Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse d'Annecy Haute Savoie et Val d’ArlyDiocèse d'Annecy

Le Chablais

Jeune prêtre, François de Sales a été envoyé en 1593 par l'évêque de Genève, dans cette région du Chablais. Sa mission était de ramener les habitants, récemment convertis au protestantisme, à la foi catholique. Orateur de talent, il rédige de sa main article par article, une présentation claire et solidement argumentée de la doctrine catholique qu'il placarde dans les lieux publics ou glisse sous les portes.

Thonon-les-Bains  : l’église saint Hippolyte 

La plus ancienne église de Thonon ( XIIe siècle), dont il ne reste d'origine que la Crypte, fut transformée et restaurée à plusieurs reprises : elle est aujourd'hui l'une des plus fières représentantes du style baroque en Haute-Savoie ! Dédiée à Saint-Hippolyte, officier romain martyrisé en 258, l'Eglise actuelle a été construite au XIVe siècle à l'emplacement de l'Eglise primitive d'époque romane.

En 1439, sous le règne d'Amédée VIII, premier duc de Savoie, l'église paroissiale devient chapelle papale, lorsque celui-ci est désigné Pape par le concile de Bâle.
Durant l'invasion bernoise en 1536, les protestants l'utiliseront comme temple.
En 1594, François de Sales ramène le Chablais à la foi catholique, et il y célèbre la messe de Noël en 1598.

Entièrement remaniée à la fin du XVIIe siècle, l'église est pourvue d'un remarquable décor baroque : cette ornementation fut entreprise par le Révérend Louis Gillette, Préfet de la Sainte Maison, et terminée par son successeur, le Révérend Joseph-Marie de Rossillon de Bernex.
Devenue "Temple de la Raison" durant la Révolution, Saint-Hippolyte retournera au culte catholique au début du XIXe siècle, et sera classée monument historique cent ans plus tard, en 1909.

La voûte, abondamment stuquée dans le style italien, est l'œuvre des stucateurs tessinois B. Pandolph et J.F. Silva.
Les deux fresques de la façade extérieure représentent St Philippe Neri, à gauche et St Maurice d'Agaune, à droite...

Eglise Saint-Hippolyte - Maison paroissiale, 16 rue Chante coq - 74200 Thonon-les-Bains
Ouvert : Toute l'année : ouvert tous les jours (De 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 18h. Le Dimanche : uniquement le matin et en été.).
Office de topurisme : www.thononlesbains.com
Paroisse ,tel : 04 50 71 03 20 - Courriel - www.diocese-annecy.fr/st-francois-en-chablais

Les Allinges

Les châteaux des Allinges, un lieu chargé d’histoire. A l’époque de François de Sales, c’était une garnison catholique qui l’a hébergé un moment. Le château vieux dont il ne reste que d’imposants pans de murs date du Ve siècle et a été édifié par les Burgondes. Au Xè siècle la dynastie des Rodolphiens restaure le château vieux et bâtit le château neuf. A la fin du XIe siècle, le château est attribué au Comte de Savoie ainsi que le Chablais. Le château vieux est donné au sire de Faucigny. Entre le XIIIe et XVe cinq guerres ont lieu entre les deux châteaux. Entre 1594 et 1595, les deux châteaux gouvernés alors par le baron d’Hermance, donnent asile à François de Sales. En 1703 le duc Victor-Amédé II de Savoie, en guerre contre la France fait sauter les châteaux, faute de pouvoir les défendre et les entretenir. En 1832, Mgr Rey, évêque d’Annecy fait remettre en état la chapelle abandonnée, toujours debout, et en fait un centre de pèlerinage salésien dont il confie la charge aux missionnaires de Saint-François de Sales, toujours présents en ce haut lieux qui domine le Chablais et offre un magnifique panorama sur le lac Léman.
 

Château des Allinges (2 chemin du Grand-Clos) - 74200 Les Allinges
Tél : 04 50 71 22 12 (pas de possibilité de logement)
Frères missionnaires de François de Sales

La Visitation de Marclaz

C'est le nouveau monastère des soeurs visitandines (architecture Novarina), au pied des Allinges. La chapelle est décorée de tableaux et d’un Christ du XVème siècle. Ce christ, dit-on, a projeté des rayons lumineux sur François de Sales prêchant devant le Sénat de Savoie à Chambéry le 24 mars 1606.
Publier : chapelle romane Saint-Etienne. Au cœur de l’hiver 1595, ne pouvant célébrer à Thonon, François traverse sur un tronc d’arbre la Dranse pour y dire chaque jour la messe. Cette rivière sépare le Chablais protestant conquis par Genève et le Chablais catholique.

Monastère de la Visitation, occupé par les sœurs de l'Ordre fondé en 1610 par François de Thonon a la chance de posséder le 3e monastère fondé en Savoie et le 21e qui voyait le jour en France. Arrivées d'Evian le 22 juillet 1627, les visitandines s'installent d'abord rue Vallon. Dix ans plus tard, elles se fixent définitivement rue des Granges et édifient progressivement les bâtiments conventuels et la chapelle qui sera consacrée en 1684. Chassées par la Révolution, elles reviennent en 1835. en 1968, elles quittent leur monastère et s'installent à Marclaz, près de Thonon, dans un nouveau monastère construit par l’architecte Novarina, au pied des Allinges.

Monastère de la Visitation Sainte- Marie Chemin de Marclaz  - Dessus - 74200 Thonon-les-Bains
Tel : 04 50 70 34 46 - Courriel
Office de tourisme : www.ville-thonon.fr
Paroisse : www.diocese-annecy/st-francois-de-sales