Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

V.E.A. : Vivre Ensemble l'Évangile Aujourd'hui V.E.A. : Vivre Ensemble l'Évangile Aujourd'hui

AG 2014 - Bogève

« Le oui d'Abraham et nos oui »
Assemblée générale diocésaine le 8 novembre 2014
à Bogève

Une Assemblée générale du Mouvement nous fait sortir de notre environnement, de nos habitudes, de nos certitudes parfois...

AG statutaire le matin
Les rapports (moral, activité et financier) ont été approuvés à l’unanimité. Yveline a été élue au poste de secrétaire

L'après-midi, à l'aide d'une des fiches de préparation au Rassemblement de Lourdes, chacun a pu prendre le temps d'approfondir sa relation à Dieu, en réactualisant dans le quotidien, le oui, prononcé naguère par Abraham.

« Le oui d'Abraham et nos oui »

Introduction par Anne

Il y a la Parole de Dieu
Il y a nos vies
Il y a une alliance, une Promesse

Quelle sera notre réponse ?

Comment savons-nous entendre, écouter la Parole ?

 

 

 


Le Père Joseph Stricher, bibliste, peut nous faire réfléchir sur le oui d'Abraham, à partir du résumé de son intervention, lors de l'Assemblée générale nationale de VEA, à Paris les 4 et 5 octobre 2014.

1. Une lecture continue est plus fructueuse et plus fidèle au texte qu’une lecture fragmentaire où nous faisons dire au texte ce que nous avons envie.

2. Nous avons ici un récit de type mythique, où l’important, ce n’est pas de savoir si Abraham a vraiment existé, mais quel est le message transmis à travers son personnage. Je lis un texte, dans lequel la foi de l’auteur, à la manière de son époque, me parle de Dieu et d’Abraham. Cette foi interagit avec ma propre foi et là, la rencontre peut être fructueuse, ici et maintenant.

3. Le héros principal du texte, ce n’est pas Abraham, c’est DIEU et le caractère gratuit de sa Promesse. Dieu décide de bénir cet homme et sa descendance, sans qu’il le mérite d’une façon ou d’une autre.

4. L’Alliance, commencée avec Noé, est, avec Abraham, unilatérale, inconditionnelle, perpétuelle. La Promesse de Dieu est précise, elle répond aux besoins humains d’Abraham : une descendance, une terre, une prospérité. La réponse d’Abraham est une confiance absolue, même devant les pires épreuves, en un Dieu qui ne peut renier sa Promesse. Il devient le témoin d’une espérance qui est réponse d’homme à une initiative divine.

5. Nous pouvons nous identifier à Abraham, parce qu’il n’est pas parfait. Et quand Dieu dit : « En toi seront bénies toutes les familles de la terre… », en lui nous sommes tous bénis, quelle que soit notre provenance ou notre appartenance… En lui, nous faisons l’expérience de la confiance que Dieu nous fait et nous trouvons l’exemple pour y répondre.

6. La Parole de Dieu devient vivante quand nous la laissons rencontrer notre vie, ouvrir notre cœur, quand nous partageons entre nous ce qu’elle nous dit.

Ci-dessus, nous n'avons fait qu'un condensé de ce qui a été dit...


L'intervention du P. Stricher est disponible ici

 
Que ce soit Dieu pour Abraham ou Jésus en Jean (10,10), la même Promesse est faite de recevoir la vie en abondance.

- Quelle est notre foi, notre confiance, notre patience, notre espérance dans cette promesse ?
- Comment résistent-elles à nos doutes, nos arguments humains, logiques, terre-à-terre ?
- Quelle place laissons-nous au Souffle de l’Esprit ?

Quelle est ma réponse à ce Dieu qui m’offre la vie en abondance ?

