Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Les Sœurs de la Croix Les Sœurs de la Croix

Voyage en Inde

Séjour Jeunes – Kerala 2015

Objectifs

Découvrir une autre culture dans toutes ses diversités et ses richesses.

Rencontrer des chrétiens qui vivent en Inde aujourd’hui.

Approfondir notre foi en allant à la rencontre d’autres croyants.

Échanger avec des gens moins privilégiés et aussi avec ceux qui consacrent leur vie à l’action humanitaire.

Vivre de nouvelles expériences, partager nos découvertes à travers des temps de relecture et d’accompagnement.

Se relier à la Source vivante en soi pour vivre en confiance les différentes étapes du séjour, cherchant à « trouver Dieu en toutes choses »…


Ce projet, dont les sœurs de la Croix de Chavanod sont à l’initiative,  est soutenu par la Pastorale des jeunes du diocèse d’Annecy, et par le Réseau Jeunesse Ignacien

 Séjour Jeunes – Kerala 2013

Eclats de rêves indiens : En septembre dernier, une dizaine de jeunes sont partis au sud de l’Inde avec les Sœurs de la Croix. Un déplacement longue distance et aussi un incroyable choc culturel. Philipp était du nombre. Il dit ce que ce séjour a « déplacé » en lui.

Les communautés religieuses débordant de bonté, les familles nous accueillant à dîner, les soirées avec les jeunes, les jours passés au service des plus pauvres, les balades en rickshaw… 
Alors que nous quittons le Kerala, certains pour continuer l’aventure au Tamil Nadu, d’autres pour les études ou leur travail, beaucoup d’émotions se bousculent en nous. Nous retrouverons vite nos logements, nos habitudes, les sentiers bien connus… tout ce que nous avons vécu n’était-il qu’un rêve ? 
Rêve d’accueil, de sourires, d’épices, de sons et de paysages inconnus…
Rêve d’hommes et de femmes donnant leur vie au service des autres. 
Rêve où les boiteux dansent et les sourds-muets font de la musique !
Tout cela s’est-il vraiment passé ? Oui, tout cela est bien réel, car les liens tissés entre nous et les accompagnatrices sont les témoins vivants que cette joie et cet émerveillement sont tangibles. Les fruits de ce voyage dépendent des voyageurs : désirs éveillés de service, redécouverte de Dieux dans la prière, échanges et éclats de rire partagés à travers les difficultés de tous les jours. Mais ce n’est pas fini, notre mission est désormais de témoigner de la vie reçue en abondance !

Philipp JAROLJMEK

 

Séjour au sud de l'Inde - 2010

Cet  été  2010, sur la proposition de Sœur Maryline Darbellay, provinciale de France, j’ai participé à un  séjour  au sud de l’Inde. Celui -ci était organisé par la congrégation,  en collaboration avec la Pastorale  des jeunes du diocèse d’Annecy. Nous étions 13 jeunes  Sr Elizabeth Louis était notre animatrice.  

C’était pour moi l’occasion de faire l’expérience  d’une vie en groupe avec de jeunes européens et aussi une aubaine de découvrir notre mission en Inde, car après ce pèlerinage de 15 jours, j’ai pu visiter avec Sr Elizabeth les différentes communautés de Trichy.

Le groupe était constitué de jeunes venant de différentes régions : Annecy, Paris, Genève,  La Rochelle, Tours. Nous étions tous unis pour vivre une expérience commune de « rencontre, échange, découverte de la culture indienne ».  

Nous avons visité plusieurs villages, temples, églises,  musées, palais, associations et nous avons essayé d’entrer dans la vie quotidienne  ce peuple. En circulant  en bus et en train … ce n’était pas toujours facile !!  

Je suis restée marquée par la qualité de l’accueil reçu à chaque rencontre. C’était d’une grande richesse et cette conviction murmure au fond de moi : « tout être humain est riche, et chacun  a quelque chose  à partager ».  En effet chaque rencontre nous comblait de joie et nous interpellait.  J’ai été touchée par la volonté et disponibilité des personnes travaillant au développement dans  diverses associations, cela m’invite à réfléchir et changer ma manière de faire ou de vivre. 

Le père Ceyrac, missionnaire jésuite, nous a lancé cette invitation qui creuse son chemin : «  aimer, travailler… toujours davantage ». 

Les enfants ouvriers, les lépreux de tout  un village, les femmes dans les rizières sous le soleil  savaient nous donner leur sourire, leur joie de vivre. Ils n’exprimaient pas leur souffrance en acceptant leur situation. 

La construction de grandes églises aussi m’a bien marquée et leur respect du sacré. Par ailleurs, la messe  en rite indien m’a perturbé au début. Au moment où  je recevais le corps du Christ  j’étais davantage unie à l’assemblée.  J’étais heureuse de sentir comment cela est possible d’entrer dans une Eucharistie de culture différente, sans être tout à fait dépaysée. Nous avons vécu deux jours dans « Anjali Ashram » à Mysore,  cette expérience était un peu dure, elle me rappelait l’austérité vécue par les Pères du désert et  les missionnaires, un appel pour moi à lâcher des choses. 

Tout le groupe est rentré satisfait de ce bon pèlerinage qui s’est déroulé dans la région de Bangalore, Madurai, Mysore et Chennai et les villages alentours.  

Après cette expérience, me voici donc au postulat dans la province de Trichy. J’ai reçu un bon accueil fraternel   de la part de Sœur Lourdu  provinciale et des Sœurs. J’étais surprise de découvrir le  nombre  de postulantes : 16 en première année et 9 en seconde année.  Le nombre important des Sœurs m’impressionnait et leurs activités me renvoyaient aux Annales de famille  en ce qui concerne le  travail de nos premières Sœurs. J’ai réalisé immédiatement que les Sœurs  vivent dans la tradition des  fondateurs, en pratiquant les œuvres de miséricorde, en travaillant au développement. Elles m’ont rappelé l’identité  des Sœurs de la Croix, des femmes de prière, laborieuses, simples comme le signifiait Mère Claudine : « n’ayez pas peur du travail !! ». 

A travers les visites de communautés et leurs activités, chaque Sœur  me paraissait comme une étoile brillant différemment de l’autre, car chacune  est bien présente dans sa mission.  Je suis rentrée très heureuse de cette expérience : les rencontres avec les Sœurs, les enfants, les jeunes … Je remercie chacune de nos Sœurs pour l’accueil chaleureux, toutes celles qui m’ont permis de vivre ce séjour.    

                                                                       - Sœur  Raïssa Pambou