Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Visitation d'Annecy Visitation d'Annecy

Les saints vénérés et les reliques

Saint François de Sales (1567-1622) évêque de Genève en exil à Annecy, et sainte Jeanne de Chantal (1572-1641), épouse, mère de famille, veuve et fondatrice, avec saint François de Sales, de l'Ordre de la Visitation.



Les Saints dont les reliques sont vénérées dans cette Basilique

Les Fondateurs

Comme les Fondateurs sont tous les deux morts en dehors d’Annecy, leurs corps furent rapatriés en cette ville et déposés dans l'église de la Visitation, actuelle église Saint-François, où ils demeurèrent jusqu'à la Révolution française. Pendant la période révolutionnaire, la communauté des Visitandines fut dispersée. Les reliques des Saints fondateurs furent cachées entre deux planchers dans une maison de la ville, aujourd'hui disparue. Après la signature du Concordat qui rétablit le culte en France, les reliques reconnues par monseigneur de Solles, évêque de Chambéry, furent rendues à la vénération des fidèles en 1806.

Les Visitandines ne peuvent à ce moment-là, réintégrer leurs deux monastères abandonnés au moment de la Révolution, les reliques de saint François de Sales sont alors placées dans la cathédrale et celles de sainte Jeanne de Chantal dans l'église Saint Maurice.

Les Visitandines reviennent à Annecy en 1822 pour y construire, rue Royale, un nouveau monastère où sont transférées, en 1826, les reliques, à l’achèvement de l’église, en présence du Roi Charles Félix de Savoie, de la Reine Marie Christine, de nombreux prélats et de 100.000 pèlerins.

À la suite du déménagement des Visitandines sur la montagne du Semnoz, les reliques suivent la Communauté sur la colline le 2 août 1911 ; cette translation se fait alors en présence de 52 cardinaux et évêques, 400 prêtres et 150 000 pèlerins !

La « Semaine Salésienne » célébrée entre les deux derniers dimanches du mois d'août, commémore chaque année cette double translation.