 

 

De la même manière que je ne peux rien dire de Ta grandeur, comment rendre compte de la puissance de la vie que Tu nous offres ? Je me sens parfois ingrate et aveugle. Mais quand mon cœur s’ouvre, il chante d’amour et d’abondance.
Que c’est bon de pouvoir Te vivre en partage. Oui, Seigneur, toute ma vie pour apprendre à aimer, à vivre la vie que Tu nous offres et pas celle dont j’ai envie...

“Oui” hésitants
“Oui” conditionnels
“Oui” qui se rétractent
“Oui” joyeux
“Oui” obligés
“Oui” spontanés
Tous ces “oui” sont mon humanité !
Merci Seigneur, d’habiter ma fragilité et de me donner Ta Vie en abondance dans l’Espérance.

Que mon oui soit oui, entier, sincère
Arrêter de courir de tous côtés
Arrêter de dire “oui, mais...”
Oui pour lui donner mon temps
Oui pour lui laisser du temps
Oui à l’accueil
Oui à la vie
Oui pour lui laisser toute la place, le laisser me combler.

Merci, Seigneur, parce que tu as confiance, tu espères en moi.
Tu m’aides à dire les petits “oui” qui font ma vie de chaque jour.
Je donne mon oui dans ma vie de tous les jours, dans les tâches ingrates, les exaspérations, les doutes, comme dans un rayon de soleil, un arc-en-ciel, un éclat de rire.

Comme Isaac, je ne comprends pas et cherche l’agneau du sacrifice. Comme Abraham, je fais confiance à Dieu, oui aveugle.
Je veux te louer chaque jour de ma vie.
Je demande au Seigneur son Esprit-Saint pour que ma foi demeure solide, qu’il fasse sa demeure en moi.

La promesse de Dieu, on y croit ou on n’y croit pas. J’y crois parce que je crois en l’Amour de Dieu pour nous. Dieu, on ne peut pas l’appréhender, mais Il nous a envoyé son fils Jésus dont la vie et l’enseignement nous éclairent. Mais Dieu ne nous répond pas toujours comme nous l’attendons.

Merci, Seigneur! Et que ton Esprit tienne ma lampe allumée, la flamme est si fragile !
Merci, Seigneur, de me donner la santé afin de pouvoir servir les frères.
Merci pour tout ce que j’ai reçu de toi.
Merci de me garder vigilant à ses multiples appels qui sont chaque jour formulés par mes frères ou les événements de la vie !
Merci, Seigneur, de m’ouvrir à La vie par la prière quand ma logique humaine pense que c’est “foutu”.

Oui à la certitude que l’autre est, comme moi, une étoile dans le ciel d’Abraham, un “Pèlerin d’avenir”.
Oui à “la vie en abondance”. Quelle qu’elle soit, elle “est à vivre” avec émerveillement.
Oui au lâcher-prise de mes convictions.
Oui à la Promesse de Dieu qui n’est pas forcément ce que j’en attends.
Oui à la vraie Joie.
Oui à la prière.

Ma réponse, c’est de Lui demander de me rendre plus patiente, pleine d'Espérance et de confiance, quoi qu’il arrive. De me rendre plus présente à Lui dans mon cœur, pour le rencontrer et l’écouter toujours davantage. De m’oublier pour le laisser vivre en moi.
Seigneur, je sais que tu es là et, quoi que je fasse, tu ne m’abandonneras pas. Aide-moi à être patiente et nourris mon espérance en m’offrant cette Vie en Abondance.

Après nos déboires ou nos désespoirs, avec notre Dieu qui est avec nous, nous pourrons reprendre confiance. Continuer à rester sous la protection de l’Esprit-Saint. Il est Là !
Merci, gardez-moi toujours dans la confiance en votre amour.

Nous sommes tous des Amis et aimés de Dieu comme Abraham. Alors, nous disons oui à nos engagements que l’on nous avons dans l’Église et en dehors de l’Église.
Au présent : « Tu me séduis, Seigneur, et je me laisse séduire. » (Jérémie)