Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Sainte-Famille de la Mandallaz Paroisse Sainte-Famille de la Mandallaz

Promouvoir une économie sociale et solidaire

Crise économique, paradis fiscaux, marchés financiers sans régulation ni lien avec la réalité..., autant de désordres dans le domaine de l'économie à l'origine d'injustices et de misère. Ces dysfonctionnements nous scandalisent mais ils peuvent aussi créer un sentiment d'impuissance en raison de leur ampleur et de leur complexité... pourtant, nous sommes invités à prendre notre part pour relever ce défi...

 

Promouvoir une économie sociale et solidaire

Depuis des années, l'Eglise ne cesse de rappeler que l'activité économique doit être au service du bien commun et qu'elle ne peut résoudre tous les problèmes sociaux par la simple extension de la logique marchande. « L'Église a toujours estimé que l'agir économique ne doit pas être considéré comme antisocial. Le marché n'est pas de soi, et ne doit donc pas devenir, le lieu de la domination du fort sur le faible. » (Benoît XVI, encyclique L'amour dans la vérité)

En mai 2013, le pape François rappelait aux nouveaux ambassadeurs que « la pauvreté devient plus criante dans le monde et que cette situation était liée au rapport que nous entretenons avec l'argent, dans notre acceptation de son empire sur nos êtres et nos sociétés. On s'est créé des idoles nouvelles. L'adoration de l'antique veau d'or a trouvé un visage nouveau et impitoyable dans le fétichisme de l'argent, et dans la dictature de l'économie sans visage, ni but vraiment humain.» Il concluait son allocution en ces termes : « Il serait souhaitable de réaliser une réforme financière qui soit éthique et qui entraînerait à son tour une réforme économique salutaire pour tous. Celle-ci demanderait toutefois un changement courageux d'attitude des dirigeants politiques. Je les exhorte à faire face à ce défi, avec détermination et clairvoyance. L'argent doit servir et non pas gouverner !"

En nous demandant de prier pour les responsables politiques et économiques afin que soit promu un authentique développement économique, respectueux de la dignité de tous les hommes et de tous les peuples, le pape nous invite à prendre notre part pour relever ce défi.