Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

 Service de la Diaconie diocésaine Service de la Diaconie diocésaine

Servons la fraternité !

« Diaconia 74, Servons la fraternité ! » : tel est le titre choisi par notre évêque, Mgr Yves Boivineau, pour le grand rassemblement diocésain prévu le 18 octobre prochain à la Roche-sur-Foron. Évidemment, bien plus qu'une simple appellation, Diaconia 74 est d'abord et avant tout une invitation, à l'adresse de chacun d'entre nous, à prendre et reprendre en considération le message de charité porté par tout l'Évangile...

 

UNE CHANCE POUR L’ÉGLISE

Diaconia 74, nous nous y préparons tous, ici et là, tant dans les paroisses qu’au cœur des Services et des Mouvements, sur l’ensemble du diocèse. Les religieux et les religieuses, tous les membres de la Vie consacrée, sont également en train de s’engager dans la préparation à ce grand événement du 18 octobre, notamment en faisant le point sur leurs actions, leur disponibilité à se mettre à l’écoute des personnes en situation de fragilité. Tous, prêtres, diacres et laïcs, l’occasion nous est donnée de nous préparer à ce grand rassemblement. C’est une chance pour chacun de nous, c’est une chance pour l’Église.

HUMANISER ET FRATERNISER NOS RELATIONS 

Diaconia 74 est un élan de générosité, c’est un appel adressé aux communautés, une invitation à vivre pleinement la réciprocité, la proximité et la fraternité avec les personnes qui traversent des zones de turbulence dans leur vie, en raison de difficultés de tous ordres (pauvreté, maladie, solitude, chômage, exclusion, séparation, etc.).
Le service de la fraternité donne du sens à chacune de nos démarches de foi. Il contribue à humaniser et fraterniser nos relations avec les uns et les autres, spécialement avec nos frères et sœurs qui souffrent. Le service réalise la foi, par sa pratique de la charité et de la solidarité ; il exprime quelque chose de notre relation à Dieu, de la relation aux plus pauvres parmi nos frères, et de la relation avec nous-mêmes, évidemment.

LA FRATERNITÉ N’EST PAS MATIÈRE À OPTION 

Comme l’a rappelé le Père Yves Boivineau, dans la vidéo qu’il a adressée à tous les catholiques de Haute-Savoie et du Val d’Arly, au seuil du temps de Carême : « La fraternité n’est pas matière à option ! » Au terme de son message, il ajoute même que « le service du frère est bien la marque d’une Communauté chrétienne ».
Il nous invite à venir tous à La Roche-sur-Foron le 18 octobre, en insistant sur le fait que « Diaconia 74 est donc bien plus qu’un rassemblement, il sera, et il est déjà en amont, l’occasion de donner davantage la place et la parole aux plus pauvres. Ceci est pleinement la marque de l’Évangile, c’est le choix de notre Église diocésaine. (…) C’est une œuvre missionnaire, bonne et résolument pleine d’amour, celle qui consiste à rendre l’Église aux plus pauvres et les plus pauvres à l’Église, c’est un acte de bienveillance que d’aider toutes ces personnes à s’intégrer davantage dans la société ».
Sans cette « option préférentielle » pour les plus pauvres, « l’annonce de l’Évangile, qui demeure la première des charités, comme l’écrivait le pape Jean-Paul II, risque d’être incomprise ou de se noyer dans un flot de paroles auquel la société actuelle nous expose quotidiennement ».

COUP D’CŒUR 

Chaque communauté, paroisse, groupe, Service ou Mouvement, a reçu (ou est en train de recevoir), plusieurs documents qui préparent au rassemblement Diaconia 74. Parmi ceux-ci, il en est un, un peu particulier : une sorte d’outil « pour créer ou consolider du lien » avec des personnes en situation de fragilité ou de souffrance… Une fiche pour collecter les paroles des personnes : des « coups d’cœur », « coups d’main », « coups d’gueule », etc.
Ces paroles seront à rassembler dans une grande pochette intitulée : « Livre des merveilles et des fragilités ». La fraternité est une véritable richesse pour nous tous, témoignons ensemble de son actualité.

 

Bernard Bidaut
pour l’équipe Servir la Fraternité
 
L’équipe se compose de Laurence Bocquet-Valette, Pierre Marmilloud, Didier Clerc, Yvan Rozier, Daniel Pignal-Jacquard, Bernard Satin et Bernard Bidaut.
 
Article paru dans Église d'Annecy, mars 2014