Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alpes 74 Alpes 74

Parenthèse spirituelle

À l'occasion de la fête de saint François de Sales, patron des journalistes, le 24 janvier, Son Excellence Mgr Bruno Forte, archevêque de Chieti-Vasto, a écrit la prière du journaliste que nous proposons à votre méditation ainsi que la prière de l'Artisan....



« Seigneur, vous m'avez appelé pour servir les autres à travers l'information. Accordez-moi de le faire toujours dans l'obéissance à la vérité, avec le courage de payer de ma personne, afin que la vérité ne soit jamais trahie.

Aidez-moi aussi à conjuguer la vérité avec la charité, pour ne jamais blesser la dignité de personne et à promouvoir en tout, autant que je le peux, la justice et la paix.

Que je ne fasse pas de préférences de personnes et sache proposer mes idées avec humilité, honnêteté et liberté du cœur. Donnez-moi aussi d'être ainsi un témoin de l'amour qui vient de vous, de la vérité qui libère et sauve. Vous, qui vivez et régnez avec Dieu le Père, pour les siècles des siècles. Amen ».

Ecrite par Son Excellence Mgr Bruno Forte, Archevêque de Chieti-Vasto

 

Prière de l'artisan

 

 

Apprends-moi, Seigneur, à bien user du temps que tu me donnes pour travailler,
à bien l'employer sans rien en perdre.
Apprends-moi à tirer profit des erreurs passées sans tomber dans le scrupule qui ronge. Apprends-moi à prévoir le plan sans me tourmenter, à imaginer l'oeuvre
sans me désoler si elle jaillit autrement.
Apprends-moi à unir la hâte et la lenteur, la sérénité et la ferveur, le zèle et la paix.
Aide-moi au départ de l'ouvrage, là où je suis le plus faible.
Aide-moi au cœur du labeur à tenir serré le fil de l'attention.
Et surtout comble Toi-même les vides de mon œuvre, Seigneur!
Dans tout le labeur de mes mains laisse une grâce de Toi pour parler aux
autres et un défaut de moi pour me parler à moi-même.
Garde en moi l'espérance de la perfection, sans quoi je perdrais cœur.
Garde-moi dans l'impuissance de la perfection, sans quoi je me perdrais d'orgueil.
Purifie mon regard: quand je fais mal, il n'est pas sûr que ce soit mal,
et quand je fais bien, il n'est pas sur que ce soit bien.
Seigneur, ne me laisse jamais oublier que tout savoir est vain sauf là où il y a du travail,
et que tout travail est vide sauf là où il y a amour, et que tout amour
est creux qui ne me lie à moi-même et aux autres et à Toi, Seigneur !

Enseigne-moi à prier avec mes mains, mes bras et toutes mes forces.
Rappelle-moi que l'ouvrage de mes mains t'appartient et qu'il m'appartient de te le rendre en le donnant ; que si je le fais par goût du profit, comme un fruit oublié je pourrirai à l'automne ;
que si je le fais pour plaire aux autres comme la fleur de l'herbe je fanerai au soir ;
mais si je le fais pour l'amour du bien, je demeurerai dans le bien ;
et le temps de faire bien et à ta gloire, c'est tout de suite, Amen !