Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Diocèse d'Annecy Haute Savoie et Val d’ArlyDiocèse d'Annecy

Les prêtres

Collaborateurs de l’évêque, ils reçoivent la charge de rassembler le peuple de Dieu au nom du Christ ; ils sont signes d’une Église qui se reçoit de Dieu. Ferments d’unité, ils invitent les chrétiens à s’accueillir dans la différence et à construire des communautés riches de leur diversité.

 

Ils sont les « ministres » de la communion fraternelle. À la manière du Christ Bon Pasteur, et en son Nom, les prêtres rassemblent la communauté chrétienne pour la nourrir de la Parole de Dieu transmise par les apôtres et du Pain de vie (Eucharistie) et pour l’envoyer vivre et annoncer l’Evangile.

Au jour de leur ordination, ils s’engagent à exercer leur ministère en communion avec leur évêque et à vivre le célibat. Vécu dans la chasteté, le célibat est un signe prophétique : il signifie que leur vie vient d’un Autre qu’eux-mêmes et qu’elle se réalise pleinement quand ils deviennent don pour les autres. En dehors des prêtres diocésains, certains religieux sont aussi appelés par leur institut religieux à devenir prêtres. Ils se préparent au ministère par un long temps de formation 

Les prêtres dans le diocèse

Devenir prêtre nécessite plusieurs années d’études dans un séminaire. C’est un lieu de discernement, de formation humaine et intellectuelle et spirituelle et de découverte de la mission. Après un temps de discernement préalable, en lien avec le service diocésain des vocations, un homme peut entrer au séminaire sur présentation de son diocèse. (extrait du Service National des vocations)

Parfois, il poursuit d’autres voies et entre dans le ministère ordonné par d’autres portes. Au sein du diocèse d’Annecy, différentes familles spirituelles sont présentes parmi les prêtres.

Prêtres ouvriers

Définition d'un prêtre ouvrier : assoc.pagespro-orange.fr/pretres.ouvriers

Les prêtres ouvriers (parfois abrégé en P.O.), ou prêtres au travail, sont des prêtres de l'Église catholique insérés dans la vie professionnelle, et notamment travailleurs salariés. Initié dans les années 1940-50, ce mouvement fut qualifié par le dominicain Marie-Dominique Chenu comme le « plus grand événement religieux depuis la Révolution française » [1], avant d'être condamné par Pie XII en 1954. Après le concile Vatican II (1965), Paul VI autorisa à nouveau ces « établis ».

Reconnus par l'Église, les prêtres au travail agissent dans les années 2000 au sein d'organismes comme la Jeunesse ouvrière chrétienne, la Mission ouvrière, l'Action catholique ou encore la Communauté Mission de France : ce sont 500 hommes au sein d'équipes à travers la France et 11 autres pays. Ils engagent leurs vies dans la rencontre d’hommes et de femmes qui ne partagent pas leur foi. Cette rencontre se vit au quotidien, dans le travail, les engagements associatifs, politiques ou familiaux. Il ne s’agit pas d’y proclamer une vérité mais d’être présent et attentif à ce qui se vit et se cherche. Prêtres, diacres et baptisés vivent cet engagement en équipe, où ils partagent leurs joies et leurs difficultés, portant ensemble la mission qui leur est confiée.

Ils cherchent souvent à améliorer l'image de l'Église dans le monde du travail, en vivant avec les travailleurs, et à évangéliser en témoignant de leur vie.

Ils sont toujours prioritairement dans des métiers industriels, mais se sont également diversifiés dans les autres secteurs d'activité, d'où leur nom actuel de prêtres au travail. Le monde ouvrier ayant considérablement changé depuis les années 1940, certains prêtres au travail se mettent au service des chômeurs, des victimes de la précarité, ou encore des sans domicile fixe.

Prêtres du Prado

Plus d'infos : http://www.leprado.org

L’Association des Prêtres du Prado a été fondée en 1860 par le bienheureux Antoine Chevrier, prêtre du diocèse de Lyon, en vue de l’évangélisation « des pauvres, des ignorants et des pécheurs »... Ce sont des prêtres diocésains. Ils sont appelés par leur vocation à aller en particulier vers les pauvres et les non croyants, et à chercher à toujours mieux connaître le Christ et son Évangile. Ils se stimulent en ce sens au moyen d’une vie d’équipe, qui se réalise dans des rencontres régulières et, quand le ministère le permet, dans le cadre d’une vie commune.

Prêtres de Saint-François-de-Sales

Plus d'infos : http://www.francoisdesales.com

Créée en 1876, la Société de l’Esprit de Jésus prend rapidement le nom de Prêtres de saint François de Sales, douze ans plus tard. A l’origine de cette association sacerdotale, l’abbé Henri Chaumont. Deux principales sources d’inspiration pour l’abbé Chaumont : les Actes des Apôtres (il voulait que revive en eux l’esprit des premiers chrétiens, « auxiliaires des Apôtres ») ; et saint François de Sales, modèle de pasteur et un guide pour les prêtres diocésains.

Prêtres « Fidei Donum » (don de la foi)

Ce sont les deux mots latins en tête de l'encyclique du Pape Pie XII du 21 avril 1957 intitulée « Fidei Donum » invitant les évêques à porter avec lui « le souci de la mission universelle de l’Eglise », non seulement par la prière et l’entraide, mais aussi en mettant certains de leurs prêtres et fidèles à la disposition de diocèses d’autres continents. Les prêtres envoyés, restent attachés à leur diocèse d'origine et y reviennent après plusieurs années passées en mission.

Prêtres des Missions Etrangères de Paris

►Plus d'info : mission.catholique.org

Les Missions Etrangères de Paris sont le plus ancien des instituts missionnaires. Fondées au XVIIème siècle, pour former un clergé autochtone dans les pays d’Asie, les Missions Etrangères de Paris poursuivent leur mission d’évangélisation et de fondation de l’Eglise en Asie. Plus de 300 prêtres, engagé à vie au service d’un monde asiatique (monde chinois, monde japonais, monde indien,...)

Prêtres de la Mission de France

►Plus d'infos : catholique-mission-de-france.cef.fr

Etre prêtre ou diacre de la Mission de France, c’est être totalement disponible pour la mission. Cela passe notamment par le travail professionnel, afin de vivre la mission dans un monde non chrétien, à la suite de l’intuition des prêtres-ouvriers.

Prêtres religieux

Sur notre diocèse, sont également présents en divers ministères des prêtres religieux de différentes congrégations : Fraternité des Capucins, Oblats de Saint-François de Sales, Missionnaires de Saint-François de Sales, Salésiens de Don Bosco, Père du Saint-Esprit...