Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mission Universelle Mission Universelle

Inde

Carte de l'Inde

ASIE/INDE - Engagement des franciscaine d’Asie du sud en faveur des pauvres et des marginalisés

Mardi 12 avril 2016

Bangalore (Agence Fides) – Les franciscains des nations d’Asie du sud réaffirment leur engagement au service des pauvres et des marginalisés, en particulier en contribuant à répondre aux questions sociales les plus urgentes qui se manifestent dans la région : droits des peuples indigènes, problèmes liés aux migrants, condition de la femme, soin et préservation de l’environnement, lesquels ont une influence sur la vie des populations locales.
Dans la région en question, s’est constitué le Réseau franciscain d’Asie du Sud qui rassemble plus de 60.00 religieux, religieuses et laïcs s’inspirant au charisme de Saint François d’Assise, lesquels sont répartis en quelques 200 Provinces religieuses, distribuées entre le Bangladesh, l’Inde, le Népal, le Pakistan et le Sri Lanka, sans oublier le Myanmar. Les franciscains sont engagés dans des services éducatifs, sanitaires et sociaux, avec une attention particulière au soin et au développement des populations les plus pauvres et les plus indigentes, vulnérables ou marginalisées.
Les délégués des différentes Provinces se sont rencontrés ces derniers jours à Bangalore pour réfléchir ensemble et lancer des plans d’action concrets dans le contexte de l’Asie du sud. Les lignes directrices de la réflexion et de l’action, indique à Fides le Père Nithiya Sagayam OFM Cap., Coordinateur du Réseau, ont été constituées par deux documents du Pape François, à savoir l’Encyclique Laudato Si et la Bulle Misericordiae Vultus, avec une attention à une « vision prophétique » que les disciples de Saint François désirent développer.
Parmi les questions abordées, se trouvaient la condition de la femme et la violence liée au sexe, la réponse chrétienne et franciscaine à la culture matérialiste et consumériste et la contribution franciscaine à la construction de la paix au sein de la société. Le Réseau des franciscains en Asie du sud poursuivra son œuvre de coordination entre les différentes nations et proposera également des cours de formation périodiques et des séminaires et ce « toujours dans la perspective de trouver les modalités selon lesquelles mieux servir les derniers de la société » conclut le Père Nithiya Sagayam. (PA) (Agence Fides 12/04/2016)

Jeudi 7 avril 2016

Patna (Agence Fides) – Roué de coups et dénudé dans la rue : tel est le sort échu au citoyen indien chrétien pentecôtiste agressé dans l’Etat de Bihar parce qu’il prêchait publiquement la foi chrétienne. Ainsi que cela a été indiqué à Fides par le Conseil global des chrétiens indiens (GCIC), l’épisode est intervenu dans le district de Patna, capitale de l’Etat de Bihar. Le chrétien, Deepak Kumar, s’était arrêté face à la gare de Barh et avait commencé à parler publiquement du Christ, annonçant Son Evangile à tous ceux qui voulaient l’écouter.
A l’improviste, dix militants probablement appartenant à des groupes extrémistes hindous, se sont approchés de lui et ont commencé à le frapper et à l’insulter, le laissant à terre mi-nu et blessé. Sajan K George, Président du Conseil global des chrétiens indiens (GCIC), a condamné la violence et déclaré à Fides : « Ces hommes ont commis un délit et doivent être arrêtés. Deepak Kumar ne faisait rien d’illégal : il parlait simplement avec les gens, exerçant une liberté reconnue par la Constitution, tout comme le font souvent en Inde les prédicateurs hindous qui se voient dans les rues. Ils ne peuvent exister deux poids et deux mesures : la loi est la même pour tous et les chrétiens aussi sont citoyens indiens ». (PA) (Agence Fides 07/04/2016)