Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Action Catholique des Enfants (ACE) Action Catholique des Enfants (ACE)

Droits de l'enfant

À l’ACE, nos droits, on les fait vivre ! VIVRE-CROIRE-AGIR POUR GRANDIR… dans sa personne, avec d’autres et faire grandir l’humanité ! Dès l’origine et encore aujourd’hui, par sa pédagogie, l’Action catholique des Enfants contribue à développer l’esprit de la CIDE.

 

Les droits de l’enfant au cœur du projet de l’ACE

Les Pères Jean Pihan et Gaston Courtois ont fondé le mouvement en 1937 en s’appuyant sur les valeurs de l’Évangile, c’est-à-dire à partir d’un regard porté sur l’enfant : Chaque enfant étant une personne unique et en devenir, il est capable. Capable de s’exprimer, capable de s’organiser avec d’autres et d’apporter sa contribution dans la construction du monde… On parle aujourd’hui d’enfant-acteur !

Cette intuition a été réaffirmée en 2001 lors du 12ème Conseil National à Lourdes : « Parce qu’il est un être à part entière, l’enfant est un sujet de droits. Son premier droit est d’ailleurs celui d’être pleinement enfant et qu’on lui offre toutes les chances pour grandir. Parce que tous ses apprentissages l’éduquent au sens des responsabilités, il est aussi un sujet de devoirs. »

En club, les enfants vivent leurs droits

Par le support du club, le projet éducatif favorise la prise de conscience par l’enfant de son originalité en tant que personne et de ses talents ; il suscite l’apprentissage de la vie collective.

Chaque enfant peut exercer une responsabilité à sa mesure : trésorier, secrétaire, délégué du club. Ils choisissent eux-mêmes le nom de leur club. Le droit d’expression, de liberté d’opinion et de participation est largement mis en avant : Tous les deux ans, les enfants désignent des délégués au Conseil National des Enfants, qui voteront le thème d’année inspirant les activités et projets de club.

La pédagogie permet ainsi dès les origines, une mise en œuvre par les enfants, des droits qui seront par la suite énoncés dans la Convention Internationale. Les enfants sont invités à en devenir auprès de leurs copains et de leurs proches, des ambassadeurs pour les faire respecter.

Défendre les enfants : Les plaidoyers

Fidèle à l’intuition du Père Pihan qui distinguait « l’action sur les enfants » et « l’action pour les enfants », l’Action Catholique des Enfants fait résolument entendre sa voix auprès de l’opinion publique, chaque fois qu’ elle estime que les projets de lois vont à l’encontre de l’intérêt supérieur de l’enfant. Elle joint également sa voix à celles d’autres acteurs de l’enfance, en étant membre du COFRADE (Conseil Français des Associations pour les Droits de l’Enfant) et du MIDADE.

Mots-clés associés :