Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jeunes du diocèse d'Annecy Jeunes du diocèse d'Annecy

Le Christ a besoin de chacun

Ce dimanche 11 octobre, François d’Assise, version XXI siècle, était présent à la Roche/Foron, au rassemblement diocésain des 25-45 ans. A l’assemblée, présente, il a raconté son histoire et dit qu’il est heureux d’être ici, malgré le saut dans le temps et les nombreux changements technologiques et sociétaux …. Il en a profité pour dire le pourquoi de cette journée autour de cette parole que lui a dit le Christ : « Va et rebâtis mon église »

 

VOIR L'ALBUM PHOTO DE LA JOURNEE

 

Rappelons que précédemment, l'évêque d’Annecy avait déjà invités les jeunes parce qu’il souhaitait les rencontrer et les écouter. La première rencontre a donné l’occasion de partager, et de faire le point et voir où ils en sont par rapport à l’Église. La deuxième rencontre a particulièrement donné lieu à un temps de prière commune et d’échange spirituel.

Le Christ à besoin de chacun pour bâtir
son Église.

Cette troisième rencontre a été imaginée, cette fois-ci, en prenant appui sur le fait que le Christ à besoin de chacun pour bâtir son Église.

Ainsi, l'équipe pilote a voulu avec Mgr Yves Boivineau, qu’à l’occasion de ce rassemblement, tous entendent cette invitation du Christ à saint François d’Assise : « Va et rebâtis mon Église ! », et que chacun puisse se retrouver là pour apporter sa pierre. Car le Christ a besoin de chacun !

Ce sont près de 150 participants et plus d’une soixantaine d’enfants, qui ont répondu à l’invitation de Mgr Yves Boivineau. C’est sous un ciel gris mais le cœur joyeux qu'ils sont arrivés dès 9 heures. Le bar « le petit Cana » les a accueillis avec un « gobelet écolo » proposé au prix de 1 euro et qui permettait de s’abreuver tout au long de la journée. Celle-ci a donc commencé par un bon café et la joie de se retrouver.

Après s’être restauré, c’est dans le gymnase du lycée de la sainte Famille que chacun était invité à débuter ce dimanche par un temps de prière.

Un temps de témoignage a suivi de personnes engagés en Église. Plusieurs idées communes  en sont ressorties  : ne pas avoir peur, oser… répondre aux invitations et propositions qui sont faites. « S’engager permet d’avancer, de cheminer, et de montrer son appartenance à l’Église, mais aussi de se fixer.

Le Père Vincent Grillet a poursuivi par un enseignement autour du thème de la journée : « Va et rebâtis mon Église » cette parole que le Christ a adressée à saint François d’Assise à la fin du siècle de la renaissance (12e siècle).

 

Entre ce contexte et le nôtre, nous trouvons beaucoup de points communs : un monde qui évolue à une vitesse vertigineuse, des conflits et de nombreuses inégalités dans la société, un esprit du monde tourné vers la création de richesses et les plans de carrière … bref, l’Église devait vivre, à cause de cette mutation, un renouveau à l’époque de François. Nous nous sommes redit que tout changement dans l’Église devait d’abord passer par la rencontre personnelle du Christ, d’entendre les appels de l’Esprit pour qu’il puisse rebâtir lui-même son Église à travers ses disciples.

Même si chacun a une idée de ce qu’il faudrait faire pour réformer l’Église, nous sommes tous appelés à vivre des passages :

Découvrir qu’il nous faut changer de mentalités avant d’organiser autrement, de passer de baptisé à disciple missionnaire,
faire grandir la confiance au lieu d’être paralysé par nos peurs.

L’après-midi  les participants se sont retrouvés en ateliers.

Quatorze thèmes avaient été retenus autour de cinq grands axes : Église et famille, Église et société, vie du diocèse, Église et les Arts. Après une heure d’échange les convictions et attentes sont remontées au Père évêque. Celui-ci a ensuite prit la parole, rappelant :

"Ce rendez-vous, gratuit, vise à faire prendre conscience de la dimension diocésaine de l’Église et que la conversion que nous avons à vivre ne rime pas avec pénitence mais avec joie. C’est la grâce de  notre temps ». Puis, l’évêque continuait : « On parle beaucoup de sortir pour rejoindre les périphéries … Je compte sur vous, non pas pour rejoindre les périphéries, mais faire que, grâce à vous, elles se retrouvent au cœur de la vie de nos communautés et de notre mission ».

La journée s’est terminée par la célébration de l’Eucharistie et un envoi.

Noter enfin,  que la boîte à idées sera reprise par l’équipe missionnaire  et sera synthétisée et envoyée aux paroisses.

Souhaitons que cette journée porte du fruit dans le cœur de chacun.