Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Marc du Parmelan Paroisse Saint-Marc du Parmelan

Temps de ressourcement pour les paroissiens de Saint-Marc

À l'occasion de la fête de son saint patron, la paroisse Saint-Marc du Parmelan proposait samedi 26 avril, un temps fort pour l'ensemble des paroissiens, en invitant l'équipe diocésaine missionnaire, constituée à la suite de la démarche synodale. Les pères John Hepuni (paroisse Saint Matthieu - Ambilly) et Pierre Masson (paroisse Saint Jean Cran-Gevrier) et le diacre Damien Peudenier (qui sera ordonné le 22 juin prochain en l'église Sainte-Bernadette à Annecy) étaient présents pour animer une rencontre autour de la mission des baptisés.

►Plus d'information sur l'équipe missionnaire en cliquant ici

 Le père Masson rappelait, en introduction, que Monseigneur Yves Boivineau invitait depuis 2012, à la suite de la démarche synodale, tous les diocésains à partager leurs richesses en petites équipes afin de susciter un dynamisme dépassant les personnes qui se rencontrent, en se remémorant que le premier acteur de la mission, c'est l'Esprit-Saint.


Allant dans ce même sens, Pierre Masson incitait également tous les participants à lire l’exhortation apostolique du pape François « La joie de l’Évangile ». Dans un style simple et compréhensible par tous, le pape y invite à « retrouver la fraîcheur originale de l’Evangile », en cherchant « de nouvelles voies » et « des méthodes créatives », et à ne pas enfermer Jésus dans nos « schémas ennuyeux ». Il faut une « conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont »…

Aujourd’hui, affirmait également avec force le père Masson, il ne faut plus du tout que les catholiques attendent tout du curé mais qu’ils se mettent en route, sans regretter le temps d’avant ni chercher à regarder en arrière. Ainsi nous invitait-il à constituer un peu partout dans nos communautés des petits groupes accueillants et désireux de partager la Parole et d’aller ainsi à la source de la joie.
 

Il a illustré ces paroles en repalain peudenier, séminaristerenant certains propos du pape François : Pour témoigner de l’accueil de Dieu, il faut « avoir partout des églises avec les portes ouvertes » afin que ceux qui cherchent ne rencontrent pas « la froideur d’une porte close ».
«
Même les portes des sacrements ne devraient pas se fermer pour n’importe quelle raison ». Ainsi, l’Eucharistie « n’est pas un prix destiné aux parfaits, mais un généreux remède et un aliment pour les faibles. Ces convictions ont aussi des conséquences pastorales que nous sommes appelés à considérer avec prudence et audace ». Le Pape réaffirme qu’il 

préfère une Eglise « accidentée, blessée et sale pour être sortie dans la rue, plutôt qu’une Eglise malade de la fermeture et du confort de s’accrocher à ses propres sécurités. Je ne veux pas une Eglise préoccupée d’être le centre et qui finit renfermée dans un enchevêtrement de fixations et de procédures. Si quelque chose doit saintement nous préoccuper…c’est que tant de nos frères vivent sans l’amitié de Jésus-Christ ».

Après un temps d’échange, les personnes présentes, guidées par le père Masson ont été invitées à constituer des petits groupes pour expérimenter la saveur de l’Évangile à travers un partage de la Parole. Damien Peudenier a présenté la proposition diocésaine de l'École de la Parole.

Après l’Eucharistie partagée, la soirée s’est prolongée par un repas très fraternel et convivial.


 

 

►Télécharger l'exhortation apostolique "La joie de l'Évangile ici