Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Maison de la famille Maison de la famille

Jubilez en famille

Proposer de vivre un temps « en famille » dans le cadre de l’année sainte de la miséricorde, c’est l’objectif que s’étaient fixés les mouvements de la pastorale familialer. En effet, au cours de cette année jubilaire, le Pape François nous appelle au ressourcement, à la conversion et à la fête. « Je désire que ce Jubilé soit une expérience vivante de la proximité du Père, permettant presque de toucher du doigt sa tendresse. »

À l’invitation de six mouvements de la pastorale familiale : « Amour et Vérité », Le « CLER amour et Famille », « Divorcés-chrétiens Revivre 74 », les « Équipes Notre Dame », « Familles Nouvelles–Focolari », «la « Fraternité Notre Dame de la réconciliation » et « Vivre et aimer », plus de deux cents personnes se sont réunies, autour de notre Évêque,  dimanche 12 juin, pour passer la porte sainte, à la basilique de la Visitation.

La journée avait commencé par une marche autour du monastère de la Visitation avec des animations sur le thème de l’année sainte :  mimer et deviner les œuvres de miséricorde (les quatorze clés pour s’introduire dans le mystère de l’amour de Dieu, selon le Pape François).; découvrir toutes les œuvres de miséricorde cachées dans l’Évangile de la rencontre de Jésus avec Zachée.

À partir de 11h30, un apéro musical attendait les marcheurs, animé par des musiciens de l’association « Croc’Danse ». Le pique-nique convivial, agrémenté des petits plats maison préparés par les participants, s’est terminé en beauté avec un gâteau géant, représentant une mosaïque des mouvements présents.

L’après-midi, les enfants ont rejoint leurs ateliers, atelier créatif ou théâtre pendant que les adultes se réunissaient dans la crypte autour du Père Emmanuel Blanc pour approfondir le sens de cette année jubilaire.

En passant la porte sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous (1)

Dans la tradition juive, le jubilé est une année sainte marquée par la remise des dettes, la réconciliation entre les adversaires, la conversion. « La porte, c’est le Christ » (Jn 10,9). On passe la porte et on s’engage sur un chemin. La porte sainte est un point de départ, pas un point d’arrivée. « En passant la porte sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous. » [1]

Notre évêque, Yves Boivineau, a donné un temps d’enseignement sur le thème de la miséricorde. Partant de la parabole du Bon samaritain, face à un prochain en difficulté, la miséricorde nous pousse à nous demander : « Qu’est ce qui va lui arriver si je ne fais rien ? » alors que l’indifférence et la peur s’inquiètent de savoir : « Qu’est ce qui va m’arriver si je m’en occupe ? »

La célébration eucharistique, présidée par notre évêque, était animée par un petit groupe de musiciens et de chanteurs provenant des différents mouvements de la pastorale familiale. Après l’Évangile, les enfants ont mis en scène une version actualisée du Bon Samaritain, en s’investissant à fond dans leurs rôles respectifs.

Tout au long de la journée, il était possible de bénéficier d’un temps d’écoute individuelle ou de recevoir le sacrement de réconciliation. L’année jubilaire est également une invitation pour les catholiques à se rapprocher de ce sacrement.

Au début de l’année jubilaire,  le Pape François a ouvert la porte sainte à Rome en  appelant tous les catholiques à « Rester ouverts à l’autre et sur le monde ». Cette rencontre a permis aux participants de s’ouvrir les uns aux autres, faisant grandir la communion entre tous.

 

Voir les photos de la journée ici

 

1. Pape François