Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Maison de la famille Maison de la famille

Etre parents, rester un couple

Retour sur la rencontre du 2 octobre dernier à Cluses avec Bernard Dumesril. On entend souvent dire dans notre société contemporaine que c’est l’enfant qui fait la famille. Dans la pensée chrétienne, c’est plutôt le couple qui est considéré comme l’élément fondateur de la famille. L’arrivée des enfants, vécue la plupart du temps comme une grande joie, peut aussi se révéler un facteur déstabilisant. Comment trouver l’équilibre ?



 

Pour rejoindre les questions et réflexions exprimées lors de la consultation en vue du synode de la famille, la paroisse Saint Bruno en Vallée d’Arve a organisé une conférence sur ce thème en partenariat avec la Maison de la Famille.

Une des demandes exprimées dans notre diocèse était justement que la Maison de la Famille bouge un peu d’Annecy. Initiative bienvenue : La conférence donnée par Bernard Duméril à Cluses le 2 octobre a rassemblé une soixantaine de participants, dont une bonne proportion de jeunes couples.

En développant les deux thèmes de la conjugalité et de la parentalité, le conférencier a donné des clés pour construire un équilibre au long cours. En voici quelques unes. L’intégralité de la conférence est disponible sur CD à la Maison de la famille pour un usage privé. Tél : 04 50 60 32 70.

LA CONJUGALITE

L’AMOUR EST UN « ESPACE MYTHIQUE » ! Il fait rêver ! " LES  EPOUX SONT LES PLUS GRANDS DES AVENTURIERS » !

Cette réalité recouvre un réel défi : celui de  la conjugaison de deux êtres sexués différents,  l’homme  et la femme. Nous sommes appelés à prendre conscience de nos différences pour affiner la découverte de l’altérité.  Et apprendre à « voir » avec le regard de l’autre...

LES SUJETS  DE  « CRISES » sont multiples, et l’insatisfaction au cœur de tout amour  est   inévitable. Il ne faut pas rêver son couple, mais le vivre! Ce ne peut être que par LA COMMUNICATION… même en cas de désaccord. Pour cela il nous faut apprendre  à  GERER UN DESACCORD et savoir passer du conflit potentiel à la confrontation. C’est ce que veut faire comprendre l’image des « miradors » 

 Il est bon de se rappeler qu’un couple en physique se compose de deux forces qui s’allient pour un mouvement circulaire et non qui s’opposent de façon linéaire. Pour les humains, c’est faire alliance pour contribuer à un épanouissement réciproque et vivre une relation avec nos  différences!

 CELA NOUS AMENE A PARLER DU PARDON

La blessure est inévitable, il n’y a donc pas de couple sans pardon. Pardonner ce n’est pas « s’excuser », oublier, c’est comprendre ce qui s’est vécu, puis demander le pardon pour le recevoir de la part de celui qui le donne.

IL N’Y A PAS DE VERITABLE AMOUR SANS  FECONDITES

Les fruits sont multiples pour un couple qui évolue, dans tous les lieux où il peut être créateur!

Ce qui est fondamental c’est que le couple se construise, qu’il ait la joie d’exister indépendamment des enfants.

LA  PARENTALITE

EDUQUER  A  LA  LIBERTE, LA RESPONSABILITE, A  LA RELATION, A  L’AFFECTIVITE :
Pas facile !
POURTANT NOUS SOMMES  LE PEUPLE DE L’ESPERANCE

EDUQUER  =  Ex – ducere : conduire en dehors … au meilleur de lui-même… en tenant compte de l’unité du couple et en ayant conscience qu’acquérir  la maturité nécessite un accompagnement, une  écoute et être avec.

La « bonne autorité ». Faire autorité et non de l’autoritarisme. « Ne crois tu pas que…? » Une phrase clé pour aborder une question avec un adolescent.

Oser  la  rencontre, car tout n’est pas exclusivement bien ou mal: nous avons à écouter et  décrypter le sens des désirs, des besoins et des actes de notre enfant. Avec son évolution et en fonction de  l’âge de l’adolescent il sera nécessaire de redéfinir  le cadre avec lui (place du réfrigérateur) Retrouver un cadre contenant et poser des limites. Aider le jeune à mettre des mots sur ce qu’il vit, sur ses maux.

Redonner du sens +++  Tout ne se vaut pas ! Révéler ce qui m’anime

 Savoir s’asseoir  à côté du jeune  et savoir dire non.

DIX  CLEFS  A RETENIR :

« On ne fait pas le bonheur de l’autre sans l’autre  » C’est aussi valable pour les couples  rencontrés.

  1. La  cohérence, le bonheur de vivre nos valeurs,  notre comportement… tout ce à quoi l’on croit  jusqu’à l’Evangile
  2. Accepter  et reconnaître ses limites
  3. Rester  souple
  4. Établir  des  contrats = un accompagnement… des félicitations  aux sanctions, le droit à l’erreur, toujours laisser un espoir !
  5. Rester vigilant
  6. Rester serein, éduquer à la confiance
  7. Apprendre à écouter y compris ses émotions.
  8. En cas de transgression, chercher  avec lui le « sens » et lui faire assumer et… réparer
  9. Les aimer …et pardonner … (L’enfant prodigue)
  10. Assurer la formation du jugement  et non  la  conformité  à une loi, un principe
Télécharger ce document au format pdf