Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Maison de la famille Maison de la famille

Comment vivre la famille après un divorce ?

Des associations engagées au service des familles invitent à une conférence-débat animée par Guy de Lachaux, prêtre dans le diocèse d'Evry, qui chemine depuis longtemps avec des groupes de divorcés. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages touchant au divorce dont le livre « Accueillir les divorcés, l'Évangile nous presse ».

Lieu :  Salle Sainte-Bernadette (à côté de l'église Sainte-Bernadette, face à l'Impérial Palace.

Guy de Lachaux prêtre dans le diocèse de l’Essonne, chemine depuis longtemps avec des groupes de divorcés. C’est auprès d’eux qu’il a découvert la force de l’Évangile, la puissance de la Parole de Dieu qui guide, qui console et qui guérit.
En 2008, on a recensé 265.000 mariages et 132.000 divorces soit un divorce pour deux mariages L'Église ne peut abandonner toutes ces personnes au bord du chemin. Le divorce est comme un séisme dans une vie, c’est une immense souffrance qui peut déstructurer l’individu et le conduire à s’isoler (problèmes matériels, affectifs, vie sociale …)

 

Télécharger le flyer en cliquant ici

 


Témoignage (source :www.catholique-mission-de-france.cef.fr)

Guy de Lachaux, prêtre dans l’Essonne, est depuis longtemps proche de 

La Mission de France. Il rencontre des personnes divorcées depuis une vingtaine d’années. Il fait part de son expérience dans un livre  “Accueillir les divorcés, l’Évangile nous presse !” (Éditions de l’Atelier)


— Pourquoi ce livre ?
G. de L. : Le temps est venu de mettre par écrit mes expériences et réflexions. Ce sont des choses trop importantes pour les laisser se perdre. D’autres vont s’en emparer et continueront à leur manière.
Tant que l’Eglise sera obnubilée par le remariage des divorcés, elle ne pourra pas envisager la vraie question, celle des divorcés tout court. Or, ils entrent dans un processus de grande souffrance, même s’ils cherchent très souvent à le cacher. L’Eglise doit, avant

 tout, être présente auprès de ces personnes, car leur situation les tenaille intérieurement jour et nuit. Quand regarderons-nous les personnes avant la doctrine ?
— Qu’est-ce qui te paraît le plus fort dans ce que tu vis avec eux ?
G. de L. : J’ai découvert peu à peu, dans mon ministère de prêtre, que la Parole de Dieu est d’une force inouïe et qu’elle permet de se reconstruire. Les personnes divorcées ont droit qu’une Parole de Dieu leur soit adressée qui les aide à reprendre pied, à retrouver un chemin de vie.

— Près de 50 % de couples divorcent, qu’en penses-tu ?
G. de L. : Nous ne pouvons pas assister à l’échec de l’amour et le passer par « pertes et profits ». Comment peut-on croire en Dieu Trinité, Dieu amour, et accepter que l’amour soit en échec ! C’est plus qu’un échec, c’est une débâcle. Notre société exacerbe l’amour et, en même temps, accepte qu’il ne soit qu’un sentiment passager, sans consistance durable. Avec les associations qui travaillent à la réussite de l’amour, nous avons à chercher des chemins pour que les couples ne soient pas figés dans cet échec. Pour nous chrétiens, c’est une urgence, car l’amour est constitutif de l’homme et de notre foi.

— Et le sacrement de mariage ?
G. de L. : Nous ne pouvons pas non plus accepter que le sacrement de mariage soit mis en échec. Quand un couple se sépare et que l’amour n’existe plus, comment affirmer que le sacrement est toujours là ? Dans la société actuelle, il y a une tension entre le désir d’un amour fort, sensible, et d’un autre côté, le désir d’une autonomie personnelle. Cela nous oblige à poser la question de savoir comment la révélation du Christ peut être efficace dans notre monde d’aujourd’hui. Nous admettons que la « chrétienté » n’existe plus, mais nous conservons les mêmes pratiques pastorales, un peu rafistolées, sans prendre acte que ça ne fait plus sens. Notre manière de donner le sacrement, aujourd’hui, est inefficace. Il faut nous interroger : quels chemins faut-il prendre pour qu’il développe toute sa force de vie ? 

 

Bibliographie

Accueillir Les Divorcés - L'evangile Nous Presse ! 
Le divorce ne cesse de progresser et il prend aujourd'hui des proportions inquiétantes. Face à ce constat, le discours de l'Église catholique reste incompris et le silence des communautés est parfois surprenant ou maladroit. Comment accueillir les divorcés ? Comment les accompagner et les aider à se reconstruire ? Comment leur permettre de participer à une vie...
Guy De Lachaux - Éditions De L'atelier - 18/10/2007