Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jeunes du diocèse d'Annecy Jeunes du diocèse d'Annecy

RETOUR SUR LES JMJ

Sur cette page, revivez l'aventure JMJ des 370 jeunes du diocèse d'Annecy en Pologne.

Le Carnet De Bord de Victor aux JMJ

Victor Vasseur, envoyé spécial de RCF Haute-Savoie aux Journées Mondiales de la Jeunesse de Cracovie, suit les  jeunes du diocèse d'Annecy. Pendant toute la durée de l’événement vous pourrez le suivre via son carnet de bord diffusé chaque matin de la semaine à 8h02.

>>> Le Carnet de bord

 

LE CARNET DE BORD DES JMJ "LE BONUS" - RCF HAUTE-SAVOIE

LE CARNET DE BORD DES JMJ 8/8 - RCF HAUTE-SAVOIE

LE CARNET DE BORD DES JMJ 7/8 - RCF HAUTE-SAVOIE

 

LE CARNET DE BORD DES JMJ 6/8 - RCF HAUTE-SAVOIE

LE CARNET DE BORD DES JMJ 5/8 - RCF HAUTE-SAVOIE

LE CARNET DE BORD DES JMJ 4/8 - RCF HAUTE-SAVOIE

LE CARNET DE BORD DES JMJ 3/8 - RCF HAUTE-SAVOIE

LE CARNET DE BORD DES JMJ 2/8 - RCF HAUTE-SAVOIE

LE CARNET DE BORD DES JMJ  1/8 - RCF HAUTE-SAVOIE

les remerciements

 

Un grand MERCI aux organisateurs, aux bénévoles qui ont permis à nos jeunes de vivre cette aventure inoubliable. MERCI. MERCI. BRAVO. Claire

 Chers organisateurs et bénévoles , merci mille fois pour les jeunes ! sans vous , votre dévouement , votre énergie et votre préparation impeccable , nos enfants n auraient pu vivre si pleinement cette magnifique aventure et ces belles rencontres !!! Bravo , bravo et merci 😄😄" GéRaph

Un grand merci pour toute cette organisation. Josée

Merci pour nos jeunes qui sont revenus la tête pleine de belles choses grâce à vous. Nathalie

Merci à Victor pour toutes ces photos, ces témoignages, ces instants captés qui redonnent les émotions comme si on y était 😄 Sophie

 

Retour sur le Pélé Vélo

Retour en photo sur le Pélé Vélo des haut-savoyards. Ils sont arrivés mercredi à Wroclaw 20 Juillet.

Lire les articles 

VOIR L'ALBUM PHOTO

Lundi 1 Août

Après une longue nuit de route, arrivée des Jmjistes du Diocèse d'Annecy vers 13h/14h au lycée St Michel

C'est après 2880km en bus que nous arrivons sur annecy, fatigués mais heureux !


N'oubliez pas de laisser votre empreinte et construire des ponts !

Un merci tout particulier à Victor Vasseur de RCF Haute-Savoie pour les photos et aux jeunes pour leurs témoignages.

VOIR L'ALBUM PHOTO 

Crédit photos  © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE

Rendez-vous à PANAMA en 2019

Dimanche 31 Juillet

Le Pape François l'a annoncé : les prochaines JMJ auront lieu en 2019 à Panama 

JMJ J12 :Messe finale des JMJ de Cracovie, avec le Pape François

Point d’orgue de ces XXXIe Journées mondiales de la jeunesse, la messe célébrée ce dimanche 31 juillet 2016 au Camp de la Miséricorde à Cracovie, en Pologne. Environ un million et demi de jeunes pèlerins et leurs accompagnateurs, selon les chiffres de la police polonaise, ont assisté à la célébration présidée par le Pape François. 

Le Pape François, commentant l’évangile de saint Luc, et la rencontre entre Jésus et Zachée, a expliqué que « Jésus désire, en d’autres termes, s’approcher de la vie de chacun, parcourir notre chemin jusqu’au bout, afin que sa vie et notre vie se rencontrent vraiment ».

