Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Marc du Parmelan Paroisse Saint-Marc du Parmelan

Témoignage de Jean-Louis

Le Théolien de l'automne consacre son dossier au Renouveau charismatique - qui vient de fêter ses 50 ans - une expression bien connue des chrétiens mais qui désigne une réalité bien vague pour la plupart d'entre-nous. Jean-Louis, berger du groupe de prière d'Argonay nous apporte ici son témoignage.



"En 1980, invité par le curé de ma paroisse, comme membre de l’AEP, dans un rassemblement d’évangélisation, je fis, avec d’autres paroissiens l’expérience de la « rencontre personnelle de Jésus »  De là, démarra aussitôt dans la paroisse, un groupe de prière, tant chacun avait le désir de se rassembler pour la louange, avait soif de connaitre la Parole vivante de Dieu et le désir de prier ensemble avec le St Esprit, dans la joie de la communion fraternelle, dans une grande diversité d’âges, de caractères et de situations sociales, dans l’ardeur de vivre Jésus dans toute notre vie quotidienne et de le faire connaitre autour de nous.

Ainsi, à chaque déménagement professionnel, nous rejoignions le groupe de prière de la paroisse locale, et à chaque fois, nous avons été accueillis dans la même famille, avec la même histoire, et toujours entrainés dans un renouvellement, une recherche croissante de l’amour infini de Dieu, pour mieux le vivre dans notre vie quotidienne et le transmettre autour de nous, là où nous sommes, dans le travail, avec la famille, les voisins, la paroisse, toutes les relations que nous pouvons avoir.

Aujourd’hui, c’est à Argonay, où nous habitons depuis deux ans, que nous vivons,  dans le groupe de prière, chaque mercredi, ce renouvellement qui ne se ne tarit pas.

A la Pentecôte 2017, à l’occasion du Jubilé du cinquantenaire du Renouveau à Rome, le Pape François, a déclaré : « Le Renouveau charismatique n’est pas un mouvement spécifique, c’est un courant de grâce, un souffle rénovateur de l’Esprit pour tous les membres de l’Église, laïcs, religieux, prêtres et évêques. »

Jean-Louis Meurisse