Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Luc entre Fier et Mandallaz Paroisse Saint-Luc entre Fier et Mandallaz

Témoignage de l'équipe Funérailles

Lors de leur rencontre à La Roche sur Foron
Pour accompagner les familles en deuil….témoignage
Intro

J’accompagne les familles en deuil avec une  équipe de 7 personnes, sur ma communauté,

depuis une douzaine d’années, ( je ne sais même plus...)

Au début , j’assistais le prêtre avec une autre personne de l’équipe… et progressivement j’ai suivi les diverses formations  proposées sur le diocèse , animées par prêtre et laïcs , toutes plus enrichissantes les unes que les autres... ainsi que toute l’équipe, (dont 2 ainées qui célébraient déjà, encouragées par notre curé avant-gardiste !)

 

Quand le décès survient…

L’entreprise de Pompes Funèbres, en présence de la famille, me contacte pour définir le jour et l’heure des funérailles, et je vois avec les proches, quand fixer la rencontre de préparation de la cérémonie … 

Je préviens 2 ou 3 membres de l’équipe, pour nous retrouver au presbytère, avec la famille… à qui j’essaye d’apporter auparavant le fascicule des textes bibliques, pour qu’ils aient le temps de les parcourir avant la préparation. Nous prenons le temps… L’Esprit Saint veille ! et terminons par un temps de prière.

Cette mission c’est :

montrer par notre disponibilité une église sensible à la souffrance, qui sait être proche
Savoir écouter ce qu’ils ont à nous dire , en humanité…, rester humble !
Celui ou celle qui remplit ce service ne peut pas être semblable à celui ou celle qu’il était avant de s’engager !
Nous sommes pétris par les relations humaines avec les proches , que bien souvent nous n’avons jamais rencontré, et qui nous font confiance ; quelquefois ce sont des retrouvailles avec des familles qui sont partis dans une autre région…
Nous essayons en humanité, de leur faire découvrir un nouveau visage de l’Eglise :

- qui vient à leur rencontre, aimante et attentive.

- apporte un soutien dans le désarroi, dans la douleur de la séparation, mais surtout, qui fait connaître ce grand message d’espérance que le Christ est venu nous faire savoir par sa résurrection.

- qui fait voir la mort autrement que comme un grand vide sans fond : après nous être entretenu  avec les familles, après avoir évoqué la vie du défunt, le souvenir qu’il laisse dans sa famille et autour de lui, la  cérémonie d’obsèques n’est plus un adieu mais un au-revoir, la mort se fait passage vers l’éternité, une lumière peut s’allumer dans le cœur de chacun lui permettant peut-être de s’ouvrir à l’œuvre du Saint-Esprit.

- qui ne supprime pas le chagrin : la séparation est toujours là, mais elle n’est que provisoire et le salut est au bout du chemin par la miséricorde d’un Dieu qui se fait proche,

 

Cette mission m’apporte et continue de m’apporter énormément ainsi qu’à l’équipe .

Nous enrichit nous-mêmes et nous ouvre à nos frères et à Dieu.

Cette mission nous fait regarder la mort en face, et c’est vrai, ce n’est pas toujours facile… Il nous arrive d’être confronté à des situations difficiles... faisant remonter en nous des souvenirs que nous préférerions étouffer… des situations , des comportements désarmants…

Elle touche, dans la grande majorité des cas, des familles qui ont perdu le contact avec l’Eglise, qui ont parfois de vagues  souvenirs du caté, de coutumes religieuses familiales, qui font cette démarche par devoir de conscience ou parce que le défunt l’a demandé.

 

La Parole de Dieu nous façonne, c’est une réalité…

Nous sommes surpris quelquefois par le choix des lectures pris par la famille, nous nous laissons interpeller… nous cheminons ensemble !

A chaque lecture nous redécouvrons le texte, et sa résonnance dans la vie de chacun…

Avec les familles, nous allons au-delà de notre humble  savoir, ils nous bousculent… et humblement nous acceptons de ne pas avoir réponse à tout..

 

Notre mission de baptisés prend tout son sens, à travers ce service…

Nous redécouvrons : Le Visage de la Miséricorde (Bulle d’indiction du Jubilé Extraordinaire de la Misericorde, page 35 , N° 15 ) / « les ŒUVRES de MISERICORDE CORPORELLES »… ensevelir les morts… et SPIRITUELLES… conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants,… consoler les affligés,... supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et pour les morts  »

Avant de commencer la célébration, l’équipe qui va officier se met sous le regard de Dieu prie… demande à l’Esprit Saint de l'aider dans ce ministère… Ce ne sont plus Henri ou Nicole qui  vont célébrer, mais des frères et sœurs baptisés , "missionnaires" de cette pastorale des funérailles…

A la fin de la célébration, nous invitons la famille à  rejoindre la communauté pour l’Eucharistie, pour la  « messe de mémoire »… ils sont accueillis par l’équipe liturgique de service ce jour là, leur défunt est nommé lors de la prière du mémento ( ?? )…

Dans la mesure du possible, nous essayons (un des membres de l’équipe de funérailles)d’être sur le pas de l’église pour les saluer avant ou après la messe : être attendu , reconnu nous semble important…

Nous  envoyons un courrier à toutes les familles en deuil de l’année, les invitant à nous rejoindre à la messe pour tous les défunts… et les sollicitons pour la procession des offrandes… (par exemple).

Quelquefois la relation s’enracine, on se croise au cimetière… Nous devenons des "REFÉRENTS" des « REPÈRES », quelques uns reviennent  régulièrement à la messe du dimanche….

Selon le prêtre célébrant l’Eucharistie…,  à la demande de quelques familles , ???Nous essayons aussi de faire  nommer les personnes des intentions de messe « ils restent vivants dans nos cœurs, aux oreilles de tous »

La célébration des Funérailles en l’absence de prêtre semble entrer dans les mœurs…

La qualité du rituel, cet engagement par les laïcs, en toute humilité,… est un bon point pour l’Eglise, nous semble-t-il !

Nous prions pour que cette mission puisse se transmettre aux autres générations, que d’autres chrétiens se sentent interpellés par ce service de frères…

Je conclurai en citant ce témoignage reçu cet été :

…..et "toute l'équipe funérailles"

Vous nous avez fait vivre une très belle célébration hier, pleine de recueillement et d'espoir.

Merci pour votre présence, votre attention, votre compassion.

Les bonnes paroles que nous avons entendues, celles que nous avons lues au funérarium nous ont réconfortés.  Elles m'ont aidée à transcender la  tristesse en confiance. Elles m'ont consolée.

Maman avait cette confiance en l’ au-delà. Nous l'avons accompagnée sur le chemin et je pense que, comme nous, elle a été touchée par la présence de tous ceux qui sont venus ou qui ont pensé à elle.

Merci pour tout. Respect pour votre travail et votre dévouement au sein de l'église.

Votre mission est "délicate", mais vous faites du bien. Et, en toute modestie, si je peux me permettre de citer la phrase qui pour moi est la plus importante de la bible:

“Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” (Mathieu 25 40)

Bien amicalement