plus vite de votre intérêt pour participer à ces rencontres. 

Les inscriptions définitives seront closes le samedi 25 novembre 2017 mais nous ne pourront prévoir plus de place que prévu dans le bus... donc pour nous permettre au mieux d'ajuster la taille du bus et les frais engagés, une réponse rapide est souhaitable, nous vous assurerons une place dans le bus si nous obtenons une réponse avant le 15 octobre 2017 !!

Tarif: 150 € pour le séjour (transport, hébergement, repas). 

Infos auprès de Cécile Ruols:  Tel: 07 86 52 00 71 - Mail
INFOS PRATIQUES :
> départ : dans la nuit du 27 au 28 déc.
> inscription : avant le 25 novembre 2017
> Contact : annecy.rencontres.européennes@gmail.com

Cliquer sur VIDEO pour avoir un aperçu des rencontres européennes.

« Les Églises et les communautés religieuses de la région de Bâle se réjouissent des rencontres à venir avec des jeunes de toute l’Europe et de pouvoir vivre la solidarité transfrontalière. »

Tout savoir sur Taizé clic  >>>> ICI

 

Depuis ma jeunesse, je pense que jamais ne m'a quitté l'intuition qu'une vie de communauté pouvait être un signe que Dieu est amour, et amour seulement. Peu à peu montait en moi la conviction qu'il était essentiel de créer une communauté avec des hommes décidés à donner toute leur vie, et qui cherchent à se comprendre et à se réconcilier toujours : une communauté où la bonté du coeur et la simplicité seraient au centre de tout. »
Frère Roger

Une « parabole de communauté »


Aujourd’hui la communauté de Taizé rassemble une centaine de frères, catholiques et de diverses origines protestantes, issus de près de trente nations. De par son existence même, elle est une « parabole de communauté » : un signe concret de réconciliation entre chrétiens divisés et entre peuples séparés.

Les frères de la communauté vivent de leur seul travail. Ils n’acceptent aucun don. Ils n’acceptent pas non plus pour eux-mêmes leurs héritages personnels, mais la communauté en fait don aux plus pauvres.

Certains frères vivent dans des lieux défavorisés du monde pour y être témoins de paix, aux côtés de ceux qui souffrent. Dans ces petites fraternités en Asie, en Afrique et en Amérique latine, les frères partagent les conditions d’existence de ceux qui les entourent. Ils s’efforcent d’être une présence d’amour auprès des plus pauvres, des enfants des rues, des prisonniers, des mourants, de ceux qui sont blessés par des ruptures d’affection et des abandons humains.

Au fil des ans, des jeunes de plus en plus nombreux sont venus à Taizé, de tous les continents, pour des semaines de rencontres. Des sœurs de Saint-André, communauté catholique internationale fondée il y a plus de sept siècles, des sœurs ursulines polonaises et des sœurs de saint Vincent de Paul assument une part des tâches de l’accueil des jeunes.

 Une communauté où la bonté du coeur et la simplicité seraient au centre de tout.

A Taizé, se rendent également des responsables d’Église, et la communauté a ainsi accueilli le pape Jean-Paul II, quatre archevêques de Canterbury, des métropolites orthodoxes, les quatorze évêques luthériens de Suède et de nombreux pasteurs du monde entier.

À partir de 1962, des frères et des jeunes, envoyés par Taizé, ne cessèrent d’aller et venir dans les pays d’Europe de l’Est, dans la plus grande discrétion, pour visiter celles et ceux qui étaient cantonnés à l’intérieur de leurs frontières.

Frère Roger est mort le 16 août 2005, à l’âge de 90 ans, tué pendant la prière du soir. Frère Alois, qu’il avait choisi comme successeur depuis de nombreuses années, est depuis lors le prieur de la communauté.

 

 

 

Mots-clés associés :