Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Sainte-Famille de la Mandallaz Paroisse Sainte-Famille de la Mandallaz

Evangélisation en milieu populaire

Ffraternité, Lien social, Évangile : le rapport 2017 : de nouveaux chantiers à découvrir. En 2014, l’Assemblée plénière des évêques de France a lancé le projet : « évangélisation en monde populaire » et l’a défini comme un axe prioritaire d’action pour les trois prochaines années. Nombreux sont déjà les acteurs d’Église qui œuvrent au quotidien.

Signe d’Évangile dans le monde populaire, ils créent ou recréent du lien social et fraternel,  ils sont présents et agissent dans les quartiers « difficiles », les « cités », le monde rural… : ils vivent et font vivre l’Église aux périphéries auxquelles nous appelle le Pape François.
Éditorial d'Église en périphérie : le rapport 2017″  par Mgr Pascal Delannoy Évêque de Saint-Denis,Vice-Président de la Conférence des Évêques de France et accompagnateur de la démarche.
Voilà déjà trois ans que la Conférence des évêques de France vous invite à pénétrer sur les chantiers de l’Église en périphérie. C’est le pape François qui, dans ses demandes répétées à aller aux périphéries, a encouragé les uns et les autres à abattre les palissades de ces chantiers afin qu’ils soient visibles de tous ! Il y a un an de cela, le rapport « Église en périphérie » publiait un sondage qui révélait que, dans leur grande majorité, les Français attendent que les catholiques développent leur action auprès des exclus et dans les quartiers populaires. Dans ce même rapport, à travers une succession de réalisations et de témoignages, chacun pouvait découvrir comment l’Église est aujourd’hui présente aux périphéries, qu’elles soient géographiques ou existentielles.
Le rapport 2017 nous entraîne sur de nouveaux chantiers qui se sont multipliés au cours de ces dernières années. L’habitat partagé notamment, dans ses différentes formes, permet à ceux et celles qui n’auraient jamais dû se ren­contrer de vivre ensemble pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Comme l’écrit l’un des contributeurs, il ne s’agit pas de donner son temps aux plus défavorisés mais de mener ensemble une vie fraternelle dont personne ne sort indemne ! Nous sommes également invités à entrer sur les chantiers ouverts par les communautés religieuses et que nous croyons connaître tant nous associons les congrégations religieuses à une présence auprès des plus pauvres à travers des œuvres éducatives ou hospitalières.
Mais les nouveaux chantiers ouverts par les communautés religieuses dans les périphéries sont peu connus. Ce document permet de découvrir combien le charisme des congrégations religieuses se déploie aujourd’hui dans des initia­tives inattendues et souvent prophétiques !
Comment ne pas être marqué par la dimension spirituelle des témoignages qui émanent des uns et des autres ? C’est Guillaume, l’un des acteurs de « hiver solidaire » qui dit avoir été « touché tout de suite par ces liens humains très simples à la portée de tout le monde qui procurent énormément de joie ». C’est Soeur Brigitte qui affirme : « Nous avons voulu que notre précarité soit une source de créativité. » C’est Jude, bénévole à l’association Simon de Cyrène qui partage sa joie « de se lever pour quelque chose et avoir grandi et avancé grâce à cette maison qui lui a appris, entre autres, la patience ». C’est Lucie qui, engagée à l’association Marthe et Marie, s’écrie : « Enfin l’Église devient hyper concrète et l’Évangile on en fait quelque chose. » En lisant ces témoignages, comment ne pas croire que l’Esprit Saint, qui fait toutes choses nouvelles, nous précède au cœur des périphéries ?

Mgr Pascal Delannoy
Évêque de Saint-Denis,
Vice-Président de la Conférence des Évêques de France