Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mission Universelle Mission Universelle

Soudan du sud

Carte du Soudan

AFRIQUE/SOUDAN - Nouveaux bombardements aériens sur les Monts Nuba et menace de famine

Mercredi 6 avril 2016

Khartoum (Agence Fides) – Des sources de l’Eglise locale confirment à l’Agence Fides ce qui a été dénoncé par les rebelles du Sudan People’s Liberation Movement - North (SPLM-N), à savoir que l’aviation soudanaise a effectué des bombardements aériens contre différentes zones des Monts Nuba (Soudan du Sud).
Dans l’après-midi du 3 avril, un chasseur-bombardier MIG a largué quatre bombes sur le village d’Upper Komo, une bombe ayant partiellement détruit l’Institut Hakima pour la formation médicale alors que les trois autres ont tué une jeune fille de 16 ans et blessé six autres personnes. Le 5 avril, un bombardier Antonov a pris pour cible la zone de Kujur Shabia, larguant un total de 13 bombes. Au cours de ces deux dernières semaines, de violents affrontements ont eu lieu dans différentes zones des Etats du Sud Kordofan et du Nil Bleu.
Au travers de ces opérations portant sur plusieurs fronts, le gouvernement entend contraindre les responsables du SPLM-N à signer la déclaration de principe proposée par la médiation de l’Union africaine en février dernier.
Le commandant en second de la 14ème Division d’infanterie dans le Sud Kordofan a menacé d’effectuer de nouvelles attaques contre les positions du SPLM-N, ajoutant que l’armée soudanaise a l’intention de « détruire définitivement les rebelles ». Le Kordofan constitue en outre l’une des régions du Soudan les plus touchées par la famine qui, selon l’ONU, met actuellement en danger la vie de plus de 400.000 soudanais. (L.M.) (Agence Fides 06/04/2016)
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 1er avril 2016

Juba (Agence Fides) – « Tous les citoyens sont égaux devant la loi et ont le droit d’être portés devant un tribunal pour être punis selon la loi et les articles de la Constitution » a affirmé S.Exc. Mgr Edward Hiiboro Kussala, Evêque de Tombura-Yambio, au Soudan du Sud, au cours d’une rencontre avec la presse durant laquelle il a demandé la libération de l’ancien gouverneur de l’Etat d’Equatoria-occidental, Joseph Bangasi Bakosoro, détenu en l’absence de procès depuis le 22 décembre dernier après avoir été arrêté par le service de sécurité sud-soudanais (National Security Services-NSS).
Mgr Kussala a souligné que, pour préserver la paix de la nation et pour le respect des droits fondamentaux, il doit être concédé à l’ancien gouverneur la possibilité de se défendre devant une cour de justice.
L’Evêque a rappelé que le Président, Salva Kiir, a offert une amnistie à tous ceux qui ont demandé pardon et la réconciliation dans le cadre des accords de paix signés avec son rival, Riek Machar, pour mettre fin à la guerre civile ayant éclatée en décembre 2013. Les chefs d’inculpation à l’encontre de Joseph Bangasi Bakosoro ne sont pas connus et sa famille affirme que sa santé se détériore actuellement après des mois de détention. (L.M.) (Agence Fides 01/04/2016)