Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Visitation d'Annecy Visitation d'Annecy

Rue Royale : le deuxième monastère

Impact de la Révolution française.

Après la Révolution, il fut impossible de racheter ces bâtiments et monseigneur de Thiollaz, devenu évêque d'Annecy en 1822, acheta une parcelle de terrain pour loger les visitandines qui voulaient se rétablir dans la ville de leur origine. Un nouveau monastère fut construit en 1824. L'église fut achevée en 1826. On y transporta les reliques des saints les 21 et 23 août, en présence de 100.000 personnes.

Mais le site, alors en pleine campagne, se retrouva vite au centre de la ville en face de la nouvelle gare du chemin de fer. La Ville voulut acquérir la propriété de la Visitation pour construire un nouvel hôtel des Postes après l'incendie de l'ancien. La communauté fut donc expropriée au début du XXème siècle. Le monastère et l'église furent démolis. L'actuelle poste et le square de Stalingrad marquent l'emplacement de la Visitation au XIXème siècle.

Alors la communauté construisit le monastère actuel sur le versant du Semnoz et s'y transféra le 2 août 1911.