Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

 Service de la Diaconie diocésaine Service de la Diaconie diocésaine

Diaconie...

Pour une Diaconie qui n'oublie personne... Rencontre nationale des Délégués diocésains à la Diaconie et à la Solidarité et des organisations et mouvements membres du Conseil de la Solidarité. 120 personnes réparties sur 15 provinces ont répondu à cette invitation par le Conseil pour la Solidarité à se retrouver en avril dernier à la Maison des Évêques à Paris. 12 personnes, dont Bernard Satin au nom de l'Équipe Servir la Fraternité du diocèse d'Annecy, représentaient la province de Lyon.

Une journée introduite par Mgr Jacques Blaquart, en présence de quatre évêques, englobant un enseignement pour ouvrir notre regard, des témoignages, des échanges de pratiques, un éclairage théologique, l'ensemble ponctué par des temps de prières. Pour nous, qui sont les plus pauvres ? Quelles sont les personnes qui ne sont pas là, qui nous manquent et que nous ne voulons pas oublier ?

L'attention aux plus pauvres, c'est tout d'abord une expérience personnelle, où chacun, selon son lieu de vie, va s'approcher, rencontrer puis se laisser toucher par des personnes en situation de précarité : prisonniers, personnes de la rue, migrants, Roms, gens du voyage, personnes handicapées, personnes endeuillées, chômeurs, agriculteurs, professionnels de la santé et du social... Jésus a toujours été en chemin, à la recherche des absents, des oubliés. Nous sommes invités à vivre dans la fidélité au Christ en rejoignant les plus pauvres dans ce qu'ils vivent, en nous mettant à leur rythme, à leurs pas. La misère isole, "c'est regarder passer la vie sans être dedans". L'isolement appauvrit et exclut, 1/4 des personnes en France sont exclues de lien social!

Arrivons-nous à partager la Parole de Dieu ensemble? A quelles actions la rencontre des personnes en précarité nous engage-t-elle?
Jésus n'est pas seulement serviteur mais devient ami. Nous avons non seulement à offrir des lieux où les personnes se sentent attendues mais nous avons à aller les chercher, les rejoindre dans les chemins creux où personne n'a envie d'aller ! Nous avons à promouvoir des lieux de confiance où la Parole est donnée, reçue, respectée. "Nous sommes appelés à accueillir la mystérieuse sagesse que Dieu veut nous communiquer à travers eux" Pape François, La joie de l'Evangile, n°198

Servir et vivre ensemble la fraternité, l'amitié, la convivialité, c'est engendrer, faire advenir l'A-autre, faire naître en dehors de soi! C'est célébrer et vibrer ensemble de la joie du Royaume de Dieu !

Dominique


Claire nous transmet quelques phrases de la journée :

Introduction de la journée avec Maryvonne Caillaux :
- « Etre des Jésus les uns pour les autres » dit Micheline.
- Les pauvres sont les premiers destinataires du message du Christ.
- Etienne Grieu : « tous les chrétiens ont quelque chose à recevoir des plus pauvres ».
- Nous sommes tous appelés à servir plus pauvre que nous  partir à la recherche de plus pauvres que moi. Aller les rejoindre là où personne n’a envie d’aller.
- D’abord penser aux absents de nos actions, nos assemblées, ceux qui manquent.
- Le premier critère d'évaluation est la participation des plus pauvres dans nos communautés, dans nos paroisses.
- Offrir des lieux où ils vont entendre La Parole et dire comment ils la reçoivent.
- La destruction de la misère ne se fera qu’avec la participation active des pauvres eux-mêmes et la pleine reconnaissance de leur dignité.
Témoignage de la société de St-Vincent-de-Paul :
- Nous ne sommes pas dans le même temps que les personnes en précarité. Comment ensemble continuer à la construction d’un monde nouveau.
- Travailler en binôme pour bâtir des projets de fraternité: sans les personnes en fragilité, on perd notre âme.

Eclairage théologique

Dans l'évangile, nous trouvons 3 conceptions de la fraternité :
• une fraternité restrictive : "Va retrouver mes frères en Galilée" 
• une fraternité universelle : Tous d'un même Père
• une fraternité qui privilégie les petits : Mt 25. Cette fraternité réconcilie les 2 autres.

puis 2 réflexions 
• "Avance au large en eaux profondes" dans la pêche miraculeuse chez Luc 5
• "Elargis l'espace de ta tente et affermis tes piquets" Isaïe 54

AVANCE et ELARGIS, c'est se décentrer, se laisser interpeler par les signes des temps, en étant côte à côte de la société. C'est être disponible aux précarités que nous rencontrons.

AVANCE PROFOND et AFFERMIS, c'est vivre dans la fidélité au Christ. Les plus pauvres ont la priorité. L'ancrage dans les plus pauvres est à vivre comme un chemin spirituel. Ce vécu nous permet de toucher l'essentiel de notre humanité. C'est aller vers une Eglise fraternité, retrouver ce cœur profond, le sanctuaire de l'Esprit. C'est être touché aux entrailles. C'est un rendez-vous avec le Christ par le dépouillement.

D.S. d'après l'exposé de Patrice Sauvage


www.servonslafraternite.net - site diocèse de Chambéry

Diaconie diocésaine : www.diocese-annecy.fr/diaconie