Le Pape a invité les jeunes à poursuivre les JMJ à la maison car le Seigneur « désire venir chez toi, habiter ta vie de chaque jour ». Il a rappelé que la mémoire de Dieu n’est pas « un disque dur qui enregistre et archive toutes nos données mais un cœur tendre de compassion, qui se réjouit d’effacer définitivement toutes nos traces de mal ».

A l’issue de la messe, lors de l’angélus, le Pape François a souligné que ces JMJ furent « une “oxygénation” spirituelle pour que vous puissiez vivre et marcher dans la miséricorde une fois rentrés dans vos pays et dans vos communautés ». 

LIRE L'HOMELIE DU PAPE EN INTEGRALITE

Samedi 30 Juillet

JMJ J11 : Cracovie. La veillée avec le pape.

Nous sommes arrivés sur le campus vers 16 heures. Notre zone était déjà bien pleine. En attendant la veillée finale, on discute et on joue aux cartes.

Le Pape François a présidé au « Campus Misericordiae » aménagé près de Cracovie, la veillée des JMJ de Cracovie, sur le thème «Le chemin vers Jésus». Le Saint-Père a centré son discours sur un appel à la jeunesse à ne pas vivre repliée et passive mais au contraire à ouvrir son cœur à la miséricorde de Dieu.

"chers jeunes, nous ne sommes pas venus au monde pour ‘‘végéter’’, pour vivre dans la facilité, pour faire de la vie un divan qui nous endorme ; au contraire, nous sommes venus pour autre chose, pour laisser une empreinte. Il est très triste de passer dans la vie sans laisser une empreinte. Mais quand nous choisissons le confort, en confondant bonheur et consumérisme, alors le prix que nous payons est très mais très élevé : nous perdons la liberté." 

[...] Le temps qu’aujourd’hui nous vivons n’a pas besoin de jeunes-divan, mais de jeunes avec des chaussures, mieux encore, chaussant des crampons. Il n’accepte que des joueurs titulaires sur le terrain, il n’y a pas de place pour des réservistes. Le monde d’aujourd’hui vous demande d’être des protagonistes de l’histoire, parce que la vie est belle à condition que nous voulions la vivre, à condition que nous voulions y laisser une empreinte. L’histoire aujourd’hui nous demande de défendre notre dignité et de ne pas permettre que ce soient d’autres qui décident notre avenir. Le Seigneur, comme à la Pentecôte, veut réaliser l’un des plus grands miracles dont nous puissions faire l’expérience : faire en sorte que tes mains, mes mains, nos mains se transforment en signes de réconciliation, de communion, de création. Il veut tes mains pour continuer à construire le monde d’aujourd’hui. Il veut construire avec toi.

 

LIRE LE DISCOURS DU PAPE EN INTEGRALITE

VOIR L'ALBUM PHOTO

Crédit photos 1 © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE
Crédit photos 2 © AFP 

JMJ : J10 Le pape François se rend au camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau

Le pape François se rend au camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. Il a choisi de ne pas prendre la parole : "face aux horreurs, le silence est parfois plus éloquent que les mots", a déclaré le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège. Le Saint-Père se rend à pied sur le terrain du camp de concentration, traversant seul le portail d'entrée. Puis, à l'entrée de la cour du bloc 11, il rencontre individuellement une quinzaine de survivants du camp. Il prend ensuite le temps d'une prière privée dans la cellule du Père Kolbe, martyrisé il y a 75 ans. Voyage apostolique du pape François, du 27 au 31 juillet 2016.

Jeudi 28 Juillet

JMJ :  J9  Cracovie. Cérémonie de Bienvenue - La joie de la rencontre avec le Pape François !

Des danses de bienvenue, une procession avec les drapeaux et la proclamation de l'Évangile accompagnaient la première rencontre de la jeunesse avec le Saint-Père ce jeudi 28 juillet.

"C’est Jésus-Christ qui nous pousse à lever les yeux et rêver grand. En ces jours de la JMJ, Jésus veut entrer dans notre maison" pape François

Mercredi 27 Juillet 

JMJ : J8 Cracovie. Notre première journée "type JMJ" par Aurélien Noisette

Les jeunes du diocèse d'Annecy sont allés à l'un des festivals de la jeunesse organisé autour de Cracovie.

