Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

V.E.A. : Vivre Ensemble l'Évangile Aujourd'hui V.E.A. : Vivre Ensemble l'Évangile Aujourd'hui

Au jour le jour

Toute prière ne me laisse jamais intact, car elle me rapproche du Christ et, par là, du Père. (Jean Lafrance)

 

La prière est toujours exaucée, ou plutôt toute demande que j'adresse à Dieu a comme fin ultime de m'exhausser. Je voudrais changer l'orthographe du mot "exaucé" et l'écrire avec un "h" au milieu : "exhaussé", comme on dit qu'on a exhaussé une toiture, un étage ou une maison. En ce sens, j'ai toujours été exhaussé, car la prière m'a grandi, m'a fait voir de plus haut, de plus grand, en me faisant passer à l'étage supérieur. Toute prière ne me laisse jamais intact, car elle me rapproche du Christ et, par là, du Père. (Jean Lafrance)

2017

Seigneur, que cette année soit bonne,
remplie chaque jour d’une petite étincelle
de Lumière et d’Espérance !
Que ce soit une année
où j’apprenne à ouvrir mes mains,
des mois où je pense à tendre les mains,
des journées où je sache donner la main,
des minutes à vivre main dans la main ;
qu’à chaque instant
je me sente confiant, heureux, entre tes mains.

Étranger, frère, prochain

À cause de la misère, de la faim, de l'injustice, de la guerre, l'homme quitte son pays pour sauver sa vie,
et demande le toit qui lui manque : c'est à dire l'hospitalité.
L'hospitalité, cela peut être recevoir avec politesse, mais pour le chrétien, c'est faire oeuvre de miséricorde, c'est un témoignage de foi, une forme de charité.

La Bible nous montre grandement l'importance de l'hospitalité.
Dans le Lévitique (19) : Si un étranger réside avec vous dans votre pays, vous ne le molesterez pas, vous l'aimerez comme vous-même, car vous avez été étrangers au pays d'Égypte.
Dans la Genèse (18) : L'accueil empressé et religieux d'Abraham envers les trois hommes qui se tenaient debout devant la tente est d'une exemplaire générosité.
Dans le psaume 39 : Écoute ma prière, Seigneur, car je suis l'étranger chez toi.
En Saint Matthieu (25) : J'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais étranger et vous m'avez accueilli.
Dans la première épître à Timothée (5,10) : Pour être inscrite dans le groupe, la veuve devra avoir exercé l'hospitalité, secouru les affligés, pratiqué toutes les formes de la bienfaisance.
Dans l'Apocalypse (3) : Voici, je me tiens à la porte et je frappe, si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui pour souper, moi près de lui, et lui près de moi.

Seigneur, toi qui n'as pas toujours reçu l'hospitalité, et qui nous as rappelé que le Fils de l'homme n'avait pas d'endroit où reposer sa tête, apprends-nous à accueillir tout frère, tel qu'il est.
Donne-nous ton Esprit Saint, afin que nos coeurs et nos maisons soient disponibles pour tous ceux qui en ont besoin.
Seigneur, fais que nous soyons assez libres pour accorder l'hospitalité d'un regard, d'un sourire, d'une main tendue, d'une écoute, d'un repas partagé.
À l'exemple du Pape François, aide-nous, Seigneur, à tous les loger dans notre coeur, et par là, à te ressembler chaque jour davantage, toi qui logeas dans ton coeur, toutes les misères du monde.
Nous te rendons grâce, Seigneur, pour toutes les démarches d'accueil qui sont réalisées dans nos paroisses, nos quartiers et localités.

(Bernadette – Prière parue dans le VE n° 396-Hospitalité)

Interrogation

Est-il possible qu’une terre soit humaine où des vivants meurent de faim, de solitude et de manque d’amour ?
Est-il possible qu’une terre soit humaine où des vivants disparaissent, sans un cri, du milieu de leurs frères parce qu’ils
n’ont pas eu la part quotidienne de pain, de présence et d’amour ?
Est-il possible qu’une terre soit humaine où des vivants tombent en poussière parce que leur bouche est trop sèche pour appeler à l’aide et l’être trop vide pour pousser la longue plainte de la détresse dernière ?
Est-il possible qu’une terre soit humaine où des vivants regardent leurs frères s’en aller à la faim sans courir vers eux et se partager pour eux comme du pain ?

Charles Singer

Prière pour notre terre

Dieu Tout-Puissant, qui es présent dans tout l’univers et dans la plus petite de tes créatures,
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté.
Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs sans causer de dommages à personne.
Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux.
Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.
Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres.
Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés, à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie.
Merci parce que tu es avec nous tous les jours. Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

Pape François

Pour aller jusqu'au bout

Envoie-moi, Seigneur, ton Esprit de lumière.
Apprends-moi à marcher
sous un morceau de lune
autant qu'en plein soleil.

