Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alpes 74 Alpes 74

Créer son journal, une formidable aventure humaine

Créer son journal, une formidable aventure humaine
Marie Noëlle Lavorel, Dominique Adin, sont deux des acteurs autour des pères Jean Yves Le Tué, Raphaël Mercier et Jose Thomas, qui ont redonné vie au journal paroissial. Ce journal, lien entre tous les habitants des paroisses Saint -François de Sales (Groisy-Thorens) et Saint-Marc du Parmelan (Pringy) est né il y a tout juste un an et déjà trois numéros ont été distribués dans les 7000 boites aux lettres de lecteurs qui renvoient des signes forts d'encouragement à ceux qui en sont les concepteurs.

Revenons quelques temps en arrière, le père Le Tué rappelle « notre journal paroissial, s’essoufflait, il devenait vieillot, il fallait oser tourner la page, ce que nous avons fait avec une équipe dynamique (composé de bénévoles des deux paroisses) qui a recréé un vrai périodique de qualité, synonyme de lien entre tous les habitants de nos villages » ! Le titre Théolien est venu d’une large réflexion. « Nous avions en bas de St Martin l’autoroute la Liane, la Fillière est notre rivière, Théolien s’est imposé et le titre porte bien les valeurs qui sont les nôtres ». « Il nous fallait viser un public large. Avant tout nous nous sommes tournés vers les familles avec une priorité vers les parents dans la quarantaine, éloignés de l’Église ».


Catho mais pas trop catho
Théolien se veut avant tout le journal de tous, des chrétiens, des pratiquants comme des non pratiquants. « Nous traitons tous les sujets qui nous semble toucher les habitants des communes de nos paroisses, dans la diversité géographique et économique, sans jamais oublier qui nous sommes, d’où nous venons et où nous allons. », confirment Marie Noëlle et Dominique. Dans les trois premiers numéros, les sujets phares, ont été La famille, l’environnement, le sens de Noël et le succès a été au rendez-vous à la satisfaction de ces bâtisseurs et semeurs de mots pleins d’espérances. Le prochain numéro, actuellement «sous presse », aura pour titre « Pâques, éclosion de vie ». Il sera histoire de santé physique et spirituelle.


Il faut revenir sur l’équipe d’une dizaine de personnes bénévoles qui « font le journal », écrivent les articles, pensent les sujets, débattent et mettent en page. N’oublions pas les « diffuseurs » qui s’occupent de sa distribution. Ainsi chaque trimestre, 240 bénévoles sont les porteurs des messages de Théolien. « Nous n’avons pas voulu d’un système d’abonnement, mais de soutien et ce sont donc des dons qui financent distribution du journal , permettant une distribution dans toutes les boîtes aux lettres. L’équipe du Théolien tient à remercier tous ceux qui ont permis la naissance et la vie de ce journal, rayon de lumière spirituelle et d’actualités du pays, sans oublier Bayard éditions « qui nous a bien aidé ».


Théolien avec ses « magiciens des mots » va à la rencontre des gens, va chercher des histoires de vie, les histoires des gens « de chez-nous », de celles qui font la beauté d’un pays animé par ses hommes et ses femmes de bonne volonté.

Norbert Beysson