Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alpes 74 Alpes 74

L'audience de la presse catholique

Un sondage TNS-Sofres/FFPC sur l'audience de la presse catholique réalisé en décembre 2010, pour la F.F.P.C., la Fédération française de la presse catholique, sondage commenté par Jean-François Barbiet-Bouvet, sociologue.

Découvrez les résultats d'un sondage TNS-Sofrès/FFPC, réalisé à l’occasion des Journées d’études François-de-Sales 2011 et le commentaire du sociologue Jean-François Barbier-Bouvet.

Voici les principaux enseignements de ce sondage, réalisé du 26 au 29 novembre dernier auprès d’un échantillon national de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

44% des personnes interrogées ont connaissance de l’existence d’une presse catholique en France,

22% en sont lecteurs, et 11% de manière régulière ou occasionnelle soit près de 5 millions de personnes (1% équivaut à 450 000 personnes).

Si l’on examine ces pourcentages sous l’angle des seuls catholiques pratiquants réguliers les chiffres sont respectivement de : 76%, 66% et 58%.

Ce groupe étant estimé à 5% de la population, soit 2 250 000 personnes, cela signifie que seuls, parmi eux, 1 305 000 sont lecteurs plus ou moins réguliers de cette presse catholique (les 3 700 000 restants étant essentiellement composés de catholiques pratiquants occasionnels). Cela met en évidence, pour la presse catholique, l’existence d’importantes marges de progression sur son marché.

62% des Français (27% + 24% + 11%) voient la presse catholique comme «généraliste» ce qui est le cas de 85% des lecteurs de cette presse.

Pour 27% des Français, le rôle premier de cette presse est également de s’adresser à tous, même non catholiques, opinion que partagent 44% des lecteurs réguliers de la presse catholique.

 Une moitié de Français se dit sans opinion concernant l’image de la presse catholique.

Pour la moitié qui s’exprime, l’image semble en demi-teinte, sans doute influencée par l’image qu’ils se font de l’Eglise catholique elle-même. Pour ce qui est des lecteurs réguliers ou occasionnels de la presse catholique : l’image est bonne lorsqu’il s’agit du fond : 69% la disent proche des préoccupations des gens, 60% engagée, 59% ouverte. Sur la forme l’image est plus nuancée : 46% seulement la trouvent moderne et 49% dynamique.

 

Découvrez ici le document de l'enquête TNS-SOFRES

 

Jean-François Barbier-Bouvet est docteur en sociologie, spécialiste des média et des pratiques culturelles. Il a d’abord travaillé comme chercheur au Ministère de la Culture puis au Centre Pompidou, où il étudie plus particulièrement les pratiques de lecture, les publics des musées et l’usage des nouvelles technologies...
Il rejoint ensuite l’univers de la presse comme directeur des études de Bayard Presse puis du groupe Le Monde (Télérama, La Vie, Le Monde des Religions, etc.). A cette occasion il a aussi réalisé des enquêtes sur les pratiques religieuses et les démarches spirituelles des Français.
Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les comportements culturels. A paraître : « La lecture des magazines par les jeunes adultes : un écran de papier ? » in : Sociologie de la lecture, Editions du Cercle de la Librairie.