Après les émotions d'hier, nous vivons aujourd'hui notre première journée "type JMJ".
Tout commence par un lever à 7h avec pour ceux qui le veulent les Laudes. Après plus d'une semaine, nous avons maintenant pris goût au petit déjeuner polonais et la charcuterie du matin ne nous surprend plus.

Puis vient le départ pour l'église de notre petit village située à 20 minutes à pieds de l'école où nous dormons. L'occasion de se dégourdir les muscles, les tapis de sol n'étant pas toujours très confortables...

À l'église de Jadowniki, nous retrouverons d'autres diocèses français et Burkinabé. C'est pour certains l'occasion de retrouvailles inattendues avec entre autres les diocèses de Grenoble ou Strasbourg. Les jmj, c'est aussi un temps de catéchèse. Celle de ce matin est assurée par le Cardinal Ricard, évêque de Bordeaux, sur le thème de la miséricorde. S'ensuit l'Eucharistie et le repas de midi, l'occasion de faire un retour en petits groupes sur la visite de Auschwitz qui n'a laissé aucun de nous indifférent...

L'après-midi aux jmj se déroule le "Festival de la Jeunesse". Des concerts, expositions et autres événements artistiques se déroulent un peu partout dans Cracovie et ses alentours. Pour notre part, nous irons aujourd'hui au village d'à côté, à Bresko. Alors que certains profitent des concerts donnés, c'est sur la place centrale qu'entre bières polonaises, pizzas et biscuits que nous établissons notre quartier général, rythmé par les chants entonnés en coeur avec les hongrois entre autres.

La nuit tombée, nous ne tardons pas. En effet, les scouts polonais étant les surveillants de notre lieu d'hébergement, ils nous imposent d'être rentrés avant minuit. Mais entre l'adoration eucharistique qui est proposée, les jeux de société, les discussions, le rangement du sac pour bien rester dans les limites des espaces imposés pour les filles ou l'épreuve de la douche froide en plein air sous un magnifique ciel étoilé pour les garçons, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer.

Et c'est donc sereinement que nous gagnons nos lits. Nous le sentons, la fatigue commence à se faire sentir au sein de notre groupe et il nous reste -encore à vivre les moments les plus forts des jmj à partir de demain avec le pape.

Aurélien Noisette

VOIR L'ALBUM PHOTO

Crédit photos © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE

Après l'attentat près de Rouen, les jeunes pèlerins du diocèse d'Annecy aux JMJ à Cracovie partagés entre émotion et prières

VOIR L'ALBUM PHOTO

Crédit photos © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE

 

Mardi 26 juillet 2016

JMJ : J7 à  Jadowniki  à Cracovie
Visite du camp d' Auschwitz et messe d'ouverture des JMJ

Ça y est tout le groupe du diocèse d'Annecy est au complet, c'est la pluie qui accueille les majeurs pour les derniers jours des JMJ, mais le soleil est dans les cœurs.
Le groupe à visitele camp d' Auschwitz, puis participé à la messe d'ouverture des JMJ en fin d'après-midi sur la plaine du Blonia avec près de 200 000 jeunes du monde entier ont afflué, revêtus de ponchos multicolores,  Le cardinal Stanislaw Dziwisz leur a souhaité la bienvenue en plusieurs langues sous les applaudissements, avant de dédier cette messe qu’il présidait à la « mémoire » du P. Jacques Hamel, assassiné dans la matinée en pleine messe au cours d’une prise d’otages revendiquée par Daech dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Lors de cette célébration sous très haute sécurité, le cardinal a également demandé de prier pour le P. Hamel, et pour toutes les victimes du terrorisme.

VOIR L'ALBUM PHOTO

JMJ : J7 Auschwitz Visite du camp d' Auschwitz par Aurélien Noisette

Aujourd'hui est un jour un peu spécial pour nous tous, majeurs et mineurs réunis puisque nous nous rendons à Auschwitz. Nous y avons été préparé lors de la veillée hier soir, où témoignages et temps de recueillement ont été très émouvant.