Envoie-moi, Seigneur, ton Esprit de force !
Que mes bras alourdis par l'échec
retrouvent la verdeur juvénile
pour planter mille arbustes
d'un monde nouveau.

Que ma sueur se mêle
à ta sueur de Gethsémani,
que mon sang conflue
avec ton sang du Golgotha,
pour arroser la garrigue desséchée
par l'injustice et l'égoïsme.

Béni sois-tu, Père,
de me conduire jusqu'au bout,
jusqu'à Emmaüs
là où se découvre le visage du ressuscité
tout ruisselant de paix et de joie.

Cardinal Roger Etchegaray

Prière à deux voix

Seigneur unique et tout-puissant,
Seigneur qui nous voit,
toi qui unis tout sous ton regard,
Seigneur de tendresse et de miséricorde,
Dieu qui est nôtre, pleinement,
apprends-nous à prier ensemble,
toi, le seul maître de la prière,
toi qui attires le premier
ceux qui se tournent vers toi.

Les vagues m'assaillent, ordonne la paix !
Seigneur, sauve-nous, nous périssons !
Mets ta lumière en mon cœur,
illumine ma route.
Mets une lumière dans mes yeux,
une lumière sur mes lèvres,
une lumière dans mes oreilles,
une lumière dans mon cœur…

Je ne te demande pas la richesse ;
Je ne te demande pas la puissance
ni les honneurs...
Je ne te demande que l'amour qui vient de toi,
car rien n'est aimable en dehors de toi,
et nul ne peut aimer sans toi.
Je veux aimer en tout.

L'amour est la source, l'œil de la religion,
l'amour est la joyeuse consolation de la foi.
Tout est simple quand Dieu conduit.

Frère Christian de Chergé et un hôte musulman à Tibhirine
(publié dans La Croix, 27.06.1996)

Suis-je assez toi ?

Seigneur, quand serai-je assez
clochard pour la joie du chemin,
bandit pour la joie du procès,
voyou pour la joie du baiser,
croix pour la joie d'être avec toi.

Quand, Seigneur, serai-je assez
homme pour la joie de ton visage,
ami pour la joie de ton regard,
enfant pour la joie de ton coeur,
souffle pour la joie d'être en toi ?

Quand serai-je assez
nu pour la joie de prier,
donné pour la joie de servir,
simple pour la joie de chanter,
corps pour la joie d'être vers toi ?

Aujourd'hui,
ma joie,
suis-je assez toi ?

(Frère Christophe Lebreton - 1951-1996)

Invitez-nous à danser

Seigneur, venez nous inviter.
Nous sommes prêts à vous danser cette course
à faire, nos comptes, le dîner du soir […],
la danse du travail, celle de la chaleur,
plus tard celle du froid.

Si certains airs sont un peu en mineur,
nous ne vous dirons pas qu’ils sont tristes ;
si d’autres nous essoufflent un peu,
nous ne vous dirons pas que c’est insupportable,
et si les gens nous bousculent,
nous le prendrons en riant, sachant bien
que cela arrive toujours en dansant. […]

Révélez-nous le grand orchestre de vos desseins,
les harmonies où ce que vous permettez
jette des notes étranges dans la sérénité
de ce que vous voulez.
Apprenez-nous à revêtir chaque jour
notre condition humaine comme une robe de bal
qui nous fera aimer de vous tous ces détails
comme d’indispensables bijoux.

Faites-nous vivre notre vie
non comme un jeu d’échec où tout est calculé,
non comme un match où tout est difficile,
non comme un problème qui nous casse la tête,
non comme une dette à payer,
mais comme une fête, comme un bal,
comme une danse entre les bras de votre grâce
dans la musique universelle de l’amour.

Seigneur, venez nous inviter.

(Madeleine Delbrêl)


 

Prière sur RCF du mercredi 26 juin 2013
Il y a trois ans, lors d’une sortie en montagne pour fêter le chemin parcouru ensemble dans l’année, est née l’envie de réaliser le vieux rêve de quelques-uns : faire le Tour du Mont-Blanc. Nous nous sommes entrainés et nous avons pris goût à ce nouveau vivre ensemble. 
     ...la suite

 

Laisse le sort suivre son cours
Dors le sommeil du paisible,
Puisqu'au moment même de ton inquiétude,
Le Tout-Puissant a changé la face des choses...
Contes des Mille et une nuits

Jouis des plaisirs qui te sont accordés,
Endure la souffrance qui t'est infligée,
Attends tranquillement ce que le vent apporte,
Comme fait le paysan avec le fruit...
Mahabharatah

L'espace d'une vie est le même
Qu'on le fasse en chantant
Ou en pleurant.
Proverbe japonais