C'est au bord d'un lac qu'après une baignade un peu fraîche et un repas, nous avons vécu un temps de partage et de témoignages autour de la l'Évangile du jour. Comme nous ne sommes pas totalement coupés de l'actualité, nous avons d'abord confié à Dieu par l'intercession de la Vierge Marie les tragiques événements survenus en France ce matin. Puis après avoir accueilli le car de majeurs parti hier de Annecy, nous voilà parti pour Auschwitz, notre diocèse au complet.

Comme chacun d'entre nous a vécu ces moments à sa manière, avec ses émotions, ses impressions et ses ressentis, je fais le choix d'utiliser pour la suite la première personne. Peut-être certains se retrouveront dans ces lignes, peut-être d'autres pas. Mais ces moments ont été tellement forts pour tous que je ne veux blesser personne en utilisant le "nous".

C'est un orage qui nous accueille à Auschwitz. Simple détail en passant mais peut-être est-ce là une invitation à se rappeler ces heures sombres de l'humanité dans lesquelles nous allons plonger dans un instant. En passant le portail "Arbeit Macht Frei" (le travail rend libre) du camp Auschwitz I, c'est un sentiment bizarre qui me saisit. Il ne fera que s'accroître au fur et mesure que j'avance dans ces allées cernées par les bâtiments de brique rouge, les "blocs" : un  sentiment d'horreur mêlé à de la tristesse et de l'incrédulité en lisant les différents panneaux qui expliquent les différents lieux et décrivent les conditions de vie dans les blocs. Devant le numéro 11, il y a un peu plus de monde : c'est ici qu'était Saint Maximilien Kolbe, prêtre Polonais qui s'est porté volontaire à la place d'un père de famille condamné. En sortant d'Auschwitz I, j'étais déjà bien bouleversé. Mais je ne m'attendais pas à vivre quelque chose d'encore plus fort à Birkenau...

Après 5 minutes de bus pour parcourir les 3 kilomètres séparant les deux camps, je me retrouve devant cette "Porte de la mort" si souvent aperçue dans les livres d'histoire ou les nombreux films. Les restes des baraquements détruits par les nazis avant l'arrivé des Américains s'étendent à perte de vue. En remontant l'allée centrale, je prend petit à petit conscience de l'horreur humaine qui s'est déroulée ici. Je visualise les convois arrivant sur les rails qu'on longe, le tri entre les hommes et les femmes, la sélection de ceux qui verraient leur mort repoussée de quelques heures ou jours. L'atmosphère est  pesante. C'est comme un lourd fardeau qui tombe sur les épaules et qu'on ne peut enlever. D'ailleurs les conversations baissent en remontant l'allée centrale jusqu'au monument de commémoration entouré par les ruines de deux des cinq crématorium du camp. À présent le chemin quitte les baraquements pour passer entre les arbres où étaient dispersées les cendres des victimes. De nouveau nous franchissons les barbelés pour rerentrer dans le camp. lci un panneau en bordure de forêt explique comment les déportés y étaient lâchés sans savoir quel sort funeste les attendait. Là, une mare fait comprendre qu'il n'y avait pas que les chambres à gaz et les fusillades qui étaient employés comme moyen d'extermination. C'est une sensation

 étrange de se dire que je marche en ce moment même sur les cendres de milliers de personnes qui n'avaient rien demandé.
En sortant du camp, le chemin passe devant une église sur laquelle est affichée un portait du Pape François qui viendra ici même vendredi. Ce regard pétillant et plein d'amour que nous croiserons jeudi soir à Cracovie me rappelle qu'il existe encore de l'amour dans notre monde.

Sur le chemin du retour, les discussions fusent dans le bus. Certains parlent de ce qu'ils ont vécu ou ressenti, d'autres se changent les idées en débattant d'autres choses ou en jouant.

En y repensant ce soir au cours de l'Eucharistie, l'Évangile du jour raisonne avec  ce lourd passé que nous avons côtoyé. Et c'est avec un mot qui tourne en boucle dans ma tête et me brûle les lèvres que je m'endors : Pourquoi ?...

Aurélien N.

VOIR L'ALBUM PHOTO

 

Crédit photos © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE
Crédit photos © La messe d’ouverture des JMJ a eu lieu à Cracovie, mardi 26 juillet. / Bartosz Siedlik / AFP

Lundi 25 juillet 2016

Le dernier groupe de jeunes Haut-Savoyards en partance pour les Journées mondiales de la Jeunesse à Cracovie (Pologne) a pris la route hier. Cette cinquantaine de jeunes rejoindra les plus de 300 pèlerins du département déjà sur place. Ils participeront aux JMJ, autour du Pape François avec près de deux millions de personnes venues du monde entier dont quelque 35 000 Français.

Photo Le DL/Julien ESTRANGIN

 

JMJ : J6 de Wroclaw à Cracovie

Départ pour jadowniki en passant par trebnikca pour la procession de sainte edwige

 

Dimanche 24 juillet 2016

JMJ : J5 à Wroclaw. Dernier jour des jmj en paroisse à Wroclaw

Pour le dernier jour à Wroclaw nous avons eu un programme plus décontracté. Après un réveil à 8h30 nous avons pris notre petit déjeuner puis nous sommes allés à la messe. Celle-ci était très animée. Ensuite nous avons été à un rassemblement organisé par la paroisse où nous avons mangé, joué, chanté, dansé…Vers 14h nous sommes revenus à l’école pour organiser les activités de l’après-midi. Certains sont restés et ont participé à un tournoi de football, joué au time’s up ou ont fait un temps de spiritualité avec père Vincent. D’autres sont allés en ville pour visiter, faire les boutiques, manger une glace et ont rejoint le mercy fest jusqu’à 21h30. Après avoir mangé nous avons fait nos sacs pour le départ du lendemain à 9h en direction de Cracovie !!!!  Sophie

VOIR L'ALBUM PHOTO   ALBUM 2
Crédit photos © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE

Samedi 23 juillet 2016

JMJ : J4 à Wroclaw par Aurélien Noisette

Après une belle et émouvante adoration de la croix la nuit dernière, le programme est quelque peu chamboulé aujourd'hui. Ce matin pas de catéchèse ni l'Eucharistie dans notre église aux briques rouges qui nous est maintenant si familière, mais direction le centre ville pour un des moments les plus forts de ces journées en diocèse : le passage de la porte Sainte de la miséricorde située à la cathédrale. C'est en marchant et au son de nos chants joyeux  que nous réveillons les rues de Wroclaw salués par des piétons ou même les passagers des vieux trams qui remontent les avenues à toute vitesse.

Devant la cathédrale, ça chante, ça danse... l'ambiance est à la fête. Mais une fois les imposantes portes franchies, tout le monde se recueille devant le Saint Sacrement exposé là. On aurait peine à croire qu'il y a un instant, tous ce beau monde chantait et dansait. C'est la beauté de la foi.

Après une messe avec tous les francophones présents à Wroclaw (soit près de 1200 dans une église pleine à craquer) nous prenons la direction du stade olympique pour le festival "Singing Europe". Le tram est encore joyeux et les chants nous font vite oublier à quel point nous sommes serrés les uns contre les autres. C'est a peine si les français se distinguent des Coréens ou des espagnols et ce n'est qu'à leurs chants qu'on  les reconnait. Cette ambiance de fête portée par près de 15 000 jeunes se poursuit dans le stade pour accueillir Soeur Cristina, petite religieuse italienne devenue célèbre pour son incroyable voix et des reprises de tubes dans le but d'évangéliser les foules. À nouveau, le stade chante et danse et la joie fuse aux son des reprises de tubes et de prières plus ou moins  célèbres. La soirée se poursuit par un orchestre de 1000 choristes qui effectue un tour d'Europe de chants traditionnels : O'sole mio, Viva Espana, Kalinka, Guten Haben... tout le monde chante encore et encore jusqu'à pour certains y laisser sa voix.

Le retour en tram se passe comme à l'aller : cette fois nous sommes entre deux groupes d'Espagnols et nous arrivons a tous les calmer en reprenant "Ne Crains Pas" devenu désormais un des tubes de notre diocèse depuis que nous avons ému presque tout le stade quelques heures plus tôt en l'entonnant tous ensembles.

Encore une fois, cette journée pleine de souvenirs nous promet une bonne nuit au sein de nos familles.

JMJ : J4 à Wroclaw par Sophie

Grosse journée ce samedi, après avoir récupéré notre pique-nique à la paroisse, nous sommes allés à la cathédrale pour passer la porte de la miséricorde. Mgr Yves Boivineau nous a accompagné. Nous avons aussi rencontré l'Archevêque de Wroclaw. Ensuite nous sommes allés à la messe en français certains de nous ont rejoint une mauvaise église car il y a eu un problème de compréhension avec notre volontaire. Ils ont donc célébré la messe avec le père scaria dans une autre église, et ont été très bien accueillis par le prêtre de la paroisse. Le soir ça a été le bain de foule au stade ! C'était géant ! Tous les pélerins hébergés à Wroclaw se sont réunis avec les familles polonaises qui les ont accueillis.Soeur Christina (qui a gagné the voice en Italie ) a enflammé le stade, puis la chorale composé de plusieurs chorale de tous les pays d'Europe ont chanté et ait chanté le public.Nous sommes rentrés fatigués mais heureux de ce grand moment de rassemblement qui nous prépare à Cracovie !! :) Sophie

VOIR ALBUM  DU SINGING EUROPE 2016

VOIR L'ALBUM PHOTO
Crédit photos © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE

Vendredi 22 juillet 2016

 

JMJ : J3 à Wroclaw par Aurélien Noisette

Déjà la troisième nuit en Pologne et nous nous accoutumons petit à petit à la vie de ce pays si différent du nôtre. Partout on sent que le passé n'est pas si loin et nous le côtoyons à longueur de journées...
Celles-ci commencent par le petit-déjeuner polonais c'est-à-dire avec des tartines, du café et/ou du chocolat mais avec en plus de la charcuterie, du fromage ou même pour certains du poisson frit ! Puis nous retrouvons tous les majeurs du diocèse d'Annecy dans notre paroisse d'accueil Saint Henry. Catéchèse et eucharistie rythment notre  matinée dans une imposante  église toute en briques rouges avant de terminer par un "second petit déjeuner" sur les coups de 11h fait d'un simple sandwich et d'une bouteille d'eau. Heureusement que nos familles nous dorlotent en nous rajoutant quelques fruits ou des sandwichs supplémentaires.
L'après-midi varie plus : visite de la ville de Wroclaw, quatrième ville de Pologne aux murs chargés d'histoire et passée aux mains des tchèques, des allemands et après 1945 aux polonais. On trouve également, au détour des rues, des commémorations du passage de Napoléon en route pour la Russie ou encore des bâtiments qui ont résisté à la seconde guerre mondiale mais avec des impacts de balle toujours visibles pour certains.
Aujourd'hui c'était quelque peu différent : la miséricorde étant au coeur de ces jmj, nous avons accompli des "œuvres de miséricorde" : nettoyage d'un cimetière pour certains, présentation de notre diocèse à une maison de retraite pour d'autres ou rencontre de témoins de la miséricorde à travers leurs expériences pour les derniers. L'après-midi est conclu par le repas (à 16h oui...) et la "mercyfest" (fête de la miséricorde), festival de louanges sur les grandes places de la ville.

C'est donc tout heureux mais bien fatigués que nous regagnons nos familles le soir pour retrouver nos 30 mètres carrés dans lesquels nous évoluons parfois à 5 (2 ou 3 français et nos hôtes). L'occasion de goûter les plats du pays faits maison avant de gagner la chambre de nos hôtes qui ont opté pour le salon le temps d'une semaine, tellement heureux d'accueillir des français chez eux !

JMJ : J3 à Wroclaw par Pierre Antoine

Un nouveau jour en Pologne. Aujourd’hui pour la catéchèse anmée par les canadiens nous avons assisté à un procès, , le procès de Jésus. Ce cours cathé un peu particulier a été très animé et très intéressant.Après la collation et nous être perdu, nous avons finalement trouvé l’église de la miséricorde. Après le speech de l’évêque, 3 groupes différents de tous horizon nous ont exposé leurs œuvres de miséricorde : le Ghana, la Sibérie et la Bolivie.Ensuite nous avons pu profiter librement de la ville. Enfin conclu cette belle journée par un chemin de croix. Pierre Antoine

VOIR L'ALBUM PHOTO

VOIR L'ABUM DE VICTOR VASSEUR
Crédit photos © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE

 

Jeudi 21 juillet 2016 

JMJ : J2 à Wroclaw. Entre messe, chants dans les transports, visite de la ville et Mercy-Fest avec les 15 00 autres pélerins venus du monde entier.

Réveillés par le soleil à 7h, nous avons déjeuné à l’école. Une fois nos affaires préparées nous avons eu un rassemblement pour faire un résumé sur la journée à venir, Ensuite nous avons assisté à un temps spirituel composé d’une catéchèse animée par le père Vincent Rossat et d’une messe animée par les hauts savoyards. Nous sommes allés manger une collation à 11h auprès de jeunes sénégalais et canadiens. L’après-midi a été séparée en 2 parties : une visite de la ville avec un guide puis le Mercy Fest.Après quoi, nous sommes rentrés manger à l’école dans laquelle nous séjournons : une journée bien remplie  !

 

VOIR L'ALBUM PHOTO
Crédit photos © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE

Mercredi 20 juillet 2016

JMJ : J1 à Wroclaw. Arrivée à Wroclaw et l'Eglise Saint-Henri.                   

Après un départ d’Annecy plein d’émotions vers 17h, nous partions pour la Pologne avec une belle énergie.Les paysages changent, jusqu’à celui de Wroclaw, notre destination.
Une de nos camarades a été bloquée à la douane, elle nous a finalement rejoint jeudi soir. Cependant son car contenant les sandwichs de tout le groupe, décalant notre repas de midi à 16h. Cet imprévu nous a permis de nous habituer aux horaires du pays !! (petit dej à 8h, 2e petit dej à 11h30, repas de midi à 16h et diner à 20h). Ensuite nous nous sommes installés dans le gymnase d’une école qui nous a chaleureusement accueillis.Pour terminer cette belle journée, nous avons assisté à une messe en plein air présidée par le père vincent, suivi d’un temps d’accueil très enthousiaste de la part des polonais dans l’église de la paroisse ou nous sommes rattachés.

Lucie, Mathilde, Raphaëlle, Laura et Matilde

VOIR L'ALBUM PHOTO
Crédit photos © Victor VASSEUR – RCF HAUTE-SAVOIE

Voir l'album photo

Mardi 19 Juillet 2016

JMJ : J à Annecy - Lycée St-Michel accueil des pèlerins et envoi solennel par Mgr Yves Boivineau

Mardi 19 juillet, dès 12h30 l’équipe pilote des JMJ et les animateurs étaient présents au lycée Saint-Michel pour les dernières consignes. Dès 14 heures sous un soleil de plomb les premiers pèlerins accompagnés de leurs familles arrivent sur place. Et c’est le début du parcours administratif vérification de l’inscription, des papiers administratifs et de la remise du « PassJMJ » et du livret du pèlerin.
Et pendant ce temps, près des cinq cars, les sacs à dos s’entassent et les arrivées se poursuivent, avec une file d'attente qui s’allonge pour ceux et celles qui veulent changer de bus pour être avec leurs ami(e)s. Pendant ce temps certains se prêtent au jeu des photos et des interviews tv, radio et presse...
Vers 16h, chacun est invité à rejoindre la salle Brisson pour l’envoi par Mgr Yves Boivineau.

C’est déjà une ambiance de fête qui résonne au son de l’hymne des JMJ. >>> voir l'ambiance
Après l’accueil chaleureux des jeunes à Mgr Yves Boivineau, un temps de prière est partagé, ce temps se termine par l’envoi solennel des JMJ.

Les jeunes rejoignent enfin les bus et c’est le départ pour 18h00 de route, direction la Pologne.

 Voir les photos du départ

Crédit photos © Yannick ANGELLOZ NICOUD - SEDICOM74

LA PRESSE EN PARLE

Retrouvez ici le reportage sur la 8 Mont-